La Mazda5 redessinée confronte la Rondo de Kia

Récemment, mon beau-frère m’a demandé ce que je pensais de la Kia Rondo et de la Mazda5. Il voulait un véhicule familial, mais ne savait pas quel était le meilleur choix entre ces deux modèles. Évidemment, comme tout bon chroniqueur automobile l’aurait fait, je lui ai répondu que ces deux véhicules s’avéraient d’excellents choix et qu’aucun des deux n’avait le dessus sur l’autre. Toutefois, en fouillant un peu plus et après avoir roulé au volant des deux véhicules pendant plus d’une semaine, j’en arrive à la conclusion que… ces deux véhicules s’avèrent d’excellents choix et qu’aucun des deux n’a le dessus sur l’autre. Pas mal, non?

Dans les faits, il est pratiquement impensable de recommander un véhicule plus que l’autre puisque chacun a sa personnalité. Il faut donc connaître parfaitement les besoins de l’acheteur, mais aussi le budget. De plus, leur design ne peut faire l’objet d’une évaluation comparative puisque ce point dépend des goûts des consommateurs. Bref, mon analyse tente davantage de décrire les deux véhicules afin de cibler leurs différences. De cette façon, chacun pourra vérifier si les points mentionnés répondent ou non à leurs besoins.

La Rondo de Kia

D’un gabarit très similaire à la nouvelle Mazda5, la Rondo propose un habitacle plus spacieux. Le dégagement pour les jambes est généreux et celui aux épaules est bon. Derrière le volant, le conducteur bénéficie d'un siège confortable, mais sans vraiment de support latéral. En revanche, l'assise est haute, ce qui plaira à ceux ou celles qui auraient préféré un VUS. À l'arrière, la banquette propose elle aussi un confort appréciable, mais le soutien latéral est absent. La Rondo offre une troisième banquette dans sa version à 7 passagers, mais comme c’est souvent le cas, elle n'a pas été conçue pour des adultes.

Contrairement à la Mazda5, la Kia Rondo propose deux motorisations. Et vous l’aurez deviné, il s’agit d’un V6 et d’un quatre cylindres. Le V6 possède évidemment un couple supérieur au quatre cylindres et s’avère surtout utile pour tirer une remorque. Il est doux et bien balancé, ce qui rend le Rondo très agréable à conduire en ville et sur la route. Cependant, un grand nombre d’acheteurs opteront pour le 4 cylindres, plus économique en carburant et moins dispendieux. Équipé de la sorte, le Rondo est tout de même très silencieux et agréable à conduire sur la route. De plus, malgré une cavalerie réduite, le Rondo permet des accélérations et des reprises adéquates. La version à 4 cylindres doit se contenter d’une boîte à quatre rapports, ce qui est à contre-courant par rapport au reste de l’industrie, qui offre maintenant des boîtes à 5 et 6 rapports de série.

En conduite urbaine, le Rondo ne cause pas de surprise. Son comportement est civilisé et la souplesse des amortisseurs permet un confort impressionnant en plus de procurer une douceur de roulement surprenante. En conduite un peu plus corsée, le roulis et le sous-virage sont perceptibles, mais les réactions du véhicule sont prévisibles. La Rondo offre de bons freins, dans la moyenne. Sa direction est précise et juste assez bien calibrée pour faciliter les manoeuvres citadines.

La Mazda5

Du côté de la Mazda5, trois points notables la différencient de la Kia Rondo : une motorisation plus nerveuse (malgré moins de puissance), une suspension plus rigide et des portes coulissantes à l’arrière. Il faut donc s’attendre à un comportement plus ferme et une tenue de route plus sportive. Quant aux portes arrière, la Rondo propose des portes à ouverture traditionnelle alors que la Mazda5 troque ce style au profit de portes coulissantes. L’avantage principal des portes coulissantes est sans contredit le peu d’espace nécessaire pour leur ouverture. Ce détail peut sembler anodin, mais ces portes sont réellement pratiques lorsqu’on a de jeunes enfants qu’on doit les attacher dans un siège d’appoint. Les parents d’enfants plus âgés apprécieront également ces portes, qui ont l’avantage de ne pas bosser les voitures stationnées tout près.

La récente refonte de la Mazda5 lui a permis d’afficher un nouvel intérieur. Le confort des sièges avant est bon, mais plus ferme que celui des sièges de la Rondo. Comme c’est le cas pour la Rondo, la troisième banquette de la Mazda5 convient surtout à des enfants. Le coffre offre une contenance moyenne compte tenu de la ligne du toit et de l’ouverture du hayon. Lorsque la troisième banquette est utilisée, le coffre arrière se voit réduit à sa moindre expression. Les rangements sont en quantité suffisante, mais pas toujours généreux comme c’est le cas pour les bacs sous l’assise des sièges médian.

Mazda n’a pas jugé bon de proposer un V6 dans sa fourgonnette. On retrouve donc sous le capot un 4 cylindres de 2,5 litres offrant 157 chevaux qui s’avère amplement suffisant. Mais évidemment, pour tracter de lourdes charges, le V6 du Rondo est plus approprié. Depuis longtemps, les moteurs Mazda ont la réputation d’être sportifs et dynamiques, mais ils ont également la réputation de consommer plus de carburant que ceux de la concurrence. Cependant, la Mazda5 échappe à cette rumeur, puisque sa consommation combinée s’est avérée moins élevée que celle de la Rondo à 4 cylindres. Les chiffres montrent un 9,7 L/100 km pour la Mazda5 contre un étonnant 10,6 litres pour la Rondo.

Après avoir roulé plus de 2000 km au volant de la Mazda5, le constat est fort élogieux. La tenue de route se compare à celle de la berline Mazda3. La direction est précise, les suspensions absorbent bien la route, la consommation d’essence est raisonnable et le niveau sonore dans l’habitacle est suffisamment bas pour tenir une conversation agréable. En fait, la Mazda5 est une Japonaise au comportement routier européen, alors que la Rondo est une Coréenne au style américain où le confort et la douceur de roulement priment.

En résumé

On achète la Mazda5 pour son caractère sportif, alors qu’on opte pour la Rondo si on veut miser davantage sur le confort. Cependant, la Rondo cache deux atouts majeurs qui méritent une attention certaine : sa généreuse garantie et son prix de base. Alors que la Mazda5 se détaille à 21 795$, la Rondo affiche un prix de départ sous les 20 000$.

Toutefois, si vous planifiez l’achat de l’un de ces deux véhicules, il serait sage d’attendre quelques mois puisque Ford proposera sous peu sa C-Max qui se positionne dans la même catégorie. De plus, la Rondo sera assurément renouvelée l’an prochain, peut-être même remplacée par un nouveau modèle. Et si l'on se fie aux récents modèles lancés sur le marché par Kia, la nouvelle Rondo sera assurément spectaculaire!

Partager sur Facebook
Commentaires