Ram 1500 2025: une tempête plein format grâce au moteur Hurricane

Points forts
  • Moteur Hurricane qui répond aux attentes
  • Conduite douce et agréable
  • Habitacle confortable
Points faibles
  • Fiabilité du moteur?
  • Plus de gadgets dans l'habitacle, plus de chances de bris?
  • Prix de la version Tungsten
Évaluation complète

Le Ram 1500 n’a pas l’habitude de se prêter au jeu des « meilleures capacités » et des motorisations multiples avec ses rivaux chez Ford et GMC. Mais sa popularité dans la Belle Province lui a néanmoins toujours valu une place de choix. Douceur de roulement, qualité d’assemblage de l’habitacle et technologies de pointe sont quelques-uns des facteurs qui lui ont permis de se distinguer des populaires F-150 et Silverado/Sierra.

Un autre élément qui distingue le Ram 1500, c’est son emblématique motorisation HEMI qui a forgé la réputation du camion avec une bonne fiabilité et une puissance appréciable. Jusqu’à aujourd’hui, du moins.

Photo: Louis-Philippe Dubé

En plus de recevoir des modifications esthétiques à l’intérieur comme à l’extérieur, une nouvelle architecture électrique et quelques modifications à ses composantes de châssis, le Ram 1500 mise le tout pour le tout en envoyant ce bien aimé HEMI à la retraite. Son remplaçant : un moteur six cylindres en ligne de 3 litres turbocompressé baptisé Hurricane qui se décline en deux versions.

Pression élevée, facteur vent graduel

Si le HEMI lève les pattes, le V6 de 3,6 atmosphérique Pentastar qui développe 305 chevaux et 271 lb-pi de couple conserve son poste en tant que moteur de base. Puis, on enchaîne avec le premier Hurricane six cylindres en ligne de 3 litres turbocompressé, qui développe 420 ch et 468 lb-pi de couple. Au sommet, la déclinaison High output (HO) du même moteur déballe 540 chevaux et 521 lb-pi de couple.

Peu importe la version du nouveau moteur, le duo propose des performances de pointe plus relevées que le HEMI, et c’est en partie grâce à ses deux turbocompresseurs qui enfoncent 22 psi dans le collecteur d’admission de la version de base, et 28 psi dans la variante HO aux pistons en aluminium forgé.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Avec 90 livres (41 kg) en moins comparativement au HEMI, le moteur Hurricane pourrait apporter une économie de poids sur la table. Hélas, même si nous n’avons pas les spécifications exactes concernant le poids du Ram 2025, il est fort probable que la camionnette ait récupéré cette masse ailleurs.

En ce qui concerne la capacité de remorquage maximale, celle-ci a diminué, passant de 12 750 lb à 11 550 lb. Et ça, c’est avec la version de base du moteur Hurricane, et non la High Output. 

Sur la route, les performances supérieures du nouveau moteur se font clairement ressentir, mais comme nous nous y attendions, il y a un léger délai dans la livraison du couple comparativement au HEMI à bas régime. Après, la tempête déferle et le moteur se comporte de manière exemplaire, avec une linéarité notable même lors des reprises à haute vitesse. La variante High Output peut river les occupants à leurs sièges, comme le ferait une sportive. L’expérience est largement plus plaisante qu’avec le HEMI, qu’on pourrait qualifier de plus rustre.

Photo: Louis-Philippe Dubé

La signature Ram se manifeste une fois de plus au chapitre du confort de roulement, où le conducteur et ses passagers profitent d’une conduite souple et parée aux longues distances. Même la variante hors route Rebel avec ses pneumatiques hors route et ses suspensions calibrées pour les sentiers se débrouille bien sur l’autoroute et en conduite de tous les jours. Le Chevrolet Silverado ZR2, par exemple, ne peut pas en dire autant. Petit bémol sur la variante Rebel : les rétroviseurs extérieurs ridiculement surdimensionnés peuvent entraver la vision du conducteur dans certaines situations.

En ce qui concerne les cotes de consommation, notre court trajet qui variait principalement entre le hors route et l'autoroute (avec plusieurs variantes du camion) ne nous a pas permis de relever des données fiables. Un prochain essai dans des conditions de conduite de tous les jours nous permettra de valider dans quelle mesure le nouveau moteur est efficace par rapport au HEMI au chapitre de la consommation. 

Photo: Louis-Philippe Dubé

Habitacle confortable, technologies améliorées

L’habitacle du Ram 1500 conserve le caractère confortable tant apprécié par ses adeptes. Ram a modifié quelques éléments au chapitre des écrans et a ajouté des choix de coloris dans certaines variantes, mais le tout demeure essentiellement similaire. Le modèle de base a dorénavant un écran de 8,4 pouces, tandis qu’un nouvel écran de 14,5 pouces livrable est dorénavant disponible. Il peut être accompagné d’un écran pour le passager qui lui permet de notamment consommer du contenu multimédia, le système de navigation et les images diffusées par les diverses caméras sur le véhicule.

Photo: Louis-Philippe Dubé

En outre, Ram a donné à son 1500 une toute nouvelle architecture électrique qui permet de faciliter les mises à jour infonuagiques « over-the-air », et d’ajouter de nouvelles technologies. On compte notamment un système d’arrêt d’urgence qui intervient sur la direction pour effectuer des manœuvres d’évitement si cela est possible et sécuritaire.

Aussi, le Ram 1500 est muni d’un système de conduite semi-autonome de « niveau 2+ » qui permet au véhicule de rouler de manière autonome sur un réseau prédéterminé en Amérique du Nord grâce notamment à une caméra braquée sur le conducteur qui surveille son attention. Hélas, le nombre de routes répertoriées est beaucoup plus restreint que celui du SuperCruise de GM.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Variante Tungsten feutrée… et onéreuse!

Ram a également profité du millésime 2025 pour introduire une nouvelle variante : la Tungsten. C’est en fait la déclinaison qui trônera en tant que joyaux de la gamme pour rivaliser avec le Sierra Denali Ultimate du côté de chez GMC.

Ce camion lourdement décoré de chrome à l’extérieur arbore une calandre et des logos Ram plus prédominants, des phares à D.E.L plus performants et un intérieur encore plus feutré. Cet habitacle comprend notamment son propre agencement de matériaux et textures, en plus d’hériter de sa propre sellerie en cuir Natura Plus matelassée. Cette dernière se démarque par le confort princier qu’elle offre aux occupants. La liste d’équipements de série est longue pour cette déclinaison, et sa facture est salée. Avec un prix de départ affiché à 106 945 $, elle sera réservée aux amateurs de camions aux poches profondes.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Toujours au chapitre de la tarification, mentionnons que la gamme débute à 59 445 $ avec la variante Tradesman. Il faudra débourser 74 945 $ pour un modèle Sport et 93 945 $ pour une version Limited. Le tout avec des frais de transport et livraison de 2 195 $. Étant donné que Ram a rehaussé la liste d’équipement de base pour 2025, certaines déclinaisons comme les Sport et Rebel sont moins dispendieux (lorsqu’équipés de manière identique) qu’en 2024.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Certes, les avancées au chapitre de la turbocompression et de l’électrification ne cessent d’invalider le vieux dicton there’s no replacement for displacement, qui signifie essentiellement qu’il n’existe aucun remplacement pour la grosse cylindrée.

Et qu’on y croie ou non, c’est au tour des camionnettes plein format de passer sous le bistouri. Hormis les compromis sur le plan du couple à très bas régime et de la sonorité – et peut-être sur le plan du caractère « rustre » d’un V8, la recette semble fonctionner avec des performances épatantes. Pour l’instant. Car le nerf de la guerre sera la fiabilité, volet qui permettra à la camionnette Ram de conserver ses adeptes et d’en charmer d’autres au fil des ans.

À voir aussi : le Guide de l'auto découvre le Ram 1500 2025

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLe Ram 1500 Classic survit une autre année
On croyait bien que c’était la fin cette fois, mais le Ram 1500 Classic demeurera au catalogue pour l’année-modèle 2024. Un porte-parole américain de la marque a confirmé la nouvelle vendredi dernier au site Motor1 . Son homologue au sein de la division canadienne, Jordan Wasylyk, vient d’en faire de …
ActualitéRam 1500 2025 : bye bye HEMI, bonjour Hurricane!
De gros changements s’en viennent pour le Ram 1500 . À compter de l’année-modèle 2025, comme on le sait, un camion 100% électrique, le Ram 1500 REV , fera ses débuts. Voilà qu’on apprend qu’une variante équipée d’un moteur à combustion en guise de génératrice, le Ram 1500 Ramcharger , …
ActualitéLes meilleures camionnettes pleine grandeur en 2024
Parmi toutes les camionnettes pleine grandeur offertes sur le marché, l'équipe du Guide de l'auto a dressé le palmarès des modèles qui représentent les meilleurs achats dans cette catégorie. Que ce soit au Canada ou au Québec, ce segment de marché est extrêmement populaire, notamment le Ford F-150 qui domine …
Nouveaux modèlesLe Ram 1500 RHO 2025 prend son envol et succède au TRX
Dans la foulée des nombreux changements apportés à la gamme du Ram 1500 pour l’année-modèle 2025, le redoutable TRX à moteur V8 HEMI surcompressé de 702 chevaux tire sa révérence pour faire place au tout nouveau Ram 1500 RHO… à six cylindres. Bon, ce n’est pas n’importe quel moteur à …
ActualitéC’est la fin pour le Ram 1500 Classic au Canada
Avis à ceux qui recherchent une camionnette pleine grandeur plus abordable : la production du Ram 1500 Classic pour notre marché est maintenant terminée. La division canadienne de Stellantis vient de confirmer la nouvelle, ajoutant que les concessionnaires Ram écouleront les exemplaires restants dans les mois qui viennent. La production …

À lire aussi

Et encore plus

En collaboration avec nos partenaires