GMC Terrain 2010, les gens l’aiment !

Points forts
  • Motorisations plus modernes
  • Finition améliorée
  • Style distinctif
Points faibles
  • Direction électrique
  • Prix de certains ensembles
Évaluation complète

Depuis la crise, le constructeur GM a passablement réduit le nombre de modèles offerts alors que dans bien des cas, il s’agissait de clones de modèles provenant d'autres divisions. Voilà que pour 2010, GM nous propose le GMC Terrain, le frère jumeau du Chevrolet Equinox. Pourquoi produire un nouveau clone, me direz-vous ? Il s'agit d'une manière beaucoup moins dispendieuse d’offrir de nouveaux modèles, mais surtout, cela permet d’alimenter en produits les concessionnaires qu, dans bien des cas, n’offrent pas la gamme complète des produits GM, seulement quelques marques.

À la base, l’idée n’est pas mauvaise mais parfois, c’est l’exécution qui rend la chose beaucoup moins intéressante, surtout pour les consommateurs. GM nous a souvent présenté des clones ayant peu de distinctions ou rien de plus à offrir. Dans le cas du GMC Terrain, il nous faut avouer que l’exercice est beaucoup mieux réussi. Si l’intérieur s’apparente un peu à celui du Chevrolet Equinox, le constructeur a su donner une identité propre au Terrain tout en le positionnant différemment au chapitre de sa gamme de prix. Bref, voilà une opération qui, cette fois, nous semble très acceptable. Le GMC Terrain est un excellent VUS qui n’a rien à envier à la concurrence, loin de là.

Mécanique connue

Tout nouveau pour 2010, le Terrain se décline en une panoplie de versions se distinguant principalement par leur niveau d’équipement. Cependant, le Terrain comporte un prix de base un peu plus élevé que l’Equinox et une fois bien équipé, il est tout sauf un véhicule offert à rabais. Quelques connaissances fortement intéressées par le Terrain ont tourné les talons lorsqu’est venu le temps d’évaluer la facture de plus près. À preuve, notre modèle d’essai, un Terrain SLT-2 V6 à rouage intégral affichait un prix de plus de 40 000$ $. Il semble que GM veut maintenant jouer la carte des Japonais,  soit proposer des produits de qualité offerts à un niveau de prix supérieur. Finie la stratégie de donner ses produits, un élément qui contribuait à la faible valeur résiduelle de la majeure partie des produits de General Motors.

Sous le capot, deux motorisations ont été retenues, soit un quatre cylindres Ecotec à injection directe de 2,4 litres développant 184 chevaux, jumelé à une boite automatique à six rapports, la seule proposée d’ailleurs. Un rouge intégral est offert en option sur plusieurs versions et nous aurions bien de la difficulté à ne pas vous le recommander puisqu’à notre avis, un VUS à traction n’a pas véritablement sa raison d’être. Un V6 3,0 litres, également à injection directe d’essence, est aussi proposé, ce denier développant une puissance de 264 chevaux.

Un style distinct

Un des éléments qui distingue le Terrain de l’Equinox touche sans contredit son style. Alors que l’Equinox propose des lignes plus fluides, le Terrain de son côté offre un design plus carré. Le tout est bien mis en évidence par son imposante grille chromée à l’avant ainsi que par ses passages d’ailes droits plutôt qu'arrondis. Même constat pour la ligne de toit qui demeure plus droite plutôt que de plonger à l’arrière. Il faut vouer que je n’étais pas convaincu lorsque j’ai aperçu le Terrain les premières fois, mais à voir le nombre de personnes qui m’ont parlé de ce véhicule et qui le trouvaient réussi, il faut croire que plusieurs ne partageaient pas mon opinion. Avec le recul, il faut avouer que le style plus macho du Terrain lui va très bien.

À l’intérieur, le Terrain reprend la thématique de modèle Equinox, surtout en ce qui touche la partie centrale du tableau de bord. Si l’affiliation est plus évidente à l’intérieur, le constructeur à tout de même réussi à apporter quelques éléments distinctifs, notamment des appliqués en aluminium apposés ici et là, un bloc d’instrumentation différent, tout comme le design de l’intérieur des portières. L’élément indiscutable touche sans contredit la qualité de finition qui est nettement en hausse chez GM tout comme le souci du détail. On note plusieurs espaces de rangement pratiques, alors que la banquette arrière coulissante peut être avancée ou reculée de près de 200 mm (8 po), procurant un dégagement accru pour les passagers ou un espace utilitaire plus généreux.

Sur la route

Au volant, le Terrain propose une conduite agréable, plus près de celle d’une voiture que d’un VUS classique. Très moderne, le quatre cylindres intègre pour la première fois chez GM l’injection directe d’essence et le tout se traduit par une puissance accrue et une consommation plus que raisonnable. Ce moteur, qui est beaucoup plus doux et silencieux que ce que nous avons connu, procure au véhicule une conduite tout à fait raisonnable en zone urbaine.  Son couple favorable facilite les manœuvres de dépassement et lance le véhicule promptement lorsque vous enfoncez l’accélérateur.

Pourquoi opter pour le V6 ? L’une des raisons qui pourrait rendre le Terrain à moteur V6 plus intéressant est probablement le besoin de capacités supérieures. Si vous devez charger le véhicule, si vous circulez en région montagneuse fréquemment, le Terrain à moteur V6 offrira quelques avantages, notamment une capacité de remorquage à la hausse, soit 3 500 lb au lieu des 1 500 lb du modèle à moteur quatre cylindres. De plus, la direction électrique associée au moteur quatre cylindres s’avère un peu moins agréable que la direction traditionnelle que l’on retrouve à bord du modèle à moteur V6. Notre avis, faites un essai des deux moteurs pour voir lequel offre la conduite la plus intéressante pour vous.

Il faut avouer que le Terrain représente, tout comme l’Equinox, un excellent produit. Il offre un comportement agréable, son style le démarque de ce que l’on retrouve chez la concurrence alors que le nombre de versions offertes vous permettra sans doute de trouver un modèle correspondant à vos besoins. Cependant, il vous faudra être prêt à le payer à sa juste valeur. Il vous faudra aussi probablement composer avec certains équipements proposés dans divers groupe d’ensembles et par le fait même, faire grimper le prix encore plus rapidement ! Sinon, le Terrain est certainement l’un des meilleurs choix dans sa catégorie.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisGMC Terrain: un jumeau, même laid, ça reste un jumeau
Mis à part son style étrange, le GMC Terrain est en tout point similaire au Chevrolet Equinox. Eh oui, vous remarquerez que GM s’adonne encore à la démultiplication des produits... Mais cette fois, on part avec une bonne base, solide et intéressante. Il ne manque que l’excitation. Avouez que visuellement, …
EssaisGMC Terrain 2010, pareil, pas pareil !
Depuis sa réincarnation en tant que compagnie libérée de sa faillite et de son énorme dette, General Motors a dévoilé plusieurs nouveaux véhicules, tous plus intéressants les uns que les autres. Il faut espérer en passant que la population fera fi de ses préjugés défavorables envers les produits de l'ancien …
Commentaires