Étude : combien gagnent les employés d’un concessionnaire automobile?

Il n’y a pas que les prix des véhicules qui ont augmenté depuis le début de la pandémie. La rémunération des employés des concessionnaires automobiles a aussi fait un bond important. On parle même de hausses supérieures à l’inflation historique qui secoue l’économie en ce moment.

C’est ce qui ressort d’une étude publiée par Automotive News Canada et menée à l’automne 2022 par la firme de recherche torontoise Research+Knowledge=Insight auprès de 655 employés et gestionnaires de concessionnaires à travers le pays.

En moyenne, ceux-ci ont en effet gagné 13,5% plus de revenus en 2022 qu’en 2020, alors que l’indice des prix à la consommation de la Banque du Canada a grimpé d’environ 12% durant la même période. C’est principalement dû à des commissions plus élevées, beaucoup moins à des augmentations de salaires. Car avec des inventaires grandement réduits, les clients n’ont pratiquement plus aucun pouvoir pour négocier les prix à leur avantage.

En outre, des départs d’employés et une pénurie de personnel ont contribué à une hausse de la rémunération individuelle au sein des concessionnaires.

Les chiffres

Selon l’étude citée, les employés des concessionnaires automobiles ont gagné en moyenne 131 200 $ l’an dernier, tous postes confondus. Ce montant, qui inclut les primes et les commissions, s’élevait à 124 700 $ en 2021 et à 115 700 $ en 2020.

Au Québec, la moyenne se situe à 118 200 $, une hausse annuelle de 6,4%. C’est moins que partout ailleurs au pays sauf dans les Maritimes (96 300 $). Les employés en Colombie-Britannique empochent le plus d’argent, soit 143 100 $ en moyenne. Parlant du Québec, c’est la seule région où le pourcentage des commissions par rapport à la rémunération totale est inférieur à 30%. En fait, il n’est que de 15%.

Les présidents/propriétaires et les directeurs généraux gagnent respectivement 218 600 $ et 239 300 $, loin devant les autres gestionnaires. Un directeur de véhicules neufs, par exemple, reçoit en moyenne 154 700 $. Les conseillers en produits ou représentants des ventes, si vous préférez, touchent une rémunération de 91 300 $, en baisse de 1% par rapport à l’année 2021.

Sans surprise, les postes les moins bien rémunérés sont ceux de directeur du service (89 000 $), technicien (75 700 $) et aviseur technique (66 700 $).

En terminant, 62% des employés interrogés disent s’attendre à ce que leur rémunération continue d’augmenter au cours des trois prochaines années, mais la possibilité d’une récession en 2023 et l’amélioration des inventaires pourraient en décider autrement.

En studio : Quels sont vos recours quand un concessionnaire refuse d’appliquer un rabais?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Véhicules d'occasionLe conseiller technique, ressource-clé de votre concessionnaire
Le concessionnaire de votre véhicule d’occasion est bien placé pour vous conseiller en matière d’entretien et de réparation puisqu’il connaît déjà son historique et ses faiblesses. Et sur place, la personne qui a probablement le rôle plus important est le conseiller technique, aussi appelé aviseur technique. Cette personne d’expérience s’y …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires