Lohner Porsche, une hybride de 111 ans...

Si le jeune Ferdinand Porsche, né en 1875, avait écouté son père… aujourd’hui, nous n’aurions pas de voitures Porsche!  En effet, le jeune Porsche était destiné à prendre la relève de son père à la forge familiale.  Mais cet avenir ne lui plait absolument pas. Aidé de sa mère, Ferdinand Porsche s’inscrit, au début des années 1890, à l’Imperial Technical School de Reichenberg, en Tchécoslovaquie, une école de métiers.  On rapporte que les études ne l’intéressent pas mais que l’électricité le passionne.  Après son cours, le jeune Porsche déménage alors à Vienne où il trouve du travail chez un manufacturier de pièces électriques.  Il gravit les échelons jusqu’à devenir, quelques années plus tard, responsable du département des tests.

Pendant ce temps, toujours à Vienne, un certain Jakob Lohner, fabricant de carrioles, décide, comme bien des hommes d’affaires de l’époque, de se lancer dans le domaine de l’automobile naissante.  Son entreprise se spécialise dans le haut de gamme et il considère que les moteurs à essence qui équipent ses voitures ne sont pas assez raffinés.  Il leur préfère une motorisation électrique et il a besoin de quelqu’un qui s’y connaît pour la dessiner.  C’est ainsi qu’en 1898 entre en scène le jeune Porsche…

Pour apprendre le futur, étudiez le passé disait un grand sage

Et le génie éclate.  Sa première voiture (voir la photo), possède deux moteurs électriques posés directement sur les roues avant, éliminant ainsi l’utilisation d’une transmission et de l’arbre de transmission.  C’est la première voiture de Porsche et elle se veut le précurseur du fameux moteur-roue si populaire ces temps-ci!  Cette Lohner-Porsche Electric Chaise 1899 peut parcourir pas moins de 50 milles (80 km) sur une charge.  Mais elle s’avère désespérément lente à cause son poids de 2156 livres (977 kg), incluant 990 livres (450 kg) seulement pour les batteries!

Au fil des années, Porsche améliore sa voiture et lui installant un moteur électrique sur chaque roue (créant ainsi la première voiture à rouage intégral de l’histoire!) et lui adjoint même un petit moteur à essence qui alimente un générateur qui, lui, fait fonctionner les moteurs-roues.  Aujourd’hui, on appelle ça un hybride.  Malgré une mécanique fiable, les coûts de production trop élevés par rapport aux moteurs à essence ont raison de la Lohner-Porsche en 1906.  Heureusement, l’histoire de Ferdinand Porsche ne se termine pas avec la fin de la production de sa voiture!  Viendront plusieurs voitures de course dont certaines des Mercedes-Benz les plus marquantes, une certaine Coccinelle et son fils, Ferry, créera la marque Porsche.  Tout ça, à partir d’une voiture hybride! 

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Commentaires