Magasinez votre prochain véhicule d’occasion sur otogo.ca !
Voir l’inventaire

SAAQclic : de nouveaux services en ligne disponibles dès janvier

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) lancera en janvier 2023 un nouveau système de services en ligne simplifiés. Celui-ci s’appellera SAAQclic.

Par ce portail, les clients pourront accéder de manière sécuritaire à de nouveaux services qui toucheront l’immatriculation, le permis de conduire, les véhicules, le dossier de conduite, l’état de santé et les rendez-vous pour un examen de conduite.

Quels services au juste?

Comme l’explique la SAAQ sur son site web, ce sont plus d’une vingtaine de services différents qui seront disponibles au public via SAAQclic à compter l’an prochain.

Il sera notamment possible de consulter, d’annuler ou de remplacer un permis de conduire, d’en vérifier la validité ou encore de renoncer à une classe de permis. Le portail permettra ensuite de consulter des plaques et certificats d’immatriculation, de remplacer une plaque ou d’en commander une personnalisée ainsi que de vérifier le droit d’immatriculer un véhicule.

Des services très pratiques comme obtenir l’historique de propriété d’un véhicule, remiser, déremiser ou mettre un véhicule au rancart, effectuer un transfert de propriété lors de la vente d’un véhicule ou même obtenir un certificat d’exemption de pneus d’hiver seront également offerts en ligne.

De plus, les conducteurs pourront consulter leur dossier de conduite (points d’inaptitude, sanctions, infractions, etc.) et voir tout ce qui touche leur état de santé (faire une autodéclaration médicale, transmettre un rapport médical, etc.).

SAAQclic n’a pas été créé uniquement pour les conducteurs, bien entendu. Les concessionnaires et marchands, les entreprises (par exemple celles qui gèrent des parcs de véhicules), les mandataires en inspection de véhicules routiers et tout partenaire qui désire échanger des données avec la SAAQ y auront accès.

Quelques rappels importants de la SAAQ

La SAAQ recommande quand même en tout temps aux automobilistes de payer leur renouvellement de permis de conduire ou d’immatriculation au moyen des services en ligne de leur institution financière.

Elle invite aussi les gens à vérifier sur son site web les heures où ses services sont offerts avant d’appeler ou de se déplacer, question d’éviter d’engorger le système téléphonique ou de faire un déplacement inutile.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéSAAQ : assouplissement des procédures pour les conducteurs âgés de 75 ans
Par Diane Tremblay Les conducteurs âgés de 75 ans n’auront plus à faire remplir par un médecin le formulaire qui atteste de leur état de santé pour renouveler leur permis de conduire à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Dorénavant, un nouveau formulaire d’autodéclaration médicale obligatoire est maintenant …
BaladoBalado : la SAAQ explique le congé de paiement du permis de conduire
Les automobilistes québécois ont eu une belle surprise en ce début d'année. En effet, les détenteurs d’un permis de conduire du Québec paieront moins cher le renouvellement de celui-ci. Pour en discuter, Antoine Joubert et Germain Goyer ont reçu Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ, à l’émission Le Guide de …
Véhicules d'occasionVéhicule pour personne à mobilité réduite : que dit la SAAQ?
Saviez-vous qu’il est obligatoire d’obtenir l’autorisation de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) avant d'acheter un véhicule adapté pour une personne à mobilité réduite ou de faire installer des équipements nécessaires à l’adaptation d’un véhicule? Si vous avez subi un accident de la route qui vous a laissé …
ActualitéLa SAAQ remplace les plaques endommagées sans frais et en ligne
Depuis quelques semaines, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) met à l’essai un service de remplacement gratuit en ligne pour les propriétaires de véhicules dont la plaque d’immatriculation est endommagée ou défectueuse. Ainsi, si la pellicule réfléchissante a décollé de la plaque et que les chiffres et les …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires