Mercedes-Benz AMG GT - Back in Black

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2021

Black Series. Chez Mercedes-AMG, cette appellation est réservée aux déclinaisons les plus performantes et les plus radicales de la marque d’Affalterbach. Dans l’histoire d’AMG, seulement cinq modèles ont reçu cette désignation en débutant avec la SLK AMG 55 Black Series, en 2006, jusqu’à la SLS AMG Black Series de 2013, qui n’aurait été produite qu’à 350 exemplaires. La AMG GT Black Series Coupe devient donc le sixième modèle de cette lignée très typée.

Pour un retour, c’est tout un retour, avec un moteur de 720 chevaux, rien de moins… M178 LS2 est la désignation du V8 biturbo de 4 litres développé pour la Black Series, cette nouvelle appellation étant devenue nécessaire compte tenu de l’étendue des modifications apportées. Vilebrequin plat, pression des turbocompresseurs portée à 24,6 psi et arbre de transmission en fibre de carbone sont autant d’éléments qui font en sorte que ce moteur s’avère vraiment différent de celui des Coupé et Roadster GT R. Aussi, l’adoption d’un vilebrequin plat signifie que la réponse à la commande des gaz est optimisée et la sonorité nettement plus radicale. Le tonnerre de Zeus, ça ressemble à ça…

Aérodynamique de pointe

En vue d’alléger la voiture au maximum, la fibre de carbone est omniprésente, le capot avant, le toit, le hayon arrière, et même les barres antiroulis, creuses et ajustables, ainsi que le fond plat de la Black Series ayant été réalisés avec ce matériau exotique. Aussi, les freins en composite de céramique permettent également de réduire le poids non suspendu. Mais l’élément le plus frappant de la Black Series est sans contredit son aileron arrière biplan, dont les lames sont faites de fibre de carbone avec un déflecteur mobile intégré, lequel est contrôlé électroniquement par le mode de conduite AMG Dynamics. En ligne droite, ce déflecteur est abaissé pour réduire la traînée et augmenter la vitesse. Au freinage et dans les virages, il s’élève pour générer de l’appui aérodynamique. Cet aileron, ainsi que tous les autres éléments de l’aérodynamique très étudiée, assure à la Black Series un appui de 400 kg à la vitesse de 250 km/h.

Avec autant de puissance sous le pied droit, il devient logique que la Black Series soit dotée d’un système électronique de contrôle de la motricité, qui intervient sur la livrée du couple moteur et l’engagement du différentiel verrouillable. Ce système propose neuf plages d’intervention, le réglage 1 étant conservateur et adapté à la conduite sous la pluie, alors que le réglage 9 s’avère le plus permissif. Mercedes-AMG ne limitera pas le nombre d’exemplaires produits de la GT Black Series Coupe, mais ce modèle hyper typé ne sera produit que pendant une période de temps limité. Avis aux intéressés, il est maintenant temps de passer votre commande…

Les variantes R et C en Coupé et Roadster

Si la Black Series trône maintenant au sommet de la pyramide, ce sont les variantes R et C, proposées en Coupé ainsi qu’en Roadster, qui assurent la plus grande diffusion de la Mercedes-AMG GT. Précisons toutefois que la GT C Roadster ne sera pas renouvelée; l’année 2021 sera donc la dernière où cette déclinaison sera disponible. Dans la hiérarchie de cette gamme, les R sont animées par une version plus puissante du V8 biturbo de 4 litres dont la puissance est chiffrée à 577 chevaux alors que le couple maximal est de 516 lb-pi. Des valeurs supérieures à celles des C, dont le moteur développe 550 chevaux et 502 lb-pi de couple.

Dans une enfilade de virages, le Roadster se comporte comme une authentique sportive avec des transitions latérales rapides, malgré le fait que son moteur soit logé en position centrale-avant puisque la répartition des masses est de 46% sur l’avant et de 54% sur l’arrière. Le son du moteur à pleine charge est grisant et s’apparente à celui d’une voiture de course Nascar avec son échappement AMG Performance. Vos voisins vont adorer lorsque vous allez démarrer la GT aux petites heures du matin…

L’habitacle est de style cockpit, et la position centrale-avant du moteur fait en sorte que la console centrale est très large, diminuant ainsi l’espace accordé aux occupants, alors que le levier de vitesses est très reculé sur la console. Par ailleurs, la disposition des commandes et des touches fait en sorte que, sur le plan de l’ergonomie, la Mercedes-AMG manque de convivialité. Les sièges sport offrent un excellent soutien latéral et sont particulièrement réussis lorsqu’habillés de la sellerie de cuir Nappa/Dinamica exclusive. En attendant l’arrivée de la Mercedes-AMG One, avec sa motorisation hybride de Formule Un, la lignée des AMG GT assure le rayonnement de la marque, avec un look de star et des performances relevées, surtout dans le cas de la Black Series, qui repousse les limites encore plus loin.

Feu vert

  • Style spectaculaire
  • Performances hallucinantes (Black Series)
  • Excellente tenue de route
  • Qualité de finition

Feu rouge

  • Ergonomie désastreuse
  • Visibilité problématique
  • Système de télématique peu convivial
  • Consommation élevée

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires