Plaque d’immatriculation GRABHER : son détenteur va en appel

Lorne Grabher, un résident de la Nouvelle-Écosse, conteste la décision de la province qui lui exige de retirer sa plaque d'immatriculation personnalisée.

L'homme est détenteur d'une plaque où l'on peut lire l'inscription « GRABHER », qu'il posséderait depuis près d’une trentaine d’année. Il affirme que cette décision de la province maritime brime sa liberté d’expression.

Le jugement rendu par la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse en janvier 2020 stipulait que la constitution ne s’étendait jusqu’à couvrir les plaques d’immatriculation qui appartiennent au gouvernement.

Comme on peut le lire dans un récent article du Globe and Mail, Me Jay Cameron, qui défend la cause de M. Grabher, explique qu’il s’agit « d’un exemple de censure arbitraire et capricieuse et qu’il représente une menace pour la liberté d’expression ».

Photo: Facebook - Lorne Grabher

Incitation à la haine

Le litige a débuté en 2016 après que le Bureau des véhicules automobiles de la Nouvelle-Écosse ait retiré la plaque d’immatriculation personnalisée sur laquelle on retrouvait l’inscription GRABHER. On affirmait alors qu’il s’agissait d’une incitation à la haine envers les femmes, bien qu’il s’agisse du nom de famille du plaignant.

Rappelons qu’en 2016 également, une vidéo datant de 2015 mettant en vedette Donald J. Trump a refait surface. On l’entendait notamment prononcer la phrase suivante d’après une transcription du New York Times: « Grab ’em by the pussy. You can do anything ».

Sur son profil Facebook, M. Grabher a partagé un lien sur lequel on retrouve un autocollant à apposer sur son pare-chocs en guise de support à sa cause.

Notons qu’il ne s’agit pas de la première plaque d’immatriculation à susciter le débat au pays. En effet, un citoyen de Melville en Saskatchewan avec sa plaque ASSMAN ainsi qu’un Québécois et sa plaque SMEGMA ont provoqué de nombreuses réactions au cours des dernières années. 

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLa SAAQ remplace les plaques endommagées sans frais et en ligne
Depuis quelques semaines, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) met à l’essai un service de remplacement gratuit en ligne pour les propriétaires de véhicules dont la plaque d’immatriculation est endommagée ou défectueuse. Ainsi, si la pellicule réfléchissante a décollé de la plaque et que les chiffres et les …
ActualitéUne nouvelle plaque d'immatriculation pour les anciens combattants
Une nouvelle plaque d'immatriculation commémorative pour les anciens combattants a été dévoilée ce matin. Cette initiative fait suite à une longue démarche entreprise par les vétérans afin de faire reconnaître leur contribution. Les vétérans pourront être reconnus plus aisément, comme dans d'autres provinces canadiennes. La nouvelle plaque est ornée d'un …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires