Toyota Avalon AWD 2021 : achetez-vous donc une Lexus…

Points forts
  • Confort et silence de roulement
  • Places arrière spacieuses
  • Fiabilité à toute épreuve
Points faibles
  • Son équivalente chez Lexus coûte moins cher
  • On ne peut combiner le rouage intégral au moteur V6
Évaluation complète

Si certains véhicules, comme les Ford Bronco ou Toyota RAV4 Prime, jouissent d’une attention médiatique retentissante, d’autres doivent se contenter de l’obscurité la plus totale. Pas un rayon de projecteur ne leur est dédié. Rien.

Hélas pour elle, c’est le cas de la Toyota Avalon. En revanche, pour 2021, le constructeur japonais bonifie quelque peu la gamme de sa berline pleine grandeur en proposant le rouage intégral.

Photo: Germain Goyer

Deux cylindres de moins?

Depuis son introduction au milieu des années 90, la Toyota Avalon est munie d’un moteur V6 au Canada. Or, pour 2021, l’Avalon Limité change de motorisation : elle troque son V6 contre un bloc à quatre cylindres de 2,5 L. Que gagne-t-elle? Le rouage intégral! Et considérant la rigueur des hivers québécois, c’est un sacré atout.

Si vous êtes un – des rares – inconditionnels de l’Avalon, sachez cependant que le capot de la version XSE renferme un V6 de 3,5 L dont la puissance s’élève à 301 chevaux. C’est nettement plus que le 4 cylindres qui doit se contenter de 205 chevaux.

Avant de prendre le volant de l’Avalon AWD avec le petit moteur, avais-je des appréhensions? Absolument, et je ne m’en cache pas. Cela dit, au fil des kilomètres parcourus, je n’ai pas eu le choix d’admettre que le 4 cylindres est suffisant pour cette bagnole. Non, il n’a pas la souplesse ni la fougue du V6 atmosphérique. Mais en échange, on a droit au rouage intégral. Grosso modo, on échange deux cylindres contre deux roues motrices supplémentaires.

Dans un cas comme dans l’autre, on obtient une transmission automatique à huit rapports.

Toyota justifie cette décision en affirmant qu’il n’était pas rentable de développer une Avalon qui jumellerait le V6 au rouage intégral. Cela dit, on avait sous la main le moteur de 2,5 L joint aux quatre roues motrices. Cette mécanique est notamment utilisée par le RAV4 et la Camry. Alors, pourquoi n’a-t-on pas plutôt opté pour la technologie hybride que l’on retrouve avec les Venza et Sienna, par exemple? Mystère!

Photo: Germain Goyer

Une Lexus ES à quatre roues motrices coûte moins cher

Bien que Toyota et Lexus appartiennent à la même grande famille, on a l’impression qu’elles travaillent en vase clos. En effet, vous paierez 51 019 $ pour une Avalon Limité AWD 2021 contre 47 640 $ pour une Lexus ES 250 AWD 2021. Même si vous cochez l’option du Groupe Premium qui comprend une panoplie de caractéristiques intéressantes (écran de 12,3 pouces, volant chauffant, essuie-glace activés par la pluie, moniteur d’angles morts avec système d’alerte de circulation transversale arrière), votre facture dépassera d’à peine quelques centaines de dollars celle de l’Avalon équivalente.

Qui plus est, en optant pour la ES 250 AWD, vous profiterez de l’image plus prestigieuse de la marque ainsi que d’une meilleure couverture de la garantie de base (48 mois/80 000 km chez Lexus contre 36 mois/60 000 km chez Toyota). Et ce n’est pas tout! Chez Lexus, les taux d’intérêt sont également plus avantageux pour le consommateur. Ainsi, pour une location de trois ans, il bénéficiera d’un taux de 1,9%. Celui-ci grimpe à 2,9% dans le cas d’un financement sur cinq ans. Concernant l’Avalon Limité AWD, le taux pour une location de trois ans s’élève à 5,59%. Pour un achat financé sur cinq ans, le taux est plutôt de 4,99%.

On peut notamment expliquer l’écart entre le PDSF par le positionnement des véhicules au sein de leur gamme respective. Chez Toyota, l’Avalon XSE à moteur V6 représente le modèle d’entrée de gamme et il est offert à partir de 51 019 $. Juste au-dessus, loge l’Avalon Limité AWD. Chez Lexus, le ES 250 AWD est la porte d’entrée pour ce modèle, les ES 350 et ES 300h se situant plus haut dans la gamme.

Bien que tout ceci soit logique, lorsque l’on se décolle le nez de sur l’écorce, on réalise que ça n’a aucun bon sens. Et surtout, que personne n’achètera d’Avalon Limité AWD.

Photo: Germain Goyer

Et la consommation?

Au cours de notre semaine d’essai, l’ordinateur de bord a enregistré une consommation de 8,4 L/100 kilomètres et elle correspond exactement à celle annoncée par Ressources naturelles Canada pour une conduite combinée. Elle est identique à celle de la Lexus ES 250 AWD. Pour ce qui est de l’Avalon à roues motrices avant dotée du moteur V6, l’organisme fédéral annonce une cote de 9,5 L/100 kilomètres.

Une excellente routière

Si l’on décrit souvent l’Avalon comme étant un véhicule plate, force est d’admettre qu’elle n’est pas la voiture la plus exaltante à conduire. En revanche, il faut savoir que l’Avalon brille par sa douceur et son silence de roulement, et ce, même avec le moteur à 4 cylindres. S’il arrive que l’on se sente à l’étroit quand on s’installe à l’arrière d’une berline, ce n’est absolument pas le cas de l’Avalon : la banquette arrière est confortable et le dégagement pour les jambes rappelle presque celui d’une limousine.

Photo: Germain Goyer

En bref

Malgré sa qualité d’assemblage, son confort, son silence de roulement et sa fiabilité à toute épreuve, l’Avalon AWD 2021 ne représente pas forcément le meilleur achat que l’on puisse réaliser. Comme mentionné plus haut, il est vraiment avantageux pour le consommateur d’orienter son choix vers la Lexus ES 250 AWD qui en offre plus.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMeilleurs achats 2021 du Guide de l’auto : Lexus ES/Toyota Avalon
Comme à chaque année, le Guide de l’auto publie ses meilleurs achats dans toutes les catégories de véhicules. La catégorie des grandes berlines, devenue famélique, nous a obligés à intégrer des véhicules très différents. En effet, il peut sembler étrange de comparer une Nissan Maxima, une Chrysler 300, une Volkswagen …
2020Toyota Avalon - Monastère sur quatre roues
Quand on pense à une Avalon, on pense à quelqu’un du troisième âge qui délaisse le Québec de novembre à avril pour se réfugier en Floride. Toutefois, au fil du temps, Toyota a fait évoluer ce modèle dans le but d’attirer un nouveau bassin d’acheteurs. Certes, pour 2020, c’est le …
ActualitéLes Toyota Camry et Avalon auront enfin un rouage intégral
Alors que la neige a maintenant enseveli le Québec, Toyota a une très bonne nouvelle à partager aux automobilistes : sa populaire Camry et sa grande berline Avalon seront bientôt disponibles toutes les deux avec un rouage intégral. Malheureusement, il sera impossible d’en profiter cet hiver, car la première n’arrivera …
EssaisToyota Avalon 2019 : plus jeune que jamais
Longtemps considérée comme une grande berline spacieuse et indestructible, mais plate à mourir, l’Avalon a subi toute une transformation. La génération précédente était honnêtement un peu plus affûtée et contemporaine qu’auparavant, mais cette Avalon fraîchement redessinée semble avoir délaissé les pantalons en tweed et les bretelles pour un ensemble d’entraînement …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires