Rolls-Royce Cullinan Black Badge : la misère des riches

Le Rolls-Royce Cullinan, avec un prix de base qui dépasse les 400 000 $, est un véhicule inaccessible pour la grande majorité d’entre nous. Mais pour d’autres, ce n’est pas encore assez.

Constatant que certains jeunes très fortunés s’amusaient à modifier leur Rolls-Royce, le mythique constructeur anglais a développé une variante Black Badge de son Cullinan, visant un auditoire un peu moins ancré dans les traditions.

Avec le Cullinan Black Badge, on a droit à encore plus de style et de luxe. La plupart des pièces chromées de la carrosserie sont noircies, incluant le fameux « Spirit of Ecstasy », l’emblème de Rolls-Royce depuis plus de 100 ans.

Rolls-Royce offre aussi la possibilité d’agencer les couleurs de la carrosserie avec celles de l’habitacle et même de choisir des tons assez osés merci, comme vous pourrez le constater dans cet aperçu vidéo :

Encore plus de puissance

Sous le capot, le Black Badge fait appel à la même mécanique que le Cullinan « régulier», mais on a droit à une légère hausse de puissance. Le gigantesque moteur V12 de 6,75 litres passe de 563 à 600 chevaux, une hausse de 37 chevaux. Le couple est aussi amélioré pour l’édition Black Badge, passant de 627 à 663 livres-pied.

Rolls-Royce affirme également avoir ajusté les paramètres de la suspension et de la transmission afin d’offrir un comportement plus dynamique. D’ailleurs, sachez que le Cullinan Black Badge peut passer de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes. Pas mal, pour un VUS de 6000 livres!

Pour le reste, le Black Badge continue d’offrir toutes les fantaisies que les autres variantes du Cullinan. Mentionnons les portières arrière à ouverture inversée, le ciel étoilé au plafond et même de petits bancs d’appoint rétractables dans le coffre.

Photo: Rolls-Royce

Combien pour cette version Black Badge du Cullinan? Le constructeur en demande un extra de 50 000 $, rien de moins! Comptez donc grosso modo au moins un demi-million de dollar pour avoir la chance de vous pavaner dans un tel véhicule.

Même dans le monde des véhicules de luxe, Rolls-Royce continue de se démaquer par son opulence!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisRolls-Royce Cullinan 2019 : un diamant pour les sentiers battus
PALM SPRINGS (Californie) - Si vous trouvez que la folie des VUS est devenue hors de contrôle, prenez le temps d’écouter les conférences de presse des constructeurs. Vous vous rendrez rapidement compte que l’existence de ces véhicules est tout à fait justifiée. Pensez-y : quand les garages de votre clientèle …
2019Rolls-Royce Cullinan 2019: Le début d’un temps nouveau
Pour Rolls-Royce, l’arrivée d’un VUS dans sa gamme – son tout premier, évidemment – signale une étape importante dans son histoire. D’une part, on s’adapte aux goûts et aux besoins changeants de la clientèle existante, et de l’autre, on accueille une toute nouvelle clientèle qui attendait impatiemment l’arrivée du camion …
2019Rolls-Royce Dawn 2019: Quand une bagnole de 300 000 $ ne suffit pas
Les Rolls-Royce figurent parmi les véhicules les plus dispendieux sur le marché. Et pourtant, la marque anglaise pourrait augmenter ses prix, et les clients resteraient probablement fidèles en se disant que le tarif ajusté garantirait davantage l’exclusivité. Ça prend néanmoins un modèle de base, bien qu’il soit franchement insultant de …
2019Rolls-Royce Phantom 2019: Une huitième génération d'opulence
La Rolls-Royce Phantom, née en 1925, évolue au rythme des glaciers. Dévoilée l’an dernier, la nouvelle Phantom de huitième génération prend le relais du modèle de septième génération, soit le premier de l’ère BMW, qui tire sa révérence après quatorze années de carrière. Élaborée sur une toute nouvelle structure, entièrement …
Nouveaux modèlesVoici la nouvelle Rolls-Royce Ghost 2021
Une toute nouvelle Rolls-Royce Ghost voit le jour pour 2021, un peu plus de 10 ans près le lancement de la première génération. Comme on s’y attendait, elle pousse le luxe et l’expérience de conduite à un niveau remarquable. Le tout s’inscrit dans une réinvention de l’image de la marque …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires