Ford Mustang 2019: Machine à voyager dans le temps

La Mustang a déjà amorcé sa métamorphose vers le monde de demain sans pour autant perdre son âme.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Il est difficile de se réinventer lorsque l’on écrit au sujet de la Ford Mustang. Comment l’introduire de façon originale? Simplement dit, elle est une des voitures sport les plus populaires de la planète, une icône qui a fait rêver des générations entières de passionnés et le muscle car le plus vendu au monde.

Depuis son apparition, il y a plus de cinquante ans, ses caractéristiques de base n’ont pas vraiment changé : moteur V8 reposant sur le train avant, rouage à propulsion, un toit décapotable – si on le désire – ou un toit rigide, sans oublier l’option d’une boîte manuelle sur l’étendue de la gamme. Autre élément important : elle se vend très bien!

Mais la Mustang, c’est bien plus que 90 000 unités vendues en Amérique du Nord en 2017. C’est aussi une machine qui a voyagé dans le temps. Venue au monde dans les années soixante, la pony car de Dearborn a traversé sa puberté durant la crise pétrolière, a survécu à quelques récessions économiques, au bogue de l’an 2000, et bientôt, elle devra s’adapter à l’arrivée inévitable de l’électrification. Pas de panique! Car la Mustang a toujours su s’ajuster aux tendances sans pour autant s’éloigner de ses racines.

L’an dernier, Ford lui a apporté une importante mise à jour esthétique et mécanique, la préparant davantage aux changements de demain. Qu’on le veuille ou non, un jour, la Mustang n’aura plus son moteur V8 et Ford a confirmé l’apparition d’une Mustang hybride pour l’année-modèle 2020.

Amateurs de huit cylindres, n’ayez crainte, car pour le moment, la Mustang s’offre toujours avec un V8 de 5,0 litres. Même si une version électrifiée nous sera bientôt proposée, on nous promet aussi le retour de la Shelby GT500 l’année prochaine. Oui, elle sera équipée d’un V8, celle-là!

L’EcoBoost qui brille
Afin de convaincre les consommateurs qu’une Mustang peut être excitante sans son V8, Ford propose maintenant des motorisations de plus faible cylindrée. L’année dernière, on a retiré le moteur V6 afin de laisser toute la place au quatre cylindres turbo EcoBoost de 2,3 litres, un petit moteur qui a rapidement su se faire respecter chez les adeptes de Mustang par sa livrée de puissance remarquable.

Lors de la mise à jour, son couple fut augmenté à 350 lb-pi. Sa puissance de 310 chevaux est inchangée, même chose au sujet de la nouvelle boîte automatique à dix rapports, qui avait été introduite en 2018. Bien entendu, une boîte manuelle à six rapports est disponible.

Avec le moteur quatre cylindres, la Mustang manque un peu de caractère et de sonorité, mais se rattrape par un train avant léger et animé qui lui octroie une tenue de route plus nerveuse, surtout dans les virages prononcés. Elle est l’option motrice la plus abordable de la gamme et nous la recommandons à tout amateur de performances désirant réduire son empreinte écologique.

Tout cela, c’est bien, mais ce que les amateurs de performances veulent réellement savoir, c’est si les déclinaisons Shelby GT350 et 350R seront toujours disponibles cette année. La réponse est oui, mais les bolides restent pareils sur le plan mécanique, c'est-à-dire qu’ils sont encore propulsés par le V8 Voodoo de 5,2 litres produisant 526 chevaux à un régime de 7 500 tr/min. En fait, l’année prochaine, pour la première fois dans l’histoire de la Mustang, les Shelby GT350 et GT500 seront vendues côte à côte dans la même salle d’exposition.

Le V8 est toujours disponible
Finalement, la Mustang GT, celle uniquement équipée du V8 de 5,0 litres, développe désormais 460 chevaux et un couple de 420 lb-pi. Toutes les GT sont équipées soit d’une boîte manuelle à six rapports, soit de la boîte automatique à dix rapports récemment introduite. La GT s’offre également avec un échappement à sonorité variable, comprenant un mode Silence, ainsi qu’un ensemble Performance incluant des amortisseurs ajustables MagnaRide.

Toutes les déclinaisons de la Mustang ont reçu des révisions dans l’habitacle pour l’année-modèle 2018, alors on obtient peu de nouveautés à ce chapitre pour 2019. Parmi les changements de l’an dernier, on remarque un tableau de bord entièrement numérique. La finition intérieure et la qualité des matériaux ont également été retravaillées. L’habitacle de la Mustang s’avère plus sophistiqué et raffiné que celui de ses concurrentes, la Chevrolet Camaro et la Dodge Challenger. Les commandes sont faciles d’accès et à comprendre et la nouvelle interface numérique, qui permet désormais au conducteur de personnaliser l’information affichée, est à jour avec les dernières tendances.

Pour ce qui est de la Mustang GT, elle conserve son titre de « vraie » Mustang grâce à son V8. Un jour, elle vaudra cher, celle-là. Si vous en avez les moyens, sautez dessus pendant qu’elle est encore disponible, car sa recette de performance, bien qu’en voie de disparition, demeure sans contredit l’une des plus réussies de l’industrie.

Feu vert

  • Moteur EcoBoost musclé
  • Boîte automatique à dix rapports
  • Performances des versions GT et Shelby GT350 spectaculaires
  • Boîte manuelle disponible à l’étendue de la gamme

Feu rouge

  • Moteur EcoBoost manque de caractère et de sonorité
  • Banquette arrière peu pratique
  • Visibilité réduite
  • Fiabilité décevante

Partager sur Facebook
Commentaires