Acura TLX 2019: Il en manque encore un peu

Pour obtenir une véritable berline sport chez Acura, il faudra attendre l’arrivée de la TLX Type-S, promise pour l’an prochain.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

La marque Acura existe depuis plus de 30 ans. Si l’on compare ça à la moyenne des constructeurs d’aujourd’hui, ce n’est rien! À un si jeune âge, comment fait-on pour s’affirmer, démontrer de la constance, de l’héritage? On se sert justement de notre jeunesse pour attirer… les jeunes! Voilà ce que la TLX tente de faire pour 2019. Mais y parvient-elle?

Il n’est désormais plus suffisant de fabriquer une berline haut de gamme fiable et affichant un excellent rapport qualité-prix. Ceci a longtemps été l’offre des véhicules Acura, et la TLX demeure néanmoins alléchante, car elle va sans aucun doute durer très longtemps et les coûts de son entretien resteront relativement bas.

Cependant, la génération de consommateurs à laquelle la TLX est destinée, soit les millénariaux professionnels sortant de l’université et venant de se décrocher un nouveau poste, désire d’abord une berline de luxe à leur image; une bagnole qui est jeune, dynamique et performante.

L’an dernier, la TLX avait subi une bonne refonte pour justement rehausser cette image. On a commencé par une nouvelle calandre plus affirmée qui, on va se le dire, est beaucoup plus jolie que l’ancienne. Puis de nouveaux phares à DEL, de belles roues, un béquet arrière, une suspension retravaillée et des déclinaisons A-Spec, le tout peint en couleurs excitantes telles que le bleu Nuit paisible et le rouge San Marino. Voilà ce dont la TLX avait besoin pour enfin être prise au sérieux par sa clientèle cible. Hélas, ce ne fut pas assez.

Des performances encore tièdes
Pour 2019, la TLX demeure relativement inchangée sur le plan mécanique. Elle revêt toujours plusieurs déclinaisons, soit avec des moteurs quatre ou six cylindres, soit avec un rouage à traction ou intégral.

Les versions d’entrée de gamme de la TLX sont propulsées par un quatre cylindres atmosphérique de 2,4 litres produisant 206 chevaux et un couple de 182 lb-pi, des chiffres plutôt conservateurs si on les compare à ceux de sa concurrente directe, la Buick Regal. Toutefois, bien que cette mouture de la TLX ne dispose que d’un rouage à traction, la berline est munie d’un système à quatre roues directionnelles, permettant d’agrémenter sa dynamique de conduite dans les virages. La seule boîte de vitesses offerte avec le petit moteur est une automatique à huit rapports avec double embrayage, 100% conçue par Acura et exclusive à la marque.

Les amateurs de performances se pencheront plutôt vers les déclinaisons V6 de la TLX, qui s’amènent uniquement avec le rouage intégral SH-AWD, un système impressionnant pouvant envoyer jusqu’à 70% de la puissance vers le train arrière. Le système propose également une vectorisation du couple, permettant de transférer la puissance de gauche à droite au besoin.

Quant au moteur V6 de 3,5 litres, il demeure lui aussi inchangé pour 2019. Sa puissance est tout de même satisfaisante avec 290 chevaux et un couple de 267 lb-pi. Dans un monde de moteurs turbo, il est plaisant d’entendre la sonorité d’un bon vieux V6, surtout celui-ci, qui est muni du système de calage variable des soupapes i-VTEC.

La seule boîte de vitesses proposée avec le V6 est une automatique à neuf rapports, conçue et commercialisée par ZF, en Allemagne, et qui a été victime de problèmes de fiabilité par le passé. Cette boîte est également le talon d’Achille de la TLX. Sa réaction est lente, même en mode Sport+, elle semble constamment chercher le bon rapport, et ne permet pas d’exploiter le plein potentiel du moteur V6 atmosphérique qui aimerait révolutionner davantage.

Les choses vont bientôt s’améliorer
On attend toujours la nouvelle boîte automatique à dix rapports, développée par Honda pour l’Accord, une boîte qui pourrait octroyer à la TLX les performances qu’elle mérite. Une suspension ajustable, comme celle de la Honda Civic Si, serait également la bienvenue. Toutefois, Acura a récemment confirmé le retour de la déclinaison Type-S, dans laquelle on introduirait un nouveau V6 turbocompressé.

Si les performances ont moins d’importance à vos yeux, on vous suggère de vous en tenir à la version quatre cylindres, qui offre une consommation d’essence réduite et une fiabilité irréprochable.

L’Acura TLX est sans contredit une bonne berline de luxe confortable, bien équipée et très bien assemblée. Le design de son habitacle est classique, fonctionnel et agréable, mais son système multimédia à deux écrans s’avère complexe et frustrant à utiliser. Les plus grandes qualités de la TLX demeurent son alléchante valeur qualité-prix et sa fiabilité établie. Il ne lui reste qu’à livrer la marchandise sur le plan des performances pour qu’elle soit une véritable berline sport prête à affronter les marques allemandes.

Feu vert

  • Fiabilité reconnue,
  • Excellente valeur qualité-prix,
  • Apparence distinguée,
  • Tenue de route épatante

Feu rouge

  • Système multimédia peu intuitif
  • Boîte automatique à neuf rapports mal adaptée à la voiture
  • Habitacle conservateur
  • Performances trop sobres

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Questions des lecteursHonda Accord LX 2019 ou Acura TLX de base?
Quel serait le meilleur choix entre une Honda Accord LX et une Acura TLX de base ? Je recherche fiabilité et confort. ----------------------- Bonjour Serge, D’entrée de jeu, il faut savoir que l’Acura vous coûtera environ 6 000 $ de plus que l’Accord . Cela dit, les promotions chez Acura …
Nouveaux modèlesAcura annonce le retour des Type S avec ce concept
Acura dévoile cette semaine en Californie un nouveau concept de berline qui présage le lancement de deux modèles Type S axés sur la performance au cours des deux prochaines années, dont la TLX Type S de seconde génération. La compagnie n’a pas utilisé cette appellation depuis plus de 10 ans!
Commentaires