Toyota RAV4 2018: Toujours fidèle et serviable

Toyota a bien fait ses devoirs en étudiant judicieusement les besoins des acheteurs et en offrant un RAV4 qui correspond à leurs attentes.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Vous cherchez un VUS compact populaire au Québec? Avec le Toyota RAV4, vous êtes à la bonne page puisqu’il est le plus vendu dans son segment, tout juste devant le Honda CR-V et le Ford Escape, ses deux principaux rivaux. Ce qui fait le succès du RAV4, c’est son aspect pratique, mais surtout, sa bonne réputation. Tel un ami sur qui l'on peut toujours compter, sa grande fiabilité fait qu’il sera toujours à vos côtés et vous tiendra éloigné du concessionnaire. Dommage pour vous si c’est un ami!

Légèrement retouché il y a deux ans, le RAV4 offre peu de changement pour 2018, si ce n’est que l’arrivée de la version Trail qui reçoit, de série, tout ce qu’il faut pour remorquer efficacement. On a ajouté au RAV4 un radiateur de plus grande capacité et des refroidisseurs supplémentaires pour l’huile à moteur et pour le liquide de transmission ainsi qu’un stabilisateur de remorque. Il est un peu plus à l’aise hors des sentiers battus grâce à sa garde au sol accrue, et plus sexy avec ses garnitures noires. Est-ce que cela lui permettra d’affronter certains véhicules très compétents en hors route, dont le Jeep Cherokee Trailhawk?

Un RAV4 pour tous les goûts

Si, chez la concurrence, les choix peuvent être simples, ce n’est pas le cas pour le RAV4. Il y a une version pour tous les goûts et surtout, pour tous les budgets. Les livrées deux roues motrices? À éviter. Pourquoi s’acheter un VUS dont seules les roues avant sont motrices? Une familiale ferait tout aussi bien l’affaire. Vaut mieux ajouter quelques dollars pour avoir un rouage intégral, vous ne le regretterez certainement pas. En plus, votre RAV4 sera plus facile à revendre dans quelques années.

Vous aimez les VUS de Porsche pour leur style sportif, mais ne désirez pas une seconde hypothèque? Optez pour le RAV4 SE, il fera davantage tourner les têtes grâce à ses jantes de 18 pouces. Et si vous cherchez la Rolls-Royce des RAV4, tournez-vous vers le Limited, coûtant plus de 40 000 $ toutefois, c’est un peu dispendieux pour un véhicule compact de marque populaire.

N’attendez pas les offres de votre représentant pour ce qui est du moteur, cette fois, le choix à faire est fort simple. Toyota a éliminé le V6, il y a quelques années, pour ne conserver que le quatre cylindres de 2,5 litres. Avec ses 176 chevaux et son couple de 172 livres-pied, le rapport poids/puissance joue contre lui, mais il favorise au moins la consommation de carburant.

L’hybride demeure au catalogue. Ce RAV4 écolo compte sur un moteur quatre cylindres de 2,5 litres, mais cette fois, à cycle Atkinson. Puisque les roues avant sont mues par deux moteurs, un à essence l’autre électrique et que les roues arrière le sont par un moteur électrique de 194 chevaux, le RAV4 hybride est donc à rouage intégral. Il n’y a pas de prise pour recharger la batterie, ce n’est donc pas un hybride rechargeable, ce qui est dommage. En fait, cela lui nuit, car son prix est plus élevé que la version à essence, le rabais du gouvernement n’existe plus pour les hybrides (mais il demeure pour les hybrides rechargeables) et l’économie de carburant n’est pas toujours majeure.

Sobriété à bord

L’habitacle est sobre, ce qui le rend fonctionnel et efficace. Grâce à ses dimensions, le RAV4 offre amplement d’espace à bord pour les passagers, en fait, il est le mieux nanti sur ce point. Même chose concernant l’espace de chargement, vous pourrez y engouffrer tout l’attirail nécessaire à la vie quotidienne d’une famille. Il remplace pratiquement une fourgonnette!

Sur la route, on aime son confort et surtout, la qualité de l’insonorisation. La suspension est calibrée de façon à bien absorber les imperfections de la chaussée — et Dieu sait qu’il y en a au Québec! Si vous aimez la conduite dynamique et sportive, il vaut peut-être mieux regarder ailleurs, notamment du côté du Mazda CX-5.

La position de conduite est basse, donnant l’impression de conduire une automobile et non un VUS; d’ailleurs, le RAV4 ne dispose pas du meilleur dégagement au sol de sa catégorie, quoique la version Trail soit mieux nantie à ce chapitre. La direction est précise, mais elle n’est pas comparable à celle de certains concurrents, et ce, même en activant le mode Sport. La boîte automatique à six rapports est très efficace, passant rapidement aux rapports supérieurs, réduisant ainsi la consommation et le bruit du moteur en accélération. La version SE ajoute des palonniers derrière le volant pour changer manuellement les rapports. Mais qui les utilise réellement?

Le Toyota RAV4 n’est peut-être pas le plus éclatant, mais il dispose d’attributs que plusieurs apprécient, tout en demeurant très fiable. Voilà pourquoi on en retrouve autant sur nos routes!

Feu vert

  • Habitacle spacieux et pratique
  • Beaucoup de choix dans les versions
  • Confortable sur la route
  • Version hybride disponible
  • Fiabilité éprouvée

Feu rouge

  • Versions les plus huppées dispendieuses
  • Un seul moteur offert
  • Capacité de remorquage correcte sans plus
  • Version hybride non rechargeable

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsSuccès garanti pour le nouveau Toyota RAV4 2019
Être membre du jury pour les prix des voitures et camions nord-américains de l’année (NACTOY), ça permet de mettre la main sur une foule de modèles parfois exclusifs, ou qui arriveront sur le marché dans les prochains mois. Ces véhicules sont pour la plupart rassemblés pour que nous puissions les …
Pleins feux surEnfin, nous conduirons le tout nouveau Toyota RAV4 2019!
Après avoir assisté au dévoilement mondial de la cinquième génération du Toyota RAV4 lors du Salon de l’automobile de New York en mars dernier, voilà que nous nous dirigeons vers Monterey afin de le mettre à l’essai. À l’instar des actuelles Camry, Avalon et Prius, le nouveau RAV4 est assemblé …
Commentaires