Chevrolet Silverado 2018: Bonnet blanc, blanc bonnet

GMC ou Chevy? Le Sierra se vend deux fois plus que le Silverado au Québec, alors qu'aux États-Unis, c'est l'inverse. Ha! La société distincte...

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Pour les amants de l'histoire, GMC a été fondée en 1909 — suite au rachat par General Motors de l'entreprise The Rapid Motor Vehicle Company qui construisait des camions depuis 1902. Par la suite, GMC a fabriqué non seulement des pick-up et des VUS, mais également des camions lourds à deux ou trois essieux, des autobus et des véhicules militaires. De son côté, Chevrolet produit des camions depuis le début des années 1920. À cause de la convergence entre les marques et pour limiter les frais, GMC et Chevrolet offrent depuis plusieurs décennies des véhicules quasi identiques dont les camionnettes Sierra et Silverado.

Pendant de nombreuses années, le GMC Sierra avait une présentation jugée plus luxueuse que celle du Chevrolet Silverado. La surabondance de chrome qui orne la version Denali du Sierra parle d'elle-même, quoique la version High Country du Silverado ne s'en laisse pas imposer. Ce qui différencie principalement les deux camionnettes siamoises de General Motors est le design de leur calandre et des feux arrière, pour le reste c'est bonnet blanc, blanc bonnet.

Somme toute, le Sierra donne l'impression d'adopter une ligne classique style BCBG, alors que le Silverado exhibe un look futuriste avec ses phares en étage. Dans l'habitacle, le décor est du pareil au même et les deux modèles se distinguent par leur logo respectif et le degré de la finition — par exemple, une version huppée ou à tirage limité affichera le sigle Denali, High Country ou autres.

Magasiner un pick-up

Au risque de prendre une mauvaise décision, on n’achète pas un Sierra ou un Silverado à l'aveuglette. Compte tenu des nombreuses configurations, l'acheteur doit déterminer : la grandeur de la cabine (2 ou 4 portes), la longueur de la caisse (5 pi 8 po, 6 pi 6 po ou 8 pi), la puissance du moteur, le rouage (2 ou 4 roues motrices) et le rapport de pont (3,08, 3,23, 3,42, 3,73 ou 4,10). Pour faire un choix judicieux, il est préférable d'en discuter avec un vendeur chevronné plutôt que d'opter pour un véhicule en inventaire qui ne correspond pas nécessairement à ses besoins — surtout s'il s'agit d'un modèle HD à vocation commerciale appelé à tracter une remorque ou à accomplir une tâche spécifique.

Du côté de la mécanique, le modèle 1500 offre trois motorisations : un V6 de 4,3 litres, un V8 de 5,3 litres et un V8 de 6,2 litres. Moins sophistiqués que les moteurs EcoBoost de Ford, ceux de General Motors sont néanmoins pourvus de l'injection directe et d'un dispositif de désactivation des cylindres. Qui plus est, ils ont la réputation d'être fiables. Selon le choix du moteur et de la version, on trouve une boîte automatique à six rapports (4,3 et 5,3 litres) ou à huit rapports (5,3 et 6,2 litres).

Deux groupes motopropulseurs sont au menu des modèles 2500HD et 3500HD. Le V8 de 6,0 litres Vortec n'a pas besoin de présentation, il a fait ses preuves avec la boîte automatique Hydra-Matic 6L90. D'ailleurs, ce duo a le mérite d'être beaucoup moins cher à l'achat et en entretien que le tandem composé du V8 turbodiesel Duramax de 6,6 litres et de la boîte automatique Allison 1000 qui exigent un déboursé additionnel d'environ 12 000 $. Toutefois, la combinaison Duramax Allison vaut son pesant d'or.

Un Duramax amélioré

Redessiné, le V8 Duramax développe une puissance allant jusqu’à 445 chevaux et un couple de 910 livres-pied — 90% du couple est délivré à 1 550 tours/minute. Déjà que le Duramax était plus silencieux que les moteurs turbodiesel des Ford Super Duty et Ram HD, le bruit au ralenti a été réduit de 38%. Un nouveau système d'admission d'air améliore le rendement du moteur pour les remorquages intenses. Dans la même optique, le circuit de lubrification d'huile a été amélioré afin de mieux refroidir la température du moteur.

Parmi les autres changements, on note la présence d'une nouvelle culasse en aluminium, de nouveaux injecteurs et d'un nouveau turbocompresseur. En terminant, ce Duramax peut fonctionner avec du biodiesel B20, un carburant composé de 20% de biodiesel et de 80% de diesel classique. Pour gérer la puissance accrue du moteur Duramax, la boîte Allison 1000 a été renforcée avec l'ajout d'un nouveau convertisseur de couple.

Sur la route, le Sierra 1500 et le Silverado 1500 se distinguent par leur maniabilité et leur silence de roulement. Par rapport à la concurrence, la garde au sol est basse et il est aisé de grimper dans la cabine. En contrepartie, la conduite hors route sera plus ardue au passage des bosses et des ornières à cause de la hauteur du châssis.

Quant aux modèles 2500HD et 350HD, il est vrai qu'ils ne peuvent se targuer d'être les plus forts de la catégorie pour tirer une remorque à sellette. Par contre, on les apprécie pour la douceur et la robustesse de leur mécanique.

Feu vert

  • Choix de moteurs à essence
  • V8 turbodiesel Duramax
  • Boîtes de vitesses efficaces
  • Silence et confort de roulement
  • Cabine facile d'accès

Feu rouge

  • Garde au sol peu élevée (hors route)
  • Manque de rangement intérieur
  • Suspension ferme (option Z71)
  • Absence d'un moteur diesel (1500)
  • Motorisation Duramax dispendieuse

Partager sur Facebook
Commentaires