Audi A8 2018: Un vent de changement

Audi n’a pas le choix d’emboîter le pas et d’offrir une A8 avec un style renouvelé et garnie de technologies novatrices.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Avez-vous déjà vu cette publicité où l’un des pilotes de l’équipe d’endurance Audi souffle sur la R18, la voiture qui avait donné la victoire à la firme allemande aux 24 Heures du Mans en 2011, pour qu’elle recule toute seule, tant elle est légère? Cette recherche de légèreté prend beaucoup de place chez le constructeur allemand.

Si la grande berline d’Audi, l’A8, est la digne successeure d’une lignée de voitures aux technologies avancées, elle s’apprête, elle aussi, à céder la place à une nouvelle génération dès le millésime 2019. Nous avons pu étudier les premiers éléments de la structure de cette prochaine génération et force est d’admettre qu’elle donnera le ton aux autres modèles de la marque pour les années à venir.

La prochaine A8 sera plus légère, tout en proposant une caisse toujours plus rigide. Pour le moment, l’A8 est reconduite intégralement pour l’année-modèle 2018. Si vous préférez attendre, sachez que la prochaine A8 sera présentée dans les salons automobiles européens au cours de 2017.

Généreuse et performante

Toutes les Audi possèdent des airs de famille et il faut s’y connaître pour faire la différence entre une A8 et sa petite sœur, la A6. Elles affichent la même bouille élégante, tout en rondeur. Toutefois, l’A8 propose un gabarit plus imposant évidemment, particulièrement dans sa livrée L, pour empattement long. Elle s’inscrit d’ailleurs dans la courte liste des concurrentes à la BMW Série 7 et à la Mercedes-Benz Classe S. Ces deux dernières ayant été renouvelées récemment, c’était maintenant au tour de l’A8 de se refaire une beauté.

Pour le moment, elle se présente encore sous deux variations selon que l’empattement soit court ou long. L’A8 affiche une assise bien affirmée avec ses roues de grande dimension, installées aux quatre coins de la carrosserie. La sobriété a vraiment meilleur goût!

Nous sommes également séduits par la présentation de l’habitacle. Les stylistes d’Ingolstadt connaissent la musique. Leur coup de crayon est exceptionnel et l’apparence du tableau de bord reflète la qualité générale du produit. Tout est à sa place même si l’apprentissage du fonctionnement de certains accessoires demande un peu de temps.

Car il faut bien l’avouer, le luxe commande une panoplie étoffée de technologies qui placent cette voiture dans une classe à part. La surface tactile qui permet de passer des commandes du simple bout du doigt au système multimédia devient vite un gadget dont on ne peut plus se passer. La prochaine génération devrait offrir une évolution de cette reconnaissance de l’écriture intégrée au tableau de bord virtuel.

Catalogue des moteurs

Les versions courtes de la berline proposent trois groupes motopropulseurs. La version d’entrée est munie d’un V6 de 3,0 litres pour 333 chevaux. La boîte automatique à huit rapports complète le tableau. Elle accompagne également le V8 de 4,0 litres qui propose 450 chevaux. Les sportifs devront prendre note que la S8 comblerait probablement mieux leurs attentes avec ses 605 chevaux. Cette version suggère un haut niveau de performance, dans un confort ultime.

Si le concept Prologue et ses déclinaisons sont l’orientation stylistique que prendra Audi pour la prochaine décennie, il est possible qu’une version coupé s’ajoute à la gamme A8. Même une familiale pourrait s’y joindre, mais là, ce ne sont que des spéculations! À la lumière des informations recueillies lors de notre visite à la nouvelle usine d’assemblage, et au vu de sa structure, il semblerait qu’une seule version à empattement allongé soit au catalogue pour la prochaine génération. Les résultats de vente des versions longues chez ses concurrentes indiquent clairement que c’est la voie à suivre, du moins en Amérique.

De plus, malgré de nombreuses innovations technologiques sur les dernières générations de la sportive TT, de l’A4 et de la nouvelle A5, il faut avouer que les transformations sur le plan de l’esthétisme sont plutôt timides. Avec l’arrivée d’un nouveau responsable du département design, il est fort à parier que la grande berline du groupe donnera le ton au design des autres voitures de la gamme lorsqu’elles seront renouvelées.

De toute façon, notre boule de cristal nous indique que la prochaine A8 devrait être présentée cet automne, lors de la tenue du grand salon de Francfort, le terroir de prédilection des constructeurs allemands.

Feu vert

  • Style encore actuel
  • Présentation intérieure
  • Version S8 exubérante
  • Confort assuré

Feu rouge

  • Prix élevé
  • Valeur de revente
  • Modèle en changement
  • Coûts d’entretien

Partager sur Facebook
Commentaires