Jaguar I-Pace 2018: Un nouveau félin électrique

Jaguar frappe un grand coup avec le I-PACE et ce dernier pourrait bien attirer une toute nouvelle clientèle à la marque.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Jaguar en a fait du chemin ces dernières années en rajeunissant son image par le biais d’une gamme de véhicules beaucoup plus concurrentiels. Toutefois, son plus grand succès est le F-PACE, son premier VUS. Ce dernier lui a même permis de retrouver la santé financière. Cette année, le I-PACE constitue la grande nouveauté. Ce second VUS est plus compact que le F-PACE et il se distingue par une motorisation 100% électrique.

Il faut avouer que Jaguar ne manque pas d’audace en choisissant d’y aller avec une telle motorisation, plutôt que d’opter pour des valeurs sûres que sont les moteurs à essence ou diesel. La marque anglaise prend un pari intéressant en se dirigeant vers un terrain pratiquement vierge, celui des VUS électriques et cette décision pourrait bien lui permettre de se positionner avantageusement face aux autres constructeurs de prestige, notamment les trois Allemands que sont Mercedes-Benz, Audi et BMW.

D’ailleurs, dès sa présentation dans les Salons de Francfort et Los Angeles, le I-PACE a obtenu beaucoup d’attention de la part des amateurs, surtout en raison de ses lignes exquises. La réputation de luxe et de prestige de la marque lui sera aussi bénéfique… en espérant que la fiabilité sera au rendez-vous.

Son style tout aussi intéressant que son type de motorisation

Le I-PACE devient donc l’un des principaux concurrents au Tesla Model X et le constructeur anglais compte miser sur son prestige, son réseau bien établi et surtout, sur un prix plus abordable. Depuis quelques années, Jaguar utilise massivement l’aluminium dans la conception de ses carrosseries et le I-PACE ne fait pas exception. Cette fois, l’avantage est encore plus marqué puisque le poids est l’un des principaux ennemis de l’autonomie électrique.

Côté style, le nouveau venu est tout simplement magnifique. C’est une question de goût, évidemment! Toutefois, les designers ont réussi à doter le I-PACE d’un design ultramoderne sans tomber dans l’excès ou l’excentricité. Ses roues surdimensionnées ajoutent à son dynamisme, tout comme son toit à profil bas qui se marie au hayon arrière. On dirait que l’on a fusionné un VUS et un bolide sport. Pas de doute, non seulement sa motorisation plaira aux amateurs du genre, mais son style représentera aussi un argument de vente intéressant.

À l’intérieur, les designers ont profité de l’absence d’un moteur thermique pour optimiser l’espace. Malgré un toit plus bas et un format compact, on a l’impression d’être assis dans un modèle beaucoup plus imposant. La planche de bord est bien présentée et elle n’est pas sans rappeler celle des derniers produits de la marque avec ses écrans tactiles de bonne taille, entièrement encastrés. L’aménagement est incontestablement chic et les matériaux de qualité, ce qui répond à un reproche souvent adressé aux véhicules électriques, alors que toute l’attention semble avoir été portée sur la motorisation, au détriment de la finition. À ce chapitre, le I-PACE est gagnant!

Un compromis entre le prix et l’autonomie

Entièrement conçu en fonction de sa motorisation électrique, le I-PACE dispose d’un ensemble de batteries de 90 kWh refroidies au liquide et logées dans le plancher, amenant ainsi le poids au centre du véhicule et abaissant son centre de gravité pour une meilleure dynamique de conduite.

En condition idéale, et selon les données préliminaires calculées d’après le cycle EPA, son autonomie se situe à 386 km. Jaguar pourrait rehausser la capacité de la batterie, mais elle préfère conserver un prix plus attrayant afin de mieux percer le marché. Pour réduire l’impact négatif du chauffage, Jaguar a développé une pompe à chaleur qui climatise et réchauffe l’habitacle d’une manière optimale sans surtaxer l’ensemble de batteries.

L’avantage des motorisations électriques, c’est qu’il est facile d’obtenir des performances plus qu’intéressantes. Les deux moteurs électriques du I-PACE, un à l’avant et l’autre à l’arrière, totalisent 400 chevaux pour un couple de 516 livres-pied, rien de moins. Voilà une manière simple et efficace d’être au volant d’un véhicule capable de franchir le 0-100 km/h sous les 4,0 secondes tout en profitant d’un bel aplomb en toute condition grâce à un rouage intégral. Différents modes de régénération sont offerts selon vos goûts, rajoutant à l’autonomie totale du véhicule.

Bref, Jaguar frappe un grand coup avec le I-PACE et ce dernier pourrait bien lui attirer une toute nouvelle clientèle. Le pari est audacieux, mais l’audace a souvent été rentable dans le passé. Il y a fort à parier que Jaguar ne sera pas seul longtemps à rivaliser avec Tesla dans le marché des VUS électriques, Audi et Mercedes-Benz ayant déjà annoncé leur réplique. Le I-PACE aura tout de même un peu d’avance sur ses rivaux.

Feu vert

  • nouveau modèle

Feu rouge

  • nouveau modèle

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surJaguar I-PACE 2019 : on s’en va le conduire!
La guerre des voitures électriques est officiellement déclarée. Cette année, on sera témoins d’une révolution en matière de transport où les constructeurs se battent ardemment afin de produire une voiture électrique disposant d’une autonomie ex æquo avec l’auto à essence. Après Tesla et Hyundai, Jaguar s’essaie, à son tour, de …
EssaisJaguar I-PACE 2019 : Tesla peut dormir tranquille
Après des années à dormir au gaz, les constructeurs automobiles de luxe s’apprêtent enfin à riposter à Tesla avec des véhicules 100% électriques. Si le Mercedes-Benz EQC , l’ Audi e-tron quattro et la Porsche Taycan se font encore attendre, Jaguar a été plus rapide avec son I-PACE, qui a …
Commentaires