Honda Ridgeline 2017: Celui qui remet les choses en perspective

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Quand on parle de pick-up, l’opinion des gens est assez arrêtée. Soit on aime Ram, soit on aime Ford, soit on aime Chevrolet, avec quelques exceptions. Dans le segment des camionnettes intermédiaires, c’est un peu différent, car ce marché change constamment. Les modèles arrivent, et disparaissent. En ce moment, on retrouve le Toyota Tundra, le duo Chevrolet Colorado et GMC Canyon ainsi que le Nissan Frontier, même s’il est complètement dépassé. Les gens ont donc moins un sentiment d’appartenance.

Quand Honda a annoncé le retour de son Ridgeline, les réactions furent mitigées. D’un côté, il y a les fidèles du modèle, assez nombreux, paraît-il, et les puristes, qui crachent sur le Ridgeline prétextant qu’il ne serait pas un pick-up… Même au sein des bureaux du Guide de l’auto, le débat a eu lieu, à savoir, est-ce que le Ridgeline est un véritable pick-up, oui ou non?

Pourquoi ne le serait-il pas? Il a une boîte ouverte, et Honda le vend comme une camionnette, n’est-ce pas suffisant? D’autant plus que dans le dictionnaire, on définit un pick-up comme étant un « véhicule utilitaire léger, à cabine simple et à grand coffre découvert ».

Mais les puristes ont tout de même un bon point. Nonobstant la définition française, toutes les camionnettes sont bâties sur un modèle bien simple, soit celui d’une carrosserie posée sur un robuste châssis séparé. Le Ridgeline est monocoque, comme la plupart des VUS, et en fait, il est basé sur la même plateforme que le Pilot, le VUS intermédiaire de Honda.

Même moteur que le Honda Pilot, mêmes suspensions — renforcées, cependant —, plusieurs sont malgré tout cyniques, et avec raison. Pourtant, l’exécution du Ridgeline est impeccable. Le meilleur pick-up serait-il le plus VUS des pick-up?

Pensé pour le confort et les fins de semaine d’activité

Dans une camionnette traditionnelle, nous avons droit à un habitacle très fonctionnel, parfois bien décoré, avec de beaux matériaux. Tout est carré, d’apparence robuste. Dans le cas du Ridgeline, on reconnaît ses origines VUS en quelques secondes. En fait, on devine que le Ridgeline vient de la même plateforme que le Honda Pilot simplement en voyant l’agencement de la planche de bord.

Tous ses sièges aussi tiennent du VUS, de par la position assise qu’ils procurent, et de par leur confort. Pratiques, les places arrière, comme dans toutes les bonnes camionnettes, se relèvent pour permettre de stocker davantage d’objets encombrants dans la cabine, comme un vélo de montagne, par exemple.

On ne retrouve qu’un seul moteur dans le Ridgeline, et il s’agit du V6 de 3,5 litres qui tourne déjà dans le Honda Pilot. Il développe 280 chevaux et un couple de 262 livres-pied. Il envoie sa puissance aux quatre roues à l’aide d’une boîte automatique à six rapports, et du même rouage intégral SH-AWD qui équipe les véhicules Acura. Ce V6 tire jusqu’à 5 000 livres (2 268 kilos), capacité similaire à celle de la plupart des VUS doté d’un tel moteur. Quand on considère qu’un Toyota Tacoma tire plus de 6 500 livres (2 948 kilos), cela ne semble pas beaucoup, mais il semblerait que 5 000 livres suffisent amplement aux plaisanciers qui ont besoin de traîner un bateau ou du matériel pour le chalet.

Confort inédit

La boîte du Ridgeline mesure 50 pouces (127 cm) de large entre les puits de roues, et 64 pouces (162,5 cm) de long. Si cette longueur est plutôt ordinaire, on peut tout de même y déposer une charge de 1 571 livres (713 kilos)! Quand on sait que le poids maximal que l’on peut mettre dans la boîte d’un Ram 1500 V6 de base est de 1 440 livres (653 kilos), ça en dit long sur les capacités du Ridgeline. Ou sur celles du Ram! Le Ridgeline possède un grand coffre que l’on retrouve sous le plancher de cette boîte, parfait pour abriter notre épicerie, ou encore pour servir de glacière, puisqu’il y a un drain au fond.

Plusieurs amateurs doutaient des capacités du Ridgeline, qui n’a pas un « vrai » rouage 4x4 ni de gamme basse, et pourtant, sur les sentiers hors route, il arrive à suivre ses rivaux sans problème… et dans un confort accru!

Bien honnêtement, la plupart des pick-up ne sont pas si confortables que ça, leurs suspensions retransmettant fidèlement les bosses et les trous. Le Ridgeline a tout le confort d’un VUS, et des capacités de charge ou en hors route intéressantes. Il ne remplacera jamais un Ford F-150 ou même un Toyota Tacoma aux yeux d’un travailleur, mais pour quelqu’un qui veut une camionnette pour l’aspect « récréatif », il se veut une alternative trop bonne pour être ignorée.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

DétroitFord Ranger 2019 : c'est officiel, il est de retour!
Ford réserve de belles surprises cette année à Detroit, et ouvre le salon avec un des véhicules les plus attendus de l’année. C’est officiel, après une pause de huit ans dans notre marché, la camionnette compacte du constructeur de Dearborn est de retour : dites bonjour au Ranger 2019! Un …
Commentaires