Chevrolet Malibu 2017: La berline américaine est de retour

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

La Chevrolet Malibu que vous voyez sur les photos accompagnant cet essai est la neuvième génération à porter ce nom. Si le modèle a connu ses heures de gloire dans les années 60 et 70 — à cette époque, la Malibu —, elle a également traversé une période plus sombre. À la fin de 1983, Chevrolet l’abandonne. Quatorze ans plus tard, la Malibu revit; cependant, elle se veut maintenant une berline intermédiaire à traction avant compétente, mais plutôt anonyme! Elle a par la suite fait son bonhomme de chemin, devenant reconnue comme la voiture de location par excellence.

Fournir des voitures aux parcs commerciaux (entreprises de location, flottes pour compagnies, etc), c'est bon pour les chiffres de vente; ça l'est moins pour l'image de marque. Voilà pourquoi Chevrolet, désirant offrir une rivale sérieuse aux Honda Accord, Toyota Camry et Mazda6 de ce monde, a introduit une toute nouvelle Malibu l'an dernier.

Un nez ma chère, un nez!

Dévoilée au Salon de l'Auto de New York au printemps 2015, la Malibu était relativement passée inaperçue. Pourquoi? Tout simplement parce que GM lançait aussi la Cadillac CT6, la Chevrolet Spark et la Chevrolet Volt en même temps! C'est dommage, puisque la Malibu aurait pu profiter d'un lancement en grande pompe : pour la première fois depuis longtemps, les stylistes ont décidé de prendre des risques en la dessinant. Ses phares affûtés lui donnent un style agressif, ses quelques appliques chromées renforcent l'impression de prestige et ses feux à DEL situés dans le bas du pare-chocs avant la rendent vite reconnaissable. Vue de profil, la Malibu est très élancée, ce qui fait contraste avec le style « capot plat, toit plat et valise plate » de la version précédente.

L'habitacle a également reçu beaucoup d'attention : là où il n'y avait auparavant qu'une suite de plastiques mornes et de cuirs de basse qualité, on a désormais droit à une planche de bord bien pensée aux formes fluides, à des sièges moulants et à des panneaux de porte vraiment mieux finis. Le système d'infodivertissement utilisé est la dernière génération de MyLink; les modèles de base ont un écran de 7 pouces, tandis que celui de 8 pouces est optionnel.

Bourré de gadgets

La Malibu 2017 offre plusieurs gadgets pour tenter de se démarquer de la concurrence : comme tous les produits GM, elle vient avec la connectivité Wi-Fi 3G LTE. Si vous n'êtes pas au courant du fonctionnement de ce système, en échange d'un frais mensuel — une facture de téléphone cellulaire (les trois premiers mois sont gratuits à l’achat de la voiture) — , vous pourrez utiliser votre voiture comme une borne Wi-Fi. Bien pratique pour les longs voyages (spécialement si vous avez des adolescents!).

Parlant d'adolescents, l'une des plus grandes peurs pour un parent est de prêter sa voiture à son rejeton venant d'obtenir son permis de conduire. Se souvenant probablement leur propre tempérament à cet âge, plus d'un adulte refuse carrément de laisser son jeune seul au volant. Chevrolet a pensé à un gadget bien utile pour cette situation. En accédant au système Teen Driver, le propriétaire peut empêcher le système audio de fonctionner si les ceintures ne sont pas bouclées, limiter le volume de la radio, activer une alarme si la voiture dépasse une vitesse donnée... Finalement, le parent pourra télécharger les données de conduite lors du retour de la voiture à la maison. Il y verra alors la distance parcourue, la limite maximale atteinte... Cela devrait aider à vous rassurer ou à poser vos conditions...

Sous le capot, on retrouvera l'une des trois motorisations suivantes : le moteur d'entrée de gamme est un 1,5 litre turbocompressé développant 160 chevaux et 184 livres-pied de couple. Vient ensuite un autre quatre cylindres turbocompressé, un 2,0 litres, celui-là plus adapté à une conduite sportive : avec ses 250 chevaux et 258 livres-pied de couple, il permet à la Malibu de faire le 0-100 km/h en six secondes. Le moulin de base est associé à une automatique à six rapports, tandis que le 2,0 litres en a deux de plus. Finalement, une version hybride est proposée. Empruntant le système électrique de la Volt, mais avec une batterie plus modeste et un moteur de 1,8 litre, celle-ci pourrait ne consommer que 5,0 litres aux 100 km... Selon le manufacturier. Contrairement à la Volt, elle ne sera pas rechargeable.

Surprenante Malibu

La nouvelle Malibu est impressionnante en elle-même, mais c'est surtout lorsqu'on la compare à l'ancienne qu'elle brille : sa direction est beaucoup plus précise, ses suspensions ne sont plus molles et l’on se surprend à prendre les virages avec enthousiasme. Le moteur de base est excellent dans la circulation, mais s'essouffle à vitesse d'autoroute. De son côté, l'hybride brille par sa simplicité d'utilisation.

Là où elle n'était auparavant qu'une figurante dans un segment dominé par les voitures japonaises, la Chevrolet Malibu veut faire sa marque. Si vous avez un faible pour son style, prenez le temps de l'essayer; il est fort possible que votre prochain achat porte un nom légendaire.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisChevrolet Malibu 2018 : l'excellence à l'américaine
La Chevrolet Malibu n’a jamais vraiment joui d’une popularité remarquable chez les passionnés de voitures. En fait, même les gens qui n’ont rien à foutre des automobiles n’ont jamais réellement remarqué la berline intermédiaire de GM. À part un court moment de gloire dans les années 60 et 70, la …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires