Kia Sedona/Hyundai Entourage, bonne recette, mauvais timing

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Il est souvent arrivé par le passé que des produits aux performances relativement moyennes et de qualité passable ont cartonné très fort pour la simple et bonne raison qu’ils étaient là au moment propice. D’autre part, de bons produits n’ont parfois pas connu le succès anticipé parce qu’ils sont arrivés au mauvais moment. C’est justement le cas de nos deux fourgonnettes, qui ne réussissent pas à se faire justice dans un marché en pleine régression pour la catégorie. Non seulement il n’est plus de bon ton de rouler au volant d’une fourgonnette, mais la hausse du prix de l’essence en dissuade également plusieurs.

Le fait qu’ils soient arrivés sur le marché avec beaucoup d’années de retard par rapport à la concurrence est un autre facteur qui explique la situation de nos deux véhicules en question. D’autres marques et modèles ont eu le temps de se bâtir une réputation, un facteur qui influence plusieurs acheteurs lorsque vient le temps de choisir. Enfin, il faut ajouter que la silhouette de ces deux modèles jumeaux ne fait rien pour intéresser le public tant elle est générique et anonyme.

Un haitacle songé

Une chose est certaine, les ingénieurs chargés de l’aménagement de l’habitacle ont très bien fait leurs devoirs. Ici, tout s’agence avec harmonie, aussi bien les sièges médians que ceux de la troisième rangée qui s’escamotent assez facilement dans le plancher. Et même lorsque cette troisième rangée est déployée, l’espace disponible dans la soute à bagages est vraiment impressionnant compte tenu des dimensions extérieures. Autre détail digne de mention, les glaces des portes coulissantes s’abaissent comme sur une voiture traditionnelle. Mentionnons que ces deux fourgonnettes peuvent être équipées de façon aussi luxueuse que toutes les autres sur le marché ; il est donc possible de commander une version avec sièges en cuir, hayon motorisé, portes latérales à moteur électrique, pédalier réglable, appli ques en bois et toit ouvrant.

Si la présentation générale de l’habitacle est quelque peu terne en raison de plastiques dont la texture serait à revoir, le tableau de bord est moderne et intéressant, avec le levier de passage des rapports placé sur la console centrale qui se poursuit entre les deux sièges avant. Les commandes de la climatisation sont faciles d’accès et d’opération ; la même remarque s’applique aux commandes du sys tème audio. Par contre, le centre d’information placé sur le dessus de la planche de bord, juste au-dessus de la radio, est souvent difficile à consulter.

Sur une note plus positive, il faut mentionner les deux prises électriques situées sur la console centrale et les commandes audio, offertes sur certains modèles en périphérie du moyeu du volant. Les sièges avant sont confortables, mais leur support latéral pourrait être meilleur. Mais de toute façon, qui a l’inten tion de piloter une fourgonnette comme s’il s’agissait d’une voiture sport ?

Enfin, même si certains matériaux pourraient être remplacés par d’autres de meilleure qualité, la finition est impeccable.

De la puissance !

Les personnes responsables du cahier de charges de ces deux fourgonnettes n’ont pas lésiné sur les moyens pour imposer ces véhicules sur notre marché. On a vu que l’habitacle était bien agencé et pratique, et la même politique de vouloir bien faire se retrou ve sous le capot avec la présence d’un moteur de 250 chevaux. Ce moteur V6 de 3,8 litres n’a aucun complexe par rapport à la concurrence, tandis que sa boîte automatique à cinq rapports assure des performances dans la bonne moyenne. Cette mécanique permet de boucler le 0-100 km/h en un peu plus de 10 secondes, ce qui est la norme pour cette catégorie, surtout compte tenu du fait que ces fourgonnettes font osciller la balance à tout près de 2 000 kg. Ce poids explique sans doute la consommation de carburant qui dépasse les 13 litres aux 100 km. Qu’il s’agisse de la Kia ou de la Hyundai, les deux modèles proposent un comportement routier identique, ce qui est normal, car elles sont littéralement des jumelles.

C’est surtout sur la grande route que les deux brillent davantage en raison de leur grande stabilité, de leur résistance aux vents latéraux et de leur silence de roulement. Par contre, sur une route sinueuse, la suspension molle provoque un certain roulis, ce dernier étant accentué par la direction imprécise qui nous pousse à trop braquer le volant et à corriger par la suite. Et il est recommandé de ne pas rouler de façon trop audacieuse avec ce véhicule, surtout s’il est chargé, puisque les freins ne sont pas d’une efficacité extraordinaire. Malgré ces quelques bémols, le caractère pratique, le puissant moteur et la garantie fort intéressante de ces fourgonnettes, sans compter les rabais fréquents en cours d’année, devraient inciter les gens à les considérer lors de leur prochain achat.

FEU VERT

Habitacle très pratique
Moteur puissant
Équipement complet
Bonne cote de sécurité
Espace de chargement généreux

FEU ROUGE

Direction imprécise
Pneumatiques moyens
Freins moyennement efficaces
Consommation relativement élevée

Partager sur Facebook
Commentaires