Toyota Tacoma 2016: Tous les espoirs sont permis

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Dans le monde entier, on retrouve des petites camionnettes Toyota. La réputation de fiabilité légendaire que connaît le constructeur vient de là. En Amérique du Nord, cependant, on aime les gros pick-up. Certes, il fut un temps où les camionnettes compactes comme le Tacoma avaient la cote auprès de la population, mais les modèles plus grands ont pris le dessus. Juste retour du balancier, dans un monde où tout rétrécit, il est redevenu intéressant de posséder un plus petit pick-up, d’autant plus qu’un tel véhicule est presque aussi pratique qu’une grande camionnette.

Toyota, donc, fabrique le Tundra dans l’espoir de concurrencer le Ram 1500, le Ford F -150, le Chevrolet Silverado et le GMC Sierra. Comment vont les affaires? Pas trop mal. Les ventes vont bien, mais on ne parle pas de réelle concurrence. Le Tundra est une camionnette compétente, mais dans tous les matchs comparatifs, il se fait déclasser par les Américains. Il faut se rendre à l’évidence, peut-être que Toyota a plus de difficultés avec les gros pick-up qu’avec les petits.

Dans le secteur des petites camionnettes, justement, General Motors vient de relancer les Chevrolet Colorado et GMC Canyon, et le résultat est impressionnant. La petite camionnette actuelle de Toyota, le Tacoma, doit faire face à des adversaires de taille. Mais une nouvelle génération arrive, et tout porte à croire que ce sera l’occasion d’assister à tout le savoir-faire de la marque japonaise. D’ailleurs, Toyota fait des pieds et des mains pour promouvoir le Tacoma 2016. Au courant de l’été, elle a mis en place une caravane qui se promène à travers le Canada pour faire la promotion du véhicule au niveau local. Après tout, quoi de mieux que de toucher à la matière?

Une mécanique intéressante

Non, je ne parle pas ici de mécanique hybride ou de mécanique électrique, qui aurait été des plus audacieuses. Mais en attendant, Toyota semble être sur la piste de quelque chose.

En fait, les acheteurs du Tacoma auront le choix entre deux motorisations. La première consiste en un moteur quatre cylindres de 2,7 litres, et l’autre, un moteur V6 de 3,5 litres à cycle Atkinson.

Ce dernier ne combine pas de compresseur volumétrique ou de turbocompresseur comme c’est la mode, mais plutôt deux types de distribution du carburant. En effet, la distribution de carburant du moteur s’adapte à la demande en puissance faite au moteur, de sorte à maximiser l’économie d’essence. De plus, avec son cycle Atkinson, plus efficace que le traditionnel cycle Otto, mais moins dense au niveau de la puissance, ce V6 de 3,5 litres devrait être plus économique que le V6 de 4,0 litres qu’il remplace. Au moment d’écrire ces lignes, c’est toute l’information que nous avions côté technique. La puissance de ce moteur est pour le moment hypothétique, mais elle devrait dépasser les 270 chevaux, ce qui laisserait l’ancienne mécanique de 236 chevaux loin derrière. Une boîte automatique à six rapports sera proposée avec les deux moteurs, et le V6 pourra également être assorti d’une manuelle à six rapports.

L’offre d’un moteur quatre cylindres est intéressante pour certains acheteurs, incluant des municipalités, puisque la charge utile de la caisse demeure presque identique à celle des versions à moteur V6. Ce quatre cylindres est le même que celui qui était offert les années passées. C’est au chapitre de la capacité de remorquage que le plus gros moteur constitue évidemment un choix plus logique. Malheureusement, Toyota n’a pas divulgué ces données avant la date d’impression du Guide de l’auto.

Mieux adapté

L’apparence et la finition des habitacles des camionnettes Toyota n’est pas toujours optimale.  Même s’il s’agit d’un véhicule de travail, la clientèle s’attend à un design et un niveau de luxe plus relevés qu’autrefois. Pour 2016, le Tacoma offre toujours un look robuste, ce qui est bien, mais il est en même temps beaucoup plus raffiné. Le Tacoma pourra également être équipé pour rouler hors des sentiers battus, par l’entremise des classiques ensembles TRD.

Si la mécanique du Tacoma s’avère aussi économique que promis, nul doute que cette camionnette trouvera son lot de preneurs. Après tout, ce n’est pas parce que nous avons beaucoup de choses à transporter que nous avons besoin de la puissance d’un V8. 

Si le segment des camionnettes compactes s’avère être un filon, la réaction des constructeurs américains risque d’être vive et sans pitié. Mais bon, Toyota semble ici être sur une bonne piste. Elle connaît bien ce segment, et ça paraît.

Partager sur Facebook
Commentaires