Hyundai Accent 2016: Simplicité volontaire

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Depuis son arrivée chez nous, la Hyundai Accent a toujours eu beaucoup de succès auprès des Québécois. La petite bagnole coréenne était l'une des autos neuves les moins chères sur le marché, ce qui en a convaincu plus d'un de tenter sa chance avec elle. Une fois derrière le volant, les gens ont bien vu que même si la sous-compacte n'était pas exactement confortable, luxueuse ou puissante, elle se révélait être un moyen de transport efficace, accumulant les kilomètres sans rechigner.

Lors de la dernière refonte de l’Accent, Hyundai a judicieusement choisi de doter ce modèle d'un style et d'une personnalité plus en phase avec le reste de sa gamme. Fini l'habitacle déprimant et les « motorisations agricoles », l'Accent est maintenant une voiture à part entière!

Pour 2016, deux carrosseries sont disponibles : une berline et une 5 portes à hayon. L'Accent telle qu'on la connaît actuellement date déjà de 2011, et cela commence à se voir dans son style; elle est encore bien jolie, mais lorsque placée à côté de modèles plus récents du manufacturier, sa bouille sympathique trahit quelques rides. Qu’importe, son apparence est toujours fort appréciée des acheteurs! Hyundai lui offre de nouvelles couleurs tous les ans dans un effort pour la rajeunir.

Avec un prix de départ sous les 14 000 $, cette sous-compacte vient d’office avec un moteur quatre cylindres de 1,6 litre produisant 138 chevaux, une boîte manuelle à 6 rapports ainsi que certaines caractéristiques essentielles, comme des serrures de portière électriques, des freins à disque aux 4 roues et des coussins gonflables latéraux. On peut ensuite se payer quelques luxes, tels le climatiseur, le régulateur de vitesse, les sièges avant chauffants et la téléphonie Bluetooth dans la version GL. Au sommet de la gamme, on retrouve la GLS dont le niveau d’équipement s’approche drôlement de celui d’une compacte, avec des roues en alliage de 16 pouces, des phares à allumage automatique, des commandes audio au volant, une climatisation automatique, des phares antibrouillards et même un toit ouvrant!

Simple et efficace

À bord, la Hyundai Accent n’est pas un exemple de modernité; bien que ses formes soient fluides et que ses plastiques ne soient pas bon marché (ce qui est un atout dans ce segment), la voiture n’offre pas de gigantesque écran d’infodivertissement, de sièges en cuir – véritable ou non — ou encore de navigation par satellite. Ceci lui donne néanmoins un avantage auprès de ceux qui ne sont pas férus de technologies : ses cadrans sont faciles à lire, le petit écran ACL entre le compte-tours et l’indicateur de vitesse ne déroutera personne et les commandes de la radio et de la climatisation fonctionnent encore avec des molettes que l’on tourne.

Conduire l’Accent est aussi simple qu’ajuster le volume de sa radio : la petite voiture est maniable, sa direction à assistance électrique est très légère (ce qui l’aide à se stationner en ville) et la visibilité à bord est plus que correcte – à part vers l’arrière dans les versions à hayon; la lunette arrière est minuscule et il faut connaître les dimensions de son auto pour se stationner avec confiance. La boîte automatique est superbement efficace; elle n’a peut-être pas la rapidité de la PDK d’une Porsche, mais là n’est pas sa vocation. Elle passe les rapports de façon transparente, garde les révolutions du moteur basses et fait oublier qu’elle existe. De plus, elle n’augmente presque pas la consommation d’essence par rapport à la boîte manuelle (7.7 l/100km combinée ville/route contre 7.6 pour la manuelle).

Vestige d’une époque plus simple

La Hyundai Accent est une des dernières petites voitures sans prétention sur le marché; elle ne se targue pas d’offrir un gros moteur, des technologies qui ont leurs places dans un avion de chasse ou des caractéristiques dignes d’une limousine. Il s’agit d’une bagnole capable de transporter des passagers (ou même une quantité impressionnante de matériel, dans le cas de la version 5 portes) dans un confort relatif tout en ne vous ruinant ni à la pompe ni à la signature du contrat et qui, de surcroît, vous apportera la tranquillité d’esprit avec une mécanique éprouvée et une garantie complète 5 ans/100 000 km. Pour certains, c’est tout ce qu’il faut pour être heureux.

Partager sur Facebook
Commentaires