Lincoln MKT 2016: À chacun sa spécificité

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Malgré sa spécificité dans un monde où chacun cherche à être différent, il est surprenant que le design hétéroclite du Lincoln MKT soit l'objet d'autant de sarcasmes et railleries. Depuis la disparition du Pontiac Aztek il y a dix ans, il est devenu le mouton noir de l'industrie. Pourtant, ce n'est pas la première fois que le design d'un modèle Lincoln est controversé. Les plus vieux se souviendront que les Versailles (1977-1980) et Mark VIII (1993-1998), pour ne nommer que ceux-là, avaient été l'objet de sévères critiques à l'époque. Reste à savoir si la carrière du dernier mal-aimé de Lincoln durera encore longtemps.

Or, il faut voyager aux États-Unis pour constater que le MKT ne chôme pas dans les aéroports et dans le centre-ville des grandes métropoles. Boudé par les particuliers, il a trouvé son lot d'adeptes parmi les manufacturiers et les services de limousines. À cause de ses tarifs plus élevés chez nous, le MKT est nettement moins populaire auprès des entreprises québécoises. Cette différence de prix s'explique non seulement par le taux de change, mais aussi par le niveau d'équipement.

Si les acheteurs américains peuvent choisir entre le V6 de 3,7 litres et le V6 biturbo de 3,5 litres, uniquement le moteur de 3,5 litres est disponible sur notre marché. Bénéficiant de la technologie EcoBoost et de l'injection directe, ce V6 à double turbocompresseur développe 365 chevaux et 350 livres-pied de couple. Jumelé à une boîte automatique à six rapports (avec palettes au volant) et la transmission intégrale de série, il est assez puissant pour remorquer un poids de 2 041 kilos (4 500 lb). Mais honnêtement, avez-vous déjà vu un MKT tracter une roulotte, un bateau ou des motoneiges? Poser la réponse c'est y répondre! Il existe tellement de VUS, multisegments ou camionnettes mieux adaptés qu'on réserve le MKT pour les longs trajets en famille. 

Une fourgonnette de luxe

À certains égards, ce Lincoln courtise les mêmes acheteurs que la fourgonnette de luxe Chrysler Town & Country. Cette clientèle se divise en deux : les familles traditionnelles avec de jeunes enfants et les gens retraités, mais actifs qui aiment voyager, jouer au golf, faire du ski, ou se promener avec leurs petits-enfants; sans omettre le fait qu’il est plus aisé pour les gens d’un certain âge d’entrer et de sortir d’un multisegment que d’une berline! L'accessibilité aux sièges de la première et la deuxième rangée est favorisée par des portes surdimensionnées et une garde au sol quasi parfaite. Le même constat s'applique lorsqu’il faut se pencher pour installer un jeune enfant dans son siège d'auto — mieux vaut être à la bonne hauteur pour éviter un lumbago.

À l'arrière, les passagers de la deuxième et la troisième rangées apprécieront le champ de vision vers l'avant que procurent les sièges disposés en étage comme dans une salle de

cinéma et le toit panoramique divisé en deux sections. Toutefois, les occupants de la troisième rangée pesteront contre l'étroitesse des vitres latérales qui s'apparentent à des meurtrières. Pour agrémenter les vacances, une console centrale réfrigérée est nichée entre les deux sièges de la deuxième rangée. Cette option inclut également des sièges ventilés — les sièges chauffants font partie de l'équipement de série. Parmi les autres accessoires visant à favoriser le confort des convives, on retrouve un système de climatisation à trois zones, un lecteur de DVD avec deux écrans et un système audio de 700 watts à 14 haut-parleurs en option.

Un poids lourd

En prenant le volant, la position de conduite est sans reproche grâce au pédalier à réglage électrique et à la colonne de direction télescopique et motorisée. Malgré quelques améliorations au niveau du fonctionnement du système MyLincoln Touch, rares sont ceux qui ne maugréeront pas contre la manipulation des commandes. Compte tenu de l'âge moyen de ses clients, Lincoln devrait offrir une alternative comme des boutons conventionnels...

Sur la route, la rigidité du châssis et la souplesse des éléments suspenseurs filtrent avec efficacité les aspérités de la chaussée. Toutefois, le manque de fermeté de la suspension se fait ressentir dans les courbes où un léger sous-virage se manifeste. Juché moins haut que les autres multisegments de sa catégorie, la faible garde au sol laisse croire que l’on est au volant d'une grosse familiale, mais non, il s’agit d’un véhicule dont le poids dépasse 2 200 kilos. Pour ce faire, il faut anticiper les freinages et les manœuvres avec précaution!  

Partager sur Facebook
Commentaires