Dodge Grand Caravan 2016: Décision suicidaire ?

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Dans le cadre d’une réorganisation massive des marques du groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles), il a été annoncé que la fourgonnette proposée par Dodge, la Grand Caravan, ne sera pas de retour lorsque les changements surviendront. En effet, Sergio Marchionne a décidé dans sa grande sagesse de faire de Dodge une marque de performance et de Chrysler une marque centrée sur le confort et le luxe. Bien qu’il s’agisse de l’un des meilleurs vendeurs de cette division, le Grand Caravan ne serait pas de retour mais il se pourrait qu’il continue sa carrière au Canada tout au moins. Si non, seule la marque Chrysler aura droit à une fourgonnette, toute nouvelle.

Lors des derniers salons automobiles de la saison, incluant celui de New York en avril, aucune nouvelle fourgonnette n’a été dévoilée. On peut supposer que la nouvelle génération sera présentée au Salon de Los Angeles en novembre prochain ou encore celui de Detroit en janvier 2016. En attendant, on retrouve les mêmes modèles que ceux proposés l’an dernier et qui ne connaissent que peu de changements puisqu’il s’agit de véhicules en sursis.

Pratique mais pas toujours confortable

On s’est habitué au fil des années à cette silhouette dotée d’une section arrière équarrie  qui a suscité bien des controverses lors de son arrivée. En effet, les rumeurs avaient été persistantes quant au dévoilement de quelque chose de spectaculaire et d’unique en son genre. Lorsque cette silhouette a été vue pour la première fois, rares étaient les gens qui se sont montrés enthousiastes. 

Quoi qu’il en soit, on bénéficie toujours d’un habitacle très pratique en raison de multiples espaces de rangement, d’une console centrale mobile et surtout du fameux système Stow ’n Go qui permet de remiser dans le plancher les sièges des deuxième et troisième  rangées, et cela en un tournemain. Cependant, même si c’est éminemment pratique et sans équivalent sur aucun autre  produit sur le marché, cela a obligé les ingénieurs à concocter des sièges relativement minces qui ne sont pas d’un très grand confort.

La planche de bord, pour sa part et comme la plupart des autres modèles de ce constructeur, est ingénieuse et pratique à la fois. On apprécie entre autres le levier de vitesses monté sur la planche de bord et placé à la portée de la main, à droite du volant. Il faut également souligner le caractère intuitif du système Uconnect qui gère les principales fonctions de ce véhicule. Plusieurs concurrents devraient s’inspirer de ce système qui est la référence au chapitre de la convivialité. Comme il se doit, la version Chrysler (Town & Country) est plus luxueuse et offre un équipement de série plus complet. Toutefois, au chapitre de la plate-forme et de la mécanique, c’est du pareil au même.

Savoir partir

Pendant longtemps, l’un des points faibles de cette fourgonnette était l’absence d’un moteur moderne offrant un bon rendement. Ce problème est résolu depuis que le V6 3,6 litres Pentastar est arrivé sous le capot. Avec ses 283 chevaux, il permet de boucler le 0-100 km/h en moins de neuf secondes et il est associé à une boîte automatique à six rapports qui accomplit un travail adéquat. Cependant, sa consommation de carburant n’est pas la meilleure et il faut conduire de façon très retenue pour pouvoir bénéficier d’une économie de carburant acceptable.

Au chapitre de la conduite, la suspension est confortable et la tenue de route est correcte pour autant qu’on ne s’excite pas derrière le volant. Si vous voulez jouer les conducteurs sportifs, ce qui n’est pas le lot d’une fourgonnette, vous allez découvrir assez rapidement les limites de cette suspension qui comprend à l’arrière une poutre de torsion. Cette configuration privilégie surtout un plancher plat en raison de sa très faible intrusion dans l’habitacle et pas nécessairement la tenue de route.

Reste à savoir maintenant ce que l’avenir nous réserve. Les fourgonnettes ne sont pas considérées comme des véhicules de luxe, et le fait de limiter cette catégorie à la marque Chrysler se révélera peut-être suicidaire pour cette fourgonnette. Ce qui serait une décision coûteuse et dramatique compte tenu des centaines de millions investis dans une nouvelle usine à Windsor en Ontario pour fabriquer cette Chrysler à vocation familiale. L’avenir nous dira quel sort est réservé à la Grand Caravan.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLa Dodge Grand Caravan toujours disponible en 2017
Avec l’arrivée de la fourgonnette Chrysler Pacifica, on croyait bien que la Dodge Grand Caravan allait tirer sa révérence en même temps que sa cousine, la Chrysler Town & Country. Toutefois, le prix de base de la Pacifica, s’élevant à 43 995 $ avant les frais de transport et de …
Commentaires