Mercedes-Benz Classe S 2015: L’étoile au zénith

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Un an après l’arrivée d’une nouvelle Classe S, qui représente le summum du savoir-faire de Mercedes-Benz en matière de technologie et de style, c’est au tour du modèle Classe S Coupé de faire son entrée. Après une très longue, voire même trop longue, carrière, le coupé CL cède donc sa place sous les projecteurs à ce tout nouveau modèle dont l’allure est nettement plus typée. Ce nouveau coupé assume pleinement sa gueule de star et est même doublé d’une version AMG animée par un V8 biturbo développant 577 chevaux ainsi qu’un couple monstre de 664 livres-pied.

Frappante dès le premier coup d’œil, la Classe S Coupé affiche un style nettement plus dynamique, impression confirmée par les porte-à-faux plus courts que ceux du coupé CL et par l’empattement réduit de 22 centimètres par rapport à la version nord-américaine de la berline de Classe S dont elle est dérivée. Sur ce modèle à la personnalité plus débridée, le « facteur bling » trouve son expression par l’ajout, en option, de 30 cristaux Swarovski qui soulignent les clignotants, ainsi que de 17 cristaux lesquels sont greffés aux phares de jour, et qui ne manqueront pas de séduire les fashionistas, peu importe leur nationalité.

Dans l’habitacle, on remarque une filiation évidente avec la berline puisque le coupé partage la même planche de bord dominée par ses deux écrans à haute résolution de douze pouces, le premier remplaçant le traditionnel combiné d’instruments et le second servant d’interface avec le système de télématique, ainsi que les buses rondes du système de chauffage/climatisation automatique. Le coupé se démarque par l’adoption d’un volant sport avec méplat qui remplace le volant à deux branches de facture plus traditionnelle de la berline, sportivité oblige. Par ailleurs, le système de télématique COMAND intègre le nouveau pavé tactile, inauguré sur la récente Classe C, qui adopte une fonctionnalité similaire à celle d’un iPad ou d’un iPhone. On peut donc faire défiler les menus en le balayant du doigt, tracer des lettres ou des chiffres avec son doigt sur le pavé pour inscrire une adresse ou « pincer » le pavé avec deux doigts pour reproduire un effet de zoom avant ou arrière.

Une dotation pléthorique
À l’instar de la berline, la Classe S Coupé reçoit une dotation pléthorique de quatorze dispositifs de sécurité avancés. Elle peut également se conduire elle-même de façon semi-autonome puisque le dispositif Distronic Plus lui permet de rester centrée dans sa voie, de conserver une distance sécuritaire avec le véhicule précédent, et même de commander un arrêt d’urgence automatiquement en cas de besoin. Pour souligner la vocation plus sportive du modèle, le système d’échappement du coupé est doté de silencieux avec deux clapets à commande pneumatique qui s’ouvrent et se referment en fonction du régime moteur pour permettre au V8 biturbo de s’exprimer pleinement. Fort d’une cavalerie de 449 chevaux, le moteur du coupé S550 4Matic permet à cette voiture de 2 090 kilos d’atteindre 100 kilomètres/heure en 4,6 secondes. L’empattement plus court du coupé joue un rôle important dans la bonification de la dynamique par rapport à la berline de Classe S puisque le coupé enfile les virages avec un aplomb impressionnant compte tenu de son poids.

Le Coupé S63 AMG
Avec son V8 biturbo de 577 chevaux, un rouage intégral 4Matic qui répartit le couple moteur selon un rapport de 33 % sur l'essieu avant et 67 % sur l'essieu arrière, et des liaisons au sol adoptant une calibration plus ferme, la S63 AMG Coupé rehausse l’agrément de conduite de plusieurs crans par rapport au coupé S550. En quelques mots, la conduite du coupé S63 AMG est à la fois plus directe et plus précise, et son freinage est plus performant, surtout lorsqu’il  est équipé des freins en composite de céramique, offerts en option pour la première fois sur une voiture de Classe S. Les mouvements de la caisse sont toujours bien maîtrisés et le coupé S63 AMG demeure très stable lors des transitions rapides d’un virage à l’autre. Malgré sa dynamique plus incisive, il ne faut pas confondre le coupé S63 AMG avec une authentique sportive en raison de son poids élevé (2 070 kilos) qui représente le principal facteur limitatif concernant sa performance en virage.

Avec son style beaucoup plus ravageur et ses performances inspirées, la nouvelle Classe S Coupé n’aura aucun mal à faire oublier le défunt coupé CL et permettra à Mercedes-Benz  de reprendre contact avec une partie de la richissime clientèle qui avait déserté la marque à l’étoile pour flirter avec les coupés de grand luxe commercialisés par des marques rivales comme Aston Martin, Bentley et les autres.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Los AngelesMercedes-AMG S63 décapotable : profitez du soleil de Los Angeles
Puisqu’il fait beau à Los Angeles, Mercedes-Benz a décidé de présenter la version décapotable de son coupé S au Salon de l’auto; nous avions déjà vu la voiture lors du Salon de l’auto de Francfort, mais cette bagnole est suffisamment importante pour justifier un dévoilement nord-américain. Présentée ici dans sa …
Commentaires