Land Rover LR4 2015: Bientôt une nouvelle famille

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Land Rover a présenté au dernier Salon de New York le Discovery Vision Concept, un véhicule qui représente l’évolution future de la marque. Bien plus qu’un concept, il lance un important changement de cap pour le constructeur, certainement le plus marquant depuis des années. L’appellation Discovery sera également de retour en Amérique du Nord, mais cette fois en tant que nouvelle famille de véhicules. À terme, la gamme Discovery comprendra les remplaçants des modèles LR.

Mais tout ça, c’est à moyen terme. Cette année, le LR4 est de retour sans véritables changements, lui qui en a subi quelques-uns l’an passé. Le principal? La perte de son V8 de 5,0 litres au profit d’un six cylindres de 3,0 litres à compresseur qui développe 340 chevaux et 332 lb-pi de couple. Ce moteur est emprunté à la Jaguar F. Bien entendu, on comprend que cette transplantation a été effectuée au nom de l’économie de carburant. On n’est tout de même pas très loin des 375 chevaux du moteur précédent et le 0-100 km/h ne souffre pas trop non plus avec un chrono à peine une seconde plus lent. La transmission a même gagné deux rapports de plus puisque ce V6 est marié à une automatique à huit rapports, toujours produite par ZF.

Un style unique

Les amateurs de VUS de luxe recherchent souvent deux choses : le style et le prestige de la marque. Voilà deux atouts que le LR4 possède amplement et c’est pourquoi plusieurs succombent à ses charmes. Alors que certains constructeurs s’orientent vers la sportivité, le LR4 séduit avec ses lignes plus classiques très carrées, son toit surélevé, ses grandes surfaces vitrées et son pare-brise à angle droit. On l’a quelque peu modernisé l’an passé en retouchant sa grille et son pare-chocs et en ajoutant des barres aux DEL en guise de phares de jour. L’opération était subtile, mais suffisante pour lui insuffler un peu de renouveau.

À bord, c’est le statu quo. Si vous appréciez une position de conduite haute, vous serez servis avec le LR4. Les sièges baquets sont non seulement très confortables, mais leur hauteur vous donne une vue imprenable tout autour. Le design carré du véhicule y est pour quelque chose également.

Le LR4 peut être configuré pour accueillir cinq ou sept passagers. La troisième banquette offre un bon espace, même convenable pour des adultes, ce qui est assez rare pour ce type de véhicule. Le design carré lui sert une fois de plus. Du reste, on apprécie la finition exemplaire de l’habitacle tout comme la qualité des matériaux. La présentation du tableau de bord est bien, mais elle commence à dater.

Plus à l’aise hors piste

Même si le LR4 est surtout destiné à se pavaner dans la jungle urbaine, il demeure redoutable hors des sentiers battus. En fait, il laissera loin derrière tous les autres VUS du genre, sauf peut-être le Jeep Wrangler qui pourrait bien lui tenir compagnie au sommet des rochers. Non seulement sa configuration avec ses porte-à-faux réduits le rend efficace, mais il dispose de plusieurs systèmes maximisant sa prestance dans les sentiers. Sa suspension pneumatique permet d’adapter la hauteur en fonction des conditions, alors que son système Terrain Response – qui s’utilise simplement avec une commande rotative et des pictogrammes – permet de sélectionner l’un des cinq modes quatre roues motrices en fonction du type de terrain rencontré. Ajoutez un système de contrôle en descente et un boîtier de transfert incluant une gamme basse vitesse et vous obtenez un véritable véhicule lunaire. Il ne manquera que l’oxygène!

Le LR4 n’a jamais été réputé pour sa puissance. On ne le compare donc pas à des Porsche Cayenne, BMW X5 et autres VUS à vocation ultra sportive. L’arrivée de son V6 suralimenté ne change en rien la donne, au contraire. Le véhicule est moins puissant et n’est certainement pas destiné à battre des records de piste. Malgré tout, on apprécie son confort sur route et on ne l’a pas trouvé sous-motorisé. La puissance est tout de même livrée à bas régime et d’une manière linéaire, le tout favorisé par la transmission à huit rapports. Elle réussit à exploiter tous les chevaux le plus efficacement possible. La sonorité n’est pas mal non plus pour un petit six. On a fait un bon travail à ce chapitre.

L’autre bonne nouvelle, c’est que le LR4 n’a pas perdu ses capacités de remorquage qui demeurent supérieures à celles de plusieurs de ses rivaux avec ses 7716 lb (3 500 kg). Seul le Mercedes ML peut se vanter d’en offrir autant. Voilà donc un candidat de choix si vous avez des jouets d’adultes à remorquer jusqu’au chalet.

Si vous magasinez un VUS de luxe qui diffère de ce que l’on retrouve la plupart du temps sur nos routes, le LR4 vous assurera une certaine exclusivité. Ses atouts réussissent souvent à faire oublier sa fiabilité qui demeure toujours aléatoire.

Partager sur Facebook
Commentaires