Lincoln MKT 2015: Marginal au cœur tendre

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Les clients qui entrent chez un concessionnaire Lincoln ne se dirigent pas d’instinct vers le MKT. Dernièrement, plusieurs modèles ont subi des révisions majeures dans la division de luxe chez Ford et le MKT n’en fait pas partie. Son apparence rebute bon nombre de clients, par contre, il ne suffit que d’un essai pour lui trouver de grandes qualités.

D’entrée de jeu, mettons tout de suite au clair le choix de son design extérieur. Sa forme ne fait peut être pas l’unanimité mais compte tenu de son affiliation avec le Ford Flex, le résultat ne pouvait être autrement : une très longue boîte rectangulaire laissant peu de place à un style flamboyant. Il faut tout de même féliciter les designers pour une partie avant très réussie qui lie le MKT aux autres modèles de Lincoln. Pour ce qui est de la partie arrière, mentionnons seulement qu’un léger coup de crayon suffirait pour lui redonner du galon, un style à la MKZ et hop, ce véhicule deviendrait in pour 2015. Malheureusement, les changements ne touchent pas sa carrosserie et la refonte spectaculaire tant attendue ne s’est pas produite cette année. Mais mis à part sa forme de corbillard, le MKT reste très sobre dans sa présentation extérieure et aucun élément ne vient rappeler qu’il s’agit là d’un véhicule qui se vend au-dessus de 50 000 $.

Outrageusement confortable

Heureusement, à l’intérieur, c’est autre chose. Tous les superlatifs s’appliquent à cet habitacle très cossu et surtout très vaste. Les trois rangées de sièges offrent un dégagement ahurissant, même pour la troisième banquette qui s’avère toutefois un peu difficile d’accès, en particulier pour les gens dont la flexibilité se compare à celle d’un madrier. Une fois assis, les 7 passagers trouveront un confort digne d’une limousine. L’assise moelleuse des sièges jumelée à une insonorisation nettement au-dessus de la moyenne procure une expérience de transport très reposante. La meilleure place dans un véhicule n’est pas toujours celle du conducteur!

Lincoln ne s’empêtre pas dans de nombreuses versions pour son MKT. Une seule offre s’inscrit au catalogue à laquelle s’ajoutent plusieurs options qui font rapidement gonfler le prix. Notre véhicule d’essai montrait d’ailleurs un prix de vente de 63 000 $ qui incluait, entre autres, le toit panoramique, les ensembles Technologique et Élite, des jantes de 20 pouces et le système de divertissement avec lecteur DVD. Mécaniquement, ce MKT n’est vient qu’avec un V6 EcoBoost de 3,5 litres, un rouage intégral et une transmission automatique à 6 rapports.

Puissant malgré sa vocation
La vocation première de ce véhicule étant de transporter confortablement ses passagers, il ne sera alors pas étonnant de constater que les prestations dynamiques du MKT n’ont pas été la priorité des concepteurs. Malgré un poids de plus de 2 200 kg, un centre de gravité élevé et des suspensions plutôt axées sur la douceur de roulement, le conducteur éprouve tout de même une légère satisfaction puisque les accélérations s’avèrent dynamiques et inspirantes, réussissant à effectuer le 0-100 km/h en moins de 7 secondes. Évidemment, le MKT mise avant tout sur le confort, c’est pourquoi il est inutile de critiquer ses prouesses peu sportives. La consommation de carburant pour un véhicule de ce gabarit se situe dans la moyenne avec un combiné ville/route de 13 litres aux 100 km.

Au volant du MKT, on remarque avant tout l’insonorisation très poussée. L’isolant disposé partout dans la carrosserie et le vitrage plus épais que la normale filtrent habilement les bruits extérieurs. Le V6 effectue les accélérations en douceur et la transmission s’occupe des changements de rapports sans jamais le faire monter trop haut en régime. La palme revient cependant à la suspension qui contrôle en continu l'amortissement. Sans trop de surprise, un éventail de capteurs électroniques surveillent continuellement les mouvements de la carrosserie, la direction et le freinage du véhicule. L'algorithme utilise alors les données de ces capteurs pour ajuster l'amortisseur en quelques millisecondes, ce qui se traduit par une douceur de roulement exquise, même lorsque le MKT se chausse de pneus à profil bas de 20 pouces.

Le MKT rassemble tous les éléments qui pourraient lui procurer un succès mondial et par conséquent gonfler ses ventes. L’habitacle est volumineux, le moteur puissant à souhait et la conduite très apaisante. Le seul problème dans toute cette équation repose sur son prix élevé, mais surtout sur son allure qui ne semble pas plaire à la majorité des gens. Dommage puisqu’une fois essayé, le MKT s’avère un excellent pugiliste face à de prestigieux véhicules allemands et japonais.

Partager sur Facebook
Commentaires