Ford Fusion 2015: La darling de Dearborn

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

De tous les modèles commercialisés par Ford, l’unanimité se fait pour nommer la Fusion comme étant la berline la plus jolie… et même l’une des plus élégantes de l’industrie. Et sous ce beau plumage se cache une mécanique sophistiquée qui est offerte en plusieurs variantes allant du moteur quatre cylindres EcoBoost de 1,5 litre à une hybride de type plug in. Si les décideurs de Dearborn chouchoutent ainsi ce modèle, c’est qu'il jouit d’une grande popularité aux États-Unis, un marché où les intermédiaires dominent toujours le marché. La Fusion est l’arme de Ford pour vaincre les Honda Accord et Toyota Camry, entre autres.

Cette sophistication mécanique est également supportée par une gestion de la planche de bord qui s’effectue par commandes vocales et écran tactile, le dernier cri en fait de technologie. Mieux encore, sur certains modèles qui en sont équipés, la voiture se stationne par elle-même! Il suffit de la positionner, d'appuyer sur le bouton placé à droite de la console et la voiture se charge du reste. Un détail cependant, il ne faut pas oublier que c’est le conducteur qui doit immobiliser le véhicule...

Élégance et complexité

En tout premier lieu, comme pratiquement tout le monde, je trouve la Fusion d’une grande élégance avec sa calandre d’allure européenne, sa silhouette de coupé quatre portes très tendance et sa ligne de caractère qui parcours toute sa longueur juste sous la ceinture de caisse. Cette silhouette, comme celle de toutes les berlines tentant d’imiter un coupé, nous oblige à nous pencher passablement pour prendre place à l’arrière. Une fois assis, c’est confortable mais les grandes personnes se sentiront quelque peu à l’étroit.

Le tableau de bord est moderne et sobre tandis que les cadrans indicateurs sont bien visibles. Grâce à la magie des écrans d’affichage électroniques, il est possible de modifier les renseignements concernant la consommation de carburant, la moyenne horaire et plusieurs autres informations pertinentes. Par ailleurs, sur les versions hybrides, la présentation est adaptée en conséquence et c’est assez bien réussi.

Passons maintenant au système de commandes tactiles MyFord Touch et vocales Sync qui sont, selon Ford, la plus belle invention depuis le grille-pain automatique ou le transistor, à votre choix. S’il est vrai que les possibilités de ces systèmes sont infinies, il serait faux d’affirmer que leur utilisation est sans problème. Oui, Ford a amélioré sa facilité d’utilisation, mais il est loin d’avoir terminé le boulot. En tout premier lieu, certaines opérations nécessitent plusieurs manipulations de boutons qui demandent de quitter la route des yeux... Ensuite, le système de commandes vocales est souvent sourd à nos sollicitations. Avec le temps, ces commandes deviennent plus intuitives, néanmoins, il existe chez les autres manufacturiers des systèmes moins complexes et tout aussi efficaces si ce n'est plus.

Voiture lourde, petit moteur
Il n’y a pas si longtemps, placer un moteur de 1,5 litre dans un véhicule pesant tout près de deux tonnes aurait été une hérésie totale. Pourtant, de nos jours, grâce au système EcoBoost, cette combinaison poids-cylindrée n’est plus saugrenue. Ce moulin produit 181 chevaux, ce qui permet d’obtenir des performances satisfaisantes. Comme la gestion du turbo est bien programmée, le temps de réponse est à peine perceptible et les accélérations et reprises sont correctes. J’utilise le mot « correctes » à bon escient. La voiture se débrouille fort bien, mais oubliez la sportivité. Si vous voulez conduire une Fusion qui a du tempérament, vous devez choisir la version à moteur 2,0 litres EcoBoost dont les 231 chevaux(240 en utilisant du carburant super) fournissent des accélérations plus musclées. Vous pouvez également commander la transmission intégrale en option avec ce moteur. Un autre 2,0 litres est au catalogue, il est utilisé avec le système hybride et le plug in. Dans les deux cas, il est associé à une transmission CVT. Les versions plus abordables de la Fusion sont mues de série par un 2,5 litres atmosphérique de 175 chevaux. Si vous ne trouvez pas le moteur qui vous convient parmi l’offre de Ford…

La Fusion est en mesure de se défendre fort honorablement contre tous les modèles de sa catégorie. D’ailleurs, l’an dernier dans le cadre d’un match comparatif publié dans l’édition 2014 du Guide de l’auto, elle avait terminé au quatrième rang sur onze concurrentes.

S’il est vrai que l’insonorisation pourrait être meilleure et que les freins manquent parfois de puissance, cette berline intermédiaire est une bonne routière qui est à l’aise aussi bien dans la circulation urbaine que sur la grande route. Reste maintenant à déterminer quel moteur vous prendrez.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsFord Fusion 2017 : de tout pour tous
La Ford Fusion n’a jamais été contente de jouer le second violon dans le segment des berlines intermédiaires : depuis l’arrivée de la seconde génération en 2013, Ford a mis les bouchées doubles pour offrir un produit de qualité supérieure. Désormais, sa berline intermédiaire ne sera plus construite sous différentes …
Commentaires