Kia Soul 2015: Même – bonne – recette

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

On l'aimait, la 1re Kia Soul, et maintenant que les petits défauts ont été réglés, on l'aime encore plus. Et bien qu'on n'y croyait guère, sachez que le constructeur coréen nous présente sa Soul électrique.

Si les ventes de Nissan cube et Scion xB ne lèvent pas – au point où le premier vient de disparaître –, celles de la Kia Soul marchent à fond. Serait-ce son style plus agréable, tant dehors que dedans? Depuis l'automne, le design s'est d'ailleurs fait plus impertinent, avec une grille amincie et des phares surlignés d'un joli trait de DEL. Les flancs, moins torturés, donnent une allure plus saine, l'arrière s'arrondit et le hayon se démarque de nouveaux feux s'insérant élégamment dans un cadre noir lustré et d’une bizarroïde plaque flottante à mi-centre, mais elle a le mérite de ne pas obstruer la vue.

Peut-être la popularité de la Kia Soul tient-elle plutôt à son intéressante échelle de prix, ses généreux équipements, sa conduite plaisante, son vaste espace de chargement? Vrai qu'on lui reprochait une insonorisation moyenne et une poutre de torsion bondissante, mais la 2e génération a réglé les bobos, à commencer par une suspension plus docile et mieux assise, merci à des amortisseurs plus longs et repositionnés. C'est d'ailleurs la plate-forme de la récente Kia Rio qui se cache là-dessous, gage d'une rigidité accrue (d'un tiers) et d'un empattement plus long (2 cm). L'insonorisation est aussi montée en grade, pour que les passagers gagnent en confort... auditif.

L'un des derniers véhicules à encore miser sur la direction hydraulique s'est rangé; c'est une électrique (plus frugale) qui prend les commandes. Comme tous les nouveaux produits Kia, le sélecteur de conduite permet de passer du mode Confort au mode Sport, mais... vous engagerez ce dernier et vous ne voudrez plus du Confort! Non pas que vous aurez l'impression de piloter une Ferrari, mais ce mode vous accorde un peu plus de caractère – celui Confort est trop élastique pour être inspirant.

Sinon, la nouvelle Kia Soul se comporte avec la même agilité, la même maniabilité. Elle offre toujours l'un des deux quatre cylindres, soit le Gamma (1,6 L) ou le Nu (2,0 L). On a cependant joué des performances et, mauvaise nouvelle pour le « petit » moteur, il perd 8 chevaux (130 chevaux). Ce qui n'est pas très bien vu, quand on sait que le passage générationnel a fait gagner 45 kg...

Si vous croyez que la « bonne » version est celle dotée du quatre cylindres 2,0 litres (maintenant bonifié de l’injection directe), vous n’êtes sûrement pas dans le champ! La vigueur demeure à 164 chevaux, mais le couple (151 lb-pi) se réveille à plus bas régime, pour des accélérations mieux déliées. Rien de dithyrambique, mais en se fermant les yeux, on s'imagine facilement conduire une Toyota, réputée pour la douceur de ses motorisations.

Attention : la manuelle six vitesses se réserve désormais au « petit » moteur. C'est donc dire que la « bonne variante » n'a droit qu'à l'automatique six rapports et, par conséquent, débute à presque 21 000 $.

Recette intérieure
En 2009, la 1re Kia Soul avait eu l'honneur d'être reconnue comme ayant l'habitacle le plus groovy  selon Ward's. Groovy, ça l'est moins en cette 2e génération; on rapatrie plutôt la recette du Kia Rondo, au demeurant de très bon ton avec ses commandes simples à apprivoiser. Bonne nouvelle : les matériaux prennent du galon et le coup d'oeil en est un substantiel, moins « écono-box ». Un reproche, quand même : contrairement à la Fiat 500L, la banquette arrière n'accepte ni de coulisser ni de s'incliner.

Côté équipements, fidèle à la tradition coréenne, la Kia Soul propose des gâteries optionnelles que la concurrence n'a pas. Pensez banquette chauffante, sièges avant ventilés et volant chauffant. Même full equip, l'étiquette tourne autour de 27 000 $.

On n'y croyait pas, mais...
Quelques billets de plus à investir? Il y a cette nouvelle Kia Soul EV (109 chevaux, 210 lb-pi de couple) qui arrive cet automne à plus ou moins 35 000 $ (moins l'écorabais de 8 000 $). On n'y croyait pas, à cette première auto coréenne 100 % électrique en sol nord-américain, mais on se sera trompé. Même que Kia prend de vitesse Hyundai et, au passage, nargue la Nissan Leaf d'une autonomie d'un quart plus généreuse.

Le Canada aura droit à moins d'une centaine de ces Kia Soul EV qui conservent les atouts de la Kia Soul normale, et même les rehaussent d'accélérations linéaires, merci à la transmission à rapport unique. Le tout ne handicape pas le volume de chargement, les 282 kg de batteries (lithium-ion polymère) ayant trouvé à se loger sous la banquette. Il faudra voir, lors d'un essai exhaustif, si cette promesse de l'une des autonomies électriques les plus généreuses (de 160 à 200 km) sera tenue.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

RappelsLa Kia Soul est rappelée
Si vous êtes propriétaire d’une Kia Soul de 2014, 2015 ou même de 2016, la nouvelle suivante pourrait vous intéresser : un rappel concernant le sympathique petit véhicule a été communiqué par Transport Canada. Sur 24 281 véhicules, un bouchon du pignon de direction n’a pas reçu suffisamment d’adhésif lors …
Commentaires