Hyundai Tucson 2015: Déjà vieux?

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

De tous les constructeurs, Hyundai est probablement le seul à avoir autant modifié le style de ses véhicules durant les dernières années. L’entreprise sud-coréenne le fait principalement pour attirer de nouveaux acheteurs, mais cet exercice lui apporte à chaque occasion beaucoup de visibilité, principalement des médias spécialisés dans l’industrie automobile.

Dans le cas du Tucson cependant, la dernière refonte majeure date de 2010, ce qui représente une longue période si l’on se fie à la philosophie de Hyundai. Parions donc que les changements seront drastiques pour le modèle 2016 puisque cette année, les nouveautés se résument à un rafraîchissement de la calandre et des feux arrière afin de lui donner un style à la Santa Fe. Pour ce qui est de la nouvelle version propulsée à l’hydrogène, elle n’est pas prévue sur le marché canadien.

Le Tucson utilise la plate-forme de l’Elantra et les dimensions résultantes le placent dans la catégorie des véhicules utilitaires sport compacts, mais légèrement sous le gabarit des Ford Escape, Honda CR-V et Toyota RAV4 qui ont tous pris du poids et du volume avec l’âge. L’apparence du Tucson vieillit bien mais, malheureusement, dans ce créneau très compétitif les nouveaux modèles attirent davantage les consommateurs. Le Tucson a des dimensions intéressantes, très appréciées en ville. La visibilité ne pose en général pas de problème malgré la faible surface vitrée et l’étroitesse de la lunette arrière qui handicape légèrement les manœuvres de recul en l’absence de caméra. Sur autoroute, l’empattement court du Tucson se fait sentir par les nombreux sautillements de la suspension.

Deux quatre

Il n’y a pas si longtemps, tous les VUS compacts s’offraient une motorisation V6 en option. Des considérations environnementales et économiques ainsi que les raffinements techniques ont radié les 6 cylindres pour ne conserver que les 4. Dans le cas du Tucson cependant, on propose une alternative, un autre 4 cylindres! Le choix n’est pas évident à faire étant donné la très mince différence de puissance entre les deux versions. L’atout majeur du 2,4 litres réside surtout dans son couple qui est nettement plus élevé que sur la version de 2,0 litres. Les accélérations sont donc plus instantanées et franches de même que les reprises qui ne demandent pas à rétrograder outrageusement pour obtenir plus de révolutions du moteur. Le 2,4 litres sera également plus à l’aise lorsqu’il aura à tracter une tente-roulotte (jusqu’à 907 kg si cette dernière a des freins). Autrement, la consommation entre les deux versions ne diffère que très peu. En version à quatre roues motrices le Tucson se débrouille très bien malgré le poids additionnel.

Si Hyundai est passé maître dans l’art de peaufiner ses carrosseries, le constat est moins reluisant pour la tenue de route du véhicule. Malgré des suspensions indépendantes aux quatre roues, le comportement routier du Tucson reste ferme, voire rigide, lorsque la route se dégrade. Les malformations de la chaussée se transmettent sans retenue dans l'habitacle et sur le volant. Ajoutons également une insonorisation qui fait légèrement défaut, surtout en pleine accélération avec la motorisation de base, et il en résultera un Tucson qui traine de la patte face à une concurrence qui fait nettement mieux. Mais parions que Hyundai est bien au courant de ce qui se passe chez ses adversaires. Heureusement, le moteur 2,4 litres en option adoucit les accélérations et améliore l’équilibre général.

Belle présentation
L’aménagement intérieur fait toujours preuve d’une grande attention avec des inspirations rappelant les modèles Audi. La finition est excellente et malgré une grande utilisation du plastique, rien ne donne dans le bas de gamme. On se croirait même dans un véhicule plus huppé tellement l’agencement des différents matériaux est harmonieux. La position de conduite se trouve aisément et les sièges supportent bien le haut du corps. Tout est à portée de main, mais compte tenu des dimensions réduites du véhicule, le contraire aurait été étonnant. À l’arrière, l’espace est compté et l’assise des sièges pourrait être un peu plus inclinée vers l’arrière pour mieux supporter les jambes. Quant au coffre, l’inclinaison de la lunette arrière ainsi que les tunnels de la suspension réduisent grandement l’espace disponible pour le chargement.

Le Tucson subira des changements dès l’an prochain, il n’en fait aucun doute. Entre temps, le modèle 2015 survit aux attaques d’une concurrence renouvelée récemment. Les dimensions du Tucson font de lui un VUS parfait pour la ville. Sa consommation est décente, les prix restent abordables et les deux motorisations permettent un choix adapté aux besoins. Attention aux options qui font grimper les prix puisqu’un Tucson pleinement équipé s’affiche à un prix supérieur à celui d’un Santa Fe à traction intégrale.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéVoici les prix du Hyundai Tucson 2016
Le petit Hyundai Tucson est l’un des véhicules les plus populaires du manufacturier coréen : il suffit généralement de regarder par la fenêtre pour en apercevoir un! Le Tucson 2016 a été complètement revu, et l’on en découvre maintenant les prix. Le modèle d’entrée de gamme, équipé d’un quatre cylindres …
Pleins feux surLe Tucson 2016 passera l’épreuve de la Colombie-Britannique
Le Guide se dirigera, ce mercredi, en direction de la Colombie-Britannique pour faire l’essai du Hyundai Tucson 2016 . Entièrement redessiné pour être plus compétitif, ce Tucson 2016 présente un style plus agressif, dans la même mouvance que les autres produits Hyundai. Sous le capot, on retrouve soit le moteur …
Commentaires