Mercedes-Benz Classe E 2015: Le raffinement dans la variété

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

La Classe E de Mercedes-Benz est l’une des plus diversifiées qui soient. Il y a tout d’abord la berline et la familiale qui sont commercialisées en différentes moutures et avec un vaste choix de moteurs. Puis, il y a les versions AMG de ces deux voitures. Pour compléter sa palette de modèles, Mercedes-Benz a également dévoilé l’an dernier ses versions coupé et cabriolet de cette même Classe E, mais ces derniers utilisent  une plate-forme empruntée à la Classe C de l’ancienne génération. On parle « d’ancienne génération » mais n’allez pas croire que cette plate-forme est dépassée depuis longtemps… la nouvelle génération de la Classe C débarque tout juste cette année!

Même si ça peut paraître diminutif d’utiliser une plate-forme d’une voiture plus petite et d’une génération précédente, il n’y a pas de quoi en faire un plat, d’autant plus que cette politique est appliquée chez Mercedes-Benz depuis quelques générations de modèles. Et le coupé et le cabriolet de Classe E font partie des offres les plus sophistiquées de la catégorie tant sur le plan mécanique que sur celui de l’assistance à la conduite. Tout au plus peut-on reprocher à cette plate-forme de générer des places arrière assez justes pour des adultes.

Sécurité maximale
Non, je ne parle pas d’une prison, mais bien du niveau de sécurité active et passive qu’offrent ce coupé et ce cabriolet Cette nouvelle génération intègre des systèmes d’aide à la conduite et de prévention des accidents. Regroupés sous l’appellation « Intelligent Drive », ils détectent la somnolence du pilote, maintiennent le véhicule entre les lignes blanches, immobilisent celui-ci face à un obstacle, facilitent le stationnement, avertissent le conducteur de l’arrivée d’un véhicule sur une voie transversale, etc.

Parmi les nouveautés sur le plan de la sécurité, toutes les Mercedes-Benz sont équipées cette année du système Collision Prevention Assist Plus. Grâce au radar embarqué de la voiture, le conducteur est informé par un signal visuel et sonore de la proximité du véhicule qui précède. Ces avertissements s’amplifient à mesure qu’on s’en approche. Si le conducteur n’intervient pas assez rapidement, le système de freinage sera actionné de façon autonome.
Somme toute, le niveau de sophistication des systèmes de sécurité est on ne peut plus poussé. La voiture pense littéralement pour le conducteur.

Raffinement et variété

Cette année, on note l’arrivée d’un nouveau moteur V6 qui équipe les modèles E400 coupé et cabrio. Ce V6 biturbo 3,0 litres remplace un autre V6, soit le 3,5 litres qui produisait 305 chevaux. Le biturbo est non seulement plus puissant avec 329 chevaux, mais son couple de 354 livres-pied est de loin supérieur aux 273 livres-pied du 3,5 litres. L’utilisation de la turbocompression permet d’obtenir des accélérations nettement plus franches principalement en raison d’un couple élevé à bas régime. Avec ce moteur, le 0-100 km/h est l’affaire de 5,3 secondes.

La gamme de ces deux modèles est complétée par les E550 Cabrio et Coupé, lesquels sont propulsés par un V8 de 4,7 litres et 402 chevaux. Il est important de savoir que ces deux moteurs s’abreuvent à l’essence super... Peu importe le moulin choisi, la transmission 7G-Tronic plus à sept rapports est la seule disponible. Soulignons au passage qu’il n’y a pas de modèle AMG que ce soit pour le cabriolet ou le coupé. En outre, seul le coupé E400 est livré avec le rouage intégral 4Matic. Tous les autres sont des propulsions.

Les versions propulsées par le V6 biturbo bénéficient d’accélérations et de reprises nettement plus nerveuses qu’avec le modèle E350 commercialisé l’an dernier. Comme il est plus léger que le V8, les E400 coupé et Cabrio sont plus agiles que l’E550. La tenue de route est sans surprise tandis que la voiture offre un niveau de confort relevé. Il s’agit de véhicules de type grand tourisme, mieux adaptés à une conduite en souplesse.

Par ailleurs, l’équipement de série est fort étoffé et les options sont innombrables. Par exemple, l’acheteur peut choisir entre cinq modèles de jantes, quatre couleurs de toit, tandis que l’habitacle est offert en quatre combinaisons différentes! La variété est telle qu’on se demande comment le constructeur peut s’y retrouver. Au chapitre de l’infodivertissement, il y a une nouvelle application disponible. Intégrée au système COMAND, elle permet de naviguer sur le web lorsque le véhicule est arrêté. De plus, il est possible de faire appel à toutes les applications Mercedes-Benz même si la voiture roule. Enfin, par le biais de Google, on peut connaître l’emplacement de restaurants, boutiques et autres.

Partager sur Facebook
Commentaires