Chevrolet Tahoe 2015: Large et X-Large

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Les VUS traditionnels avec châssis de type échelle et de dimensions quasiment gigantesques sont moins populaires qu’auparavant. Les acheteurs sont plus sensibles à l’environnement et le prix de l’essence est sans cesse à la hausse. Voilà qui explique en grande partie la diminution de ce segment du marché. Néanmoins, plusieurs catégories d’acheteurs ont toujours besoin de ces véhicules polyvalents capables de transporter de  sept à neuf occupants avec tous leurs bagages et parfois avec une remorque accrochée à l’arrière.

Ce marché est tout de même important pour un constructeur comme General Motors qui domine ce segment. Cette année, étant donné que les camionnettes Chevrolet Silverado et GMC Sierra ont été entièrement transformées l’an dernier, le temps était venu pour General Motors d’en faire profiter ses grands VUS puisqu’ils font appel au châssis et à la mécanique de ces camionnettes.

Très gros et très très gros
Selon les besoins des acheteurs, ces mastodontes peuvent être commandés en deux formats : très gros et très très gros. Dans la première catégorie, on retrouve les Chevrolet Tahoe, GMC Yukon et Cadillac Escalade. Leur longueur hors tout est de 5 180 mm. À titre de comparaison, la Chevrolet Spark mesure 3 675 mm de long. C’est quasiment le double. Et pour en remettre une couche, les versions allongées que sont le Suburban, Yukon XL et Escalade ESV étirent le ruban à mesurer à 5 699 mm. 

Cette nouvelle génération bénéficie d’un châssis périphérique qui a été renforcé tandis que les ressorts elliptiques ont fait place à des ressorts hélicoïdaux à l’arrière. Les ingénieurs ont également fait appel à plusieurs pièces en aluminium pour les éléments de la suspension, alors que les moteurs sont fixés à des points d’ancrage hydrauliques dans le but de réduire les vibrations.

Les moteurs utilisés ont été entièrement renouvelés l’an dernier. Leur cylindrée est demeurée identique à celle des moteurs antérieurs, mais le bloc-moteur, les culasses ainsi que le jeu des soupapes sont nouveaux afin d’optimiser le rendement et diminuer la consommation de carburant. Il faut ajouter que les blocs sont en aluminium, la cylindrée variable, l’injection directe, et le collecteur d’échappement modulaire. Ils sont tous couplés à une transmission automatique à six rapports. Cette boîte de vitesse est fiable, les passages de rapport s’y effectuent en douceur. Par ailleurs, il aurait été souhaitable d’offrir quelques rapports supplémentaires comme le veut la tendance.

Le V8 de 5,3 litres produit 355 chevaux et 383 lb-pi de couple et sa consommation moyenne annoncée est d’un peu plus de 13 l/100 km. Quant au V8 de 6,2 litres, sa puissance est de 420 chevaux et son couple de 460 lb-pi. Sa consommation moyenne est d’environ 14,7 l/100 km et le carburant super est recommandé. Ces groupes propulseurs sont adaptés pour l’utilisation anticipée de ces gros VUS et peuvent remorquer de très lourdes charges, certaines versions vont même jusqu’à 8 500 livres (3856 kg). Quant à leur rouage 4x4, sans être le plus raffiné qui soit, il fait amplement l’affaire et, par exemple, les entrepreneurs en construction devant se rendre à des endroits très boueux ne devraient avoir aucun problème à en revenir. À noter que le Cadillac Escalade a plutôt droit à un rouage intégral.

Mais peu importe le modèle, l’amélioration la plus marquée se voit dans l’habitacle. La finition et la qualité des matériaux ont progressé. Toutefois, l’élément le plus impressionnant demeure la planche de bord. Les stylistes ont réussi un coup de maître ou presque en dessinant en ensemble très raffiné qui s’associe à cette catégorie de véhicule. L’écran d‘information domine le tableau de bord, son affichage est facile à déchiffrer et la navigation entre les différents modes assez simple. Détail à souligner, cet écran se soulève, cachant ainsi un espace de rangement. La planche de bord est recouverte d’un matériau souple surpiqué. La banquette avant trois places est toujours offerte sur certaines versions, créant un véhicule 9 passagers. Selon les modèles, la seconde rangée peut être constituée de sièges capitaines ou d’une banquette. Bien entendu, le Cadillac Escalade est le plus luxueux de cette famille.

Surprenante agilité

Dans le cadre de la présentation de ces nouveaux venus, j’ai été en mesure d’essayer pratiquement tous les modèles et ce en plusieurs versions. Les Tahoe et Yukon sont des costauds, mais les Suburban, Yukon XL et Cadillac ESV sont encore plus imposants. Ma première impression, c’est que ces édifices roulants seront aussi agréables à conduire et à stationner qu’un semi-remorque... En revanche, le silence de roulement, la douceur de la suspension et l’agilité dans les virages sont impressionnants. Bref, sur la route, ce fut une belle surprise.

Malgré leurs qualités, tous ces mastodontes sont réservés à des acheteurs spécifiques. Par ailleurs, les prix sont passablement corsés car la liste des versions et des options est très longue.

Partager sur Facebook
Commentaires