Honda CR-V 2015: Sage comme une image

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Dans le créneau très en vogue des utilitaires compacts, le CR-V de Honda figure parmi les meilleurs choix. Ce n’est pas la référence de la catégorie pour la dynamique ou l’agrément de conduite, puisque le CX-5 de Mazda lui dame le pion à ce chapitre. Mais pour l’automobiliste qui est à la recherche d’un véhicule polyvalent qui affiche une très bonne valeur de revente, le CR-V est un choix fort avisé.

Avec le RAV4 de Toyota, le CR-V  fait partie des véhicules les plus spacieux de la catégorie. Les places avant offrent un excellent dégagement et sont séparées par une console centrale basse qui comporte un très vaste espace de rangement. La banquette arrière est tout aussi spacieuse, permettant même d’y asseoir aisément trois personnes, le plancher étant plat à la place médiane. Soulignons également que le confort des sièges avant est très bon et que l’inclinaison des dossiers de la banquette arrière est ajustable. Rien à redire pour le volume de l’espace de chargement qui passe de plus de 1 000 litres avec les sièges arrière en place à plus de 2 000 litres avec les sièges arrière rabattus.

Une console Atari avec ça?
Pour ce qui est des considérations pratiques, le CR-V marque des points. Il en perd cependant pour la qualité de certains matériaux qui sont utilisés dans l’habitacle puisque quelques plastiques sont durs, et surtout à cause de la disposition à deux écrans de son système de télématique dont l’utilisation est loin d’être conviviale en raison d’une duplication de plusieurs commandes. En plus, la qualité des graphiques qui sont affichés sur ces deux écrans appartient à une époque révolue. À l’heure où la clientèle apprécie la qualité de la présentation des informations affichées par des appareils comme l’iPad et autres tablettes, les écrans du CR-V présentent l’info avec le même style qu’une console Atari des années 80! Un sérieux rattrapage est de mise de ce côté.

Conduite aseptisée
Sur la route, le CR-V offre un comportement routier sûr et confortable avec une conduite aseptisée et peu inspirante. La direction est précise, mais ne donne pas beaucoup de feed-back sur l’adhérence du train avant et le CR-V apprécie moins le slalom entre les cônes que le CX-5 de Mazda. Toutefois, la caisse du CR-V fait preuve d’une très bonne rigidité et le comportement routier est toujours prévisible, ce qui conviendra parfaitement à ceux qui se contentent de se rendre du point A au point B et qui ne sont pas nécessairement portés sur le plaisir de conduire. Les points forts du CR-V sont le confort, la fiabilité et la valeur de revente, des considérations appréciées d’une grande majorité de la clientèle.

Côté motorisation, c’est un peu le même constat. Le seul moteur livrable est un quatre cylindres en ligne de 2,4 litres, 185 chevaux et 163 livres-pied de couple qui permet d’obtenir de bonnes cotes de consommation, malgré le fait qu’il ne dispose pas de l’injection directe de carburant. Ajoutons le fait qu’il soit jumelé à une boîte automatique ayant seulement cinq rapports, dépourvue en plus d’un mode manuel et vous conviendrez que le VUS compact de Honda ne pêche pas par excès de zèle. Pour les performances, le CR-V livre des prestations tout à fait correctes concernant les accélérations et les reprises, mais sans plus. Aussi, l’insonorisation est perfectible, car on perçoit un peu trop le bruit de moteur en accélération franche ainsi que les bruits de roulement à vitesse d’autoroute.

En conduite de tous les jours, on apprécie au plus haut point le fait que le CR-V soit équipé d’une caméra de recul en équipement de série en raison de la hauteur de la lunette arrière, tout comme on aime les sièges chauffants qui bonifient le confort en conduite hivernale.

Par ailleurs, précisons que le CR-V ne sera bientôt plus le seul véhicule de marque Honda offert dans le créneau puisque le constructeur japonais ajoutera un autre modèle à sa gamme avec le HR-V, un utilitaire de petite taille élaboré sur la plate-forme de la nouvelle Fit. Le HR-V a été présenté au Salon de l’auto de New York en avril 2014. Assemblé au Mexique, ce nouveau joueur sera doté de la même banquette arrière modulable que la Fit, ce qui en fera un véhicule très polyvalent malgré ses dimensions compactes.

Toujours très populaire, le CR-V séduit par ses qualités pratico-pratiques, sa fiabilité et sa valeur de revente, mais il serait souhaitable que Honda revoie la motorisation ainsi que la télématique afin de le rendre encore plus attrayant.

Partager sur Facebook
Commentaires