Mazda Mazda5 2015: Petite fourgonnette ou grosse compacte?

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

La Mazda5 est un véhicule à part sur notre marché. En effet, elle a pratiquement les dimensions d’une voiture compacte, mais ses portes coulissantes et sa configuration intérieure l’associent à une fourgonnette. Pour certains, ce mélange des genres est le bienvenu car il répond à un besoin. Pour d’autres, pas question de rouler au volant d’une fourgonnette, qu’elle soit compacte ou pas! Et puis à force de mélanger les genres, on finit par mélanger les gens : Est-ce une fourgonnette trop petite, ou un véhicule compact trop gros?

Stylisme réussi

Un jour, un styliste a affirmé que l’un des défis les plus importants que les gens de sa profession avaient à relever était de dessiner une fourgonnette : ces formes équarries sont difficiles à transformer en quelque chose d’élégant. Mais force est d’admettre que les designers de Mazda ont accompli du bon boulot lors de la refonte de la 5 il y a maintenant quatre ans. En effet, afin de donner à la silhouette une allure plus sophistiquée et même un peu plus sportive, on a dessiné des volutes sculptées qui se divisent en deux dans les parois latérales. Dans la partie inférieure des parois, on retrouve une ligne de caractère qui se termine près de la roue arrière. En plus, le pare-brise est fortement incliné tandis que le capot est très plongeant, contribuant à octroyer un caractère sportif à cet utilitaire.

À l’intérieur, le tableau de bord est réussi et nous donne l’impression d’être davantage au volant d’une automobile que d’une fourgonnette, quelle soit petite ou grande. Les commandes de la climatisation sont gérées par trois gros boutons tandis que l’on retrouve sur la partie supérieure de la planche de bord un petit écran horizontal diffusant plusieurs informations. Par contre, en conduite avec une version à boîte manuelle, il est possible de heurter l’un des boutons de climatisation lors du passage du troisième et du cinquième rapport. C’est une peccadille, mais cela vaut la peine de noter.

Les sièges baquets avant sont confortables et procurent un bon support latéral alors que la rangée médiane est constituée de deux sièges de type capitaine. Si vous avez plus de quatre passagers, ils devront s’astreindre à utiliser la petite banquette arrière, plutôt exiguë. Il est certain qu’elle ne sera utilisée qu’à de rares occasions. De plus, en déployant la troisième rangée, on réduit considérablement l’espace de chargement. Tout compte fait, il s’agit d’une fourgonnette quatre places offrant un bon confort à tous les occupants.

Polyvalence et agilité

Cette Mazda est propulsée par un quatre cylindres de 2,5 litres produisant 157 chevaux et 163 livres pieds de couple. Cette puissance est adéquate lorsque vous roulez avec quatre personnes à bord et une quantité moyenne de bagages. En revanche, le moulin dévoile ses limites quand le véhicule est chargé à bloc ou que l’on doit grimper des côtes abruptes. Sur une note plus positive, la version avec boîte manuelle à six rapports est plus sportive que bien des berlines! Quant à la boîte automatique à cinq rapports, elle s’accommode convenablement de sa tâche, bien qu’on apprécierait un sixième rapport. Pour l’instant, le constructeur d’Hiroshima n’a pas annoncé la possibilité d’équiper ce modèle d’un moteur utilisant la technologie SKYACTIV.

Joindre l'utile à l'agréable

Quoi qu’il en soit, les performances sont correctes et il est important de souligner l’agrément de conduite de ce véhicule à vocation utilitaire. En effet, il est agile dans la circulation, sa direction est précise et sa tenue en virage est surprenante. Avec la Mazda5, il est donc possible d’associer l’utile à l’agréable en conduisant un véhicule d’une grande polyvalence tout en jouissant d'un agrément de conduite relevé pour une fourgonnette. Malgré tout, on se demande pourquoi les ventes de ce véhicule ne sont pas plus importantes, car il répond aux besoins de bien des gens tout en étant relativement économe en carburant.

Puisque la Mazda5 sous sa forme actuelle est sur notre marché depuis quelques années déjà, il ne faudrait pas se surprendre si Mazda décidait un beau matin d’offrir un équipement supérieur à un prix réduit. Ce serait alors une occasion de s’intéresser à un véhicule aussi original qu’agréable à conduire.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisMazda5 2016 : polyvalente et agréable à conduire
Il est vrai que les fourgonnettes ne bénéficient plus de la même popularité qu’à une certaine époque, mais force est d’admettre que ce type de véhicule a d’intéressantes caractéristiques qui répondent aux besoins de plusieurs personnes. En effet, leur construction en hauteur permet de transporter des objets relativement encombrants, les …
Commentaires