Mercedes-Benz SL550 2014, prestige, performance et confort

Points forts
  • Prestige assuré
  • Performances relevées
  • Toit rigide escamotable
  • Habitacle confortable
  • Sécurité active et passive
Points faibles
  • Voiture lourde
  • Dimensions encombrantes
  • Coffre réduit une fois le toit remisé
  • Plus GT que sportive
  • Essence super
Évaluation complète

Depuis des années qu’on explique la signification des lettres S et L qui identifient la voiture comme étant Sport Leicht pour voiture de sport légère. De nos jours, ces deux lettres servent davantage à identifier une voiture Sportive et Luxueuse. En effet, avec un poids de 1 785 kg, notre belle allemande n’est pas un poids plume. Et le terme sportif est utilisé cette fois en parlant de la sportivité de la voiture, ce qui est différent d’un véhicule sport pur et dur.
Cette situation est de bonne guerre puisque, compte tenu du prix demandé pour ce modèle, les jeunes acheteurs sont moins nombreux que les personnes ayant passé la quarantaine et recherchant une voiture ayant des performances nettement supérieures à la moyenne, tout en offrant un niveau de confort élevé. Une Dodge Viper se vend plus ou moins pour le même prix qu’une SL de base. Mais il y a toute une différence en fait de confort. La première est pure et dure, l’autre est presque aussi rapide mais dorlote ses occupants. Et la conduite est nettement différente également.

Élégance classique

Les stylistes qui ont dessiné la silhouette de la SL ont atteint la cible en plein centre. En effet, avec son nez allongé, son arrière tronqué, ses formes trapues ainsi qu’une calandre mettant en vedette l’écusson à l’étoile d’argent, tout respire la puissance, la sophistication et le prestige. La calandre est dotée d’une poutre transversale et surplombe une large prise d’air qui souligne le caractère plus sportif de cette Mercedes-Benz. Comme il se doit, on dénote sur les ailes avant des extracteurs d’air accentués par des bâtonnets chromés. Naturellement, comme le veut la tendance actuelle, on fait appel à des DEL pour les clignotants et les phares de jour.

L’habitacle est cossu et sa planche de bord a plus ou moins la même configuration que les modèles de Classe SLK et SLS. Les buses de ventilation sont circulaires et peuvent être facilement orientées de gauche à droite et de haut en bas. La partie centrale du tableau de bord comprend un écran d’affichage de bonnes dimensions tandis que les commandes de la climatisation sont similaires à celles utilisées sur pratiquement tous les modèles de la marque. Le dégagement pour les jambes ne pose aucun problème, les sièges baquets pouvant se reculer pour accommoder les personnes de toutes les tailles ou presque. Ces sièges chauffants et climatisés sont également confortables.

La console centrale est passablement large et comprend les commandes des différents modes de gestion ainsi qu’un gros bouton servant à gérer l’affichage et les commandes sur l’écran principal. Soulignons au passage que l’indicateur de vitesse et le compte-tour sont relativement petits, toutefois, leur consultation est aisée car les chiffres sur fond argenté sont faciles à lire. De plus, grâce au système de gestion à fonctions multiples, il est possible d’afficher numériquement la vitesse sur un petit écran situé entre les deux cadrans principaux.

Enfin, le toit rigide rétractable ne demande aucune intervention de notre part, sauf d’actionner une commande placée sous l’accoudoir central. Pas de levier à verrouiller, rien, tout est automatique. Par contre, une fois le toit remisé, vous perdez environ 30 % de la capacité de coffre, c’est le prix à payer pour rouler cheveux au vent.

Les Allemands sont nuls en math

Pendant longtemps, la direction de Mercedes-Benz gérait l’identification de ses modèles avec une grande rigueur. Par exemple, la ou les lettres servaient à identifier la Classe du véhicule. Coutume qui est toujours utilisée. Par la suite, les chiffres ont servi à identifier la cylindrée du moteur. Selon l’ancien système d’identification, notre SL serait propulsée par un moteur de 5,5 litres. Mais ce n’est absolument pas le cas! La SL550 de notre essai est dotée d’un moteur V8 de 4,7 litres! Avec ses 429 chevaux et ses 516 lb-pi de couple, vous admettrez qu’on se fout un peu du choix des chiffres d’identification.

Bien entendu, ce modèle intégrait tous les accessoires de sécurité développés par ce constructeur au fil des années. La grande majorité n’interviendra qu’en cas de collision ou de catastrophe routière. En conduite de tous les jours, seuls le système de respect des lignes blanches et le détecteur de présence latérale nous interpellent. Sans oublier le détecteur de somnolence qui nous avertit des risques d’endormissement et nous suggère de faire une pause.

Luxe, confort et performances

Comme mentionné en début d’article, la SL550 n’est pas une sportive pure et dure dépouillée d’accessoires visant à nous faciliter la vie au volant. Bien au contraire! L’habitacle est luxueux, l’insonorisation poussée avec ou sans toit, les sièges sont confortables et la conduite est docile. Et si jamais vous décidez de défier les lois de la gravité, une pléthore d’aides électroniques au pilotage intervient. Toujours au chapitre du confort, un déflecteur pouvant se déployer au besoin réduit la turbulence dans l’habitacle et permet de tenir une conversation même lorsqu’on roule à grande vitesse sur une autoroute. Et le dispositif Air scarf souffle un jet d’air chaud autour de votre cou lorsque vous désirez rouler le toit baissé par température automnale.

Au chapitre des performances, il faut moins de cinq secondes pour boucler le 0-100 km/h, tandis que les reprises sont foudroyantes alors que le 80-120 s’exécute en moins de trois secondes. Bref, un petit coup d’accélérateur et vous réalisez que la SL est capable de rouler vite. La transmission automatique à sept rapports transmet la puissance aux roues arrière. Elle a fait ses preuves au fil des années et les passages de rapport sont plus ou moins courts selon le mode choisi.

La tenue de route est excellente et la voiture prévient lorsque vous arrivez à la limite. Mais pour atteindre celle-ci, il faudra que vous dépassiez de beaucoup les limites de vitesse affichées. Soulignons au passage que le volant se prend bien en main et que son boudin est de bonnes dimensions. Comme sur plusieurs sportives, la partie inférieure du volant est légèrement plane.

En fait, si l'on devait trouver à redire quant au comportement routier de cette voiture, ce serait concernant sa lourdeur et son encombrement. C’est une grosse voiture, son poids est important et caisse passablement large; autant de facteurs qui sont des handicaps en conduite rapide sur une route parsemée de virages serrés. Par contre, amenez votre SL sur une autobahn allemande et vous pourrez rouler à tombeau ouvert en tout confort.

Toujours populaire, la SL propose un excellent compromis entre le luxe, les performances, le comportement routier et la sophistication technologique. Elle peut se comporter comme un roadster bourgeois ou devenir une honnête sportive lorsqu’on opte pour le mode Sport. Et rares sont les voitures contemporaines qui ont un tel prestige auprès des gens. Pour plusieurs, cette seule raison est un incontournable critère d’achat.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2014Mercedes-Benz Classe SL 2014: Le cadeau du ciel
Avez-vous remarqué que l’on voit rarement des gens dans la trentaine au volant d’une Mercedes-Benz SL 550? J’ignore l’âge moyen des acheteurs de ce modèle légendaire, mais une chose est sûre : cet élégant coupé/cabriolet représente le symbole parfait de la réussite, la voiture que l’on a toujours convoitée et …
ActualitéLa Chine accuse Mercedes-Benz de gonfler ses prix
N’en déplaise à l’Amérique, le plus grand marché automobile au monde est présentement la Chine. Tous les manufacturiers essaient de tirer leur épingle du jeu dans ce pays, mais il semblerait que certains d’entre eux profiteraient un peu trop de l’économie grandissante. Mercedes-Benz vient de se faire pincer dans une …
Nouveaux modèlesMercedes-Benz dévoile une SL plus abordable
On sait que la Mercedes-Benz SL n’est pas une voiture à la portée de toutes les bourses. Le séduisant roadster a beau être diablement tentant, son prix de base de 123 400 $ (pouvant monter jusqu’à 242 500 dans le cas d’une SL65 AMG), son V8 assoiffé et ses cotes …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires