Acura TL 2014: L’avenir passe par le changement

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

Depuis déjà un bout de temps, la rumeur veut que l’Acura TL soit remplacée par une nouvelle venue qui s’appellerait TLX, ce qui respecte la logique d’Acura qui met des X partout, rouage intégral ou pas. Bravo à celui ou celle qui a réussi à faire passer ça au conseil d’administration! Toutefois, il faudra patienter encore au moins un an avant de voir du nouveau puisque Acura confirme que la TL demeure à son catalogue pour 2014 sans aucun changement. C’est dommage…

Mais plutôt que de pleurer sur ce que nous n’avons pas, apprécions ce que nous avons! Ma mère me l’a tellement répété celle-là, qu’il me fait plaisir aujourd’hui de vous la passer!

En 2009, Acura dévoilait une toute nouvelle TL dont le style plaisait à certains et en choquait plusieurs. En 2012, à mi-parcours de cette génération, Acura corrigeait, un peu, le tir et apportait de subtiles retouches et mettait enfin le pied dans la modernité en offrant une transmission automatique à six rapports.

La TL de base reçoit un V6 de 3,5 litres de 280 chevaux. Une transmission automatique relaie le couple aux roues avant. Ainsi équipée, la TL est suffisamment puissante. Peut-être même un peu trop. Car, voyez-vous, 280 chevaux qui se garrochent tous en même temps aux roues avant, ça fait travailler la direction dans tous les sens et le conducteur n’a pas assez de deux bras pour la contrôler. C’en est désagréable. Bien sûr, me direz-vous, on ne clenche pas en malade à chaque départ mais une rétrogradation, grâce aux palettes derrière le volant, sur une chaussée glacée demande un tact certain. En fait, on la trouve bien correcte, cette TL de base… jusqu’à ce que l’on conduise la version dotée du rouage intégral.

Alors là, notre opinion change complètement. Son V6 de 3,7 litres n’est pas dramatiquement plus puissant que le 3,5 litres mais juste assez pour procurer des accélérations et des reprises très intéressantes. Et, surtout, il n’y a pas ce déplaisant effet de couple dans le volant. La transmission automatique à six rapports est agréable à utiliser mais pas autant que la manuelle (optionnelle!) à six rapports aussi. Un peu difficile à maitriser au début, il n’est pas long qu’on s’habitue au pédalier bien taillé pour la technique du talon-pointe. La course du levier est courte, précise, bien sentie.

En pleine accélération, le 3,7 litres se fait bien entendre, heureusement. Ça vaut aussi pour le 3,5. Grâce au rouage intégral, la TL colle au bitume et retranche une demi-seconde au 0-100 km/h par rapport au 3,5 litres. Il faut avoir conduit une TL SH-AWD sous une pluie battante pour apprécier sa tenue de route solide et son confort de tous les instants.

À en donner des boutons

L’habitacle fait dans le luxueux et le cossu. Les sièges, on s’en doute, sont confortables, même ceux à l’arrière. Sauf pour le ou la pauvre qui devra se taper la place centrale. Maladie des temps modernes affectant particulièrement certaines voitures luxueuses, le dossier de la banquette arrière ne se rabat pas pour agrandir le coffre.

Si le conducteur regarde bien devant lui, il trouvera un tableau de bord derrière la tapisserie de boutons. Il y a quelques années, j’en avais compté 76 dont 11 sur le volant! Lors de ma dernière prise en main, je n’ai pas compté mais comme il n’y a pas eu de changement à ce niveau… Même si la plupart de ces boutons sont intuitifs il est très difficile de s’y retrouver sans quitter la route des yeux. Heureusement, la qualité des matériaux et de la finition est pratiquement parfaite comme dans tout produit Acura. Les espaces de rangement sont nombreux, le volant se prend particulièrement bien en main, la visibilité vers l’arrière est pourrie…

De quoi est fait l’avenir?

Il y a fort à parier que la prochaine TL, sans doute la TLX, corrige plusieurs des défauts de la voiture actuelle. Si on se fie au travail effectué dans la RLX, le nombre de boutons au tableau de bord a radicalement diminué.

La TL actuelle est construite sur la plateforme adaptée de la Honda Accord et comme cette dernière est toute nouvelle, il est évident que la TL sera modifiée sous peu. Sa génitrice ayant perdu quelques centimètres ici et là ainsi qu’un peu de poids, on doit donc s’attendre à une TLX plus petite, moins lourde et peut-être plus agile.

Jusqu’à aujourd’hui, une version de la TL bénéficie de l’excellent rouage intégral SH-AWD. Cependant, puisque le VUS RDX, lorsqu’il a été entièrement modifié l’an passé, a perdu ce rouage au profit d’un autre moins élaboré et, surtout moins dispendieux, on est en droit de se demander si la TLX, en gagnant une lettre ne perdra pas son rouage sophistiqué…

Il n’en demeure pas moins que pour le moment, l’Acura TL représente une valeur sûre, surtout dans sa livrée dotée d’un V6 de 3,7 litres. Malheureusement pour elle, les Mercedes-Benz Classe C, BMW Série 3 et Audi A4 sont bien implantées dans le marché. Même si elles sont bien moins fiables.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires