Hyundai Elantra 2014: En voie de détrôner la Reine...

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2014

La rumeur veut que la Hyundai Elantra berline, qui en est à la troisième année de son actuelle génération, reçoive pour 2014 des retouches esthétiques. Et peut-être même de nouveaux moteurs. Aucune confirmation (ni démenti...) n'a été livrée avant d'imprimer ces lignes, mais si ça s'avère, sans doute au Salon de Los Angeles en novembre prochain, ça voudra dire que les exemplaires 2013 de la berline compacte seront soldés... et que ça fera encore plus mal à la reine Honda Civic.

Ici et là, on entend dire que la Hyundai Elantra quatre portes ne laissera pas sa cousine de la fesse gauche s'en tirer avec un moteur optionnel plus puissant. La Kia Forte de nouvelle génération vient en effet de s'amener avec un quatre cylindres optionnel à injection directe (2,0 litres), pour 173 chevaux et 154 lb-pi. C'est non seulement 25 chevaux de plus que le moteur de base (ce 1,8 litre non gratifié de l'injection directe demeurerait cependant en poste), mais c'est presque tout autant de couple.

Par ailleurs, on avance la possibilité (à moins que l'on ne prenne nos désirs pour la réalité...) d'accorder à la variante deux portes de la Hyundai Elantra, le moteur turbo (1,6 litre) de 201 chevaux qui propulse la Hyundai Veloster Turbo. Voilà qui permettrait à la l’Elantra Coupé de (peut-être) lutter contre les Honda Civic Si, Ford Focus ST et MazdaSpeed3 de ce monde.

Et ça serait bienvenu que de retrouver un peu plus de performance sous le capot de la compacte. Car à ce chapitre, l'Elantra est l'une des moins généreuses de sa catégorie, et ça se fait sentir dans des accélérations peu dynamiques. Certes, la motorisation est douce et les deux boites à six rapports (manuelle de série, automatique en option) font du bon boulot, mais le comportement général manque de ce piment que laissent pourtant présager les très séduisantes lignes extérieures.

Lignes extérieures qui seront retouchées pour 2014, question de marquer le pas face à la Honda Civic (qui s'est elle-même refait une beauté l'an dernier) et la nouvelle Toyota Corolla.

Dedans
Dans l'habitacle de la compacte coréenne, l’ergonomie est de mise, avec ses commandes parmi les plus faciles à repérer et à manipuler. Les matériaux de qualité, leur agencement léché et leur assemblage serré accordent une sophistication qui n’a généralement pas cours chez les petites voitures. Côté insonorisation, on ne reproche qu'un bruit de vent qui, à plus de 100 km/h, vient briser la tranquillité autoroutière.

Côté espace, la berline souffre de son design en goutte d'eau, ce qui retranche de précieux millimètres aux têtes à l'arrière. Aux jambes qui s'installent sur la banquette, c’est cependant dans la très bonne moyenne. Et ça l'est même encore plus pour le volume de chargement avec 420 litres – soit presque le coffre d'une intermédiaire.

De l'équipement en masse...
Cette  compacte est si populaire qu'elle est en voie de détrôner la Honda Civic, celle-là même qui règne depuis 15 ans au sommet du palmarès des voitures les plus vendues au Canada. La recette? Non pas une étiquette coréenne imbattable. Hyundai (et Kia...) mise dorénavant sur un lot d'équipements du tonnerre pour le prix, comme le démarrage sans clé, la climatisation automatique bizone, la caméra de recul, le toit ouvrant panoramique et les sièges chauffants... même à l'arrière. Dire qu'il y a des voitures de catégorie supérieure qui n'ont même pas ça!

Bref, il y a là de quoi faire oublier que, côté conduite, l'expérience n'est pas aussi connectée que pour d'autres, telles les Ford Focus, Mazda3 et... Honda Civic. De fait, parce que la Hyundai Elantra mise sur une poutre de torsion pour sa suspension arrière, là où d'autres compactes privilégient plutôt l'indépendance, ça résulte en des amortisseurs qui se font passablement entendre sur les chemins cahoteux. Ça n'entache pas vraiment le comportement docile, mais ça ne rehausse pas l'expérience non plus.

GT : pour plus de zeste
Ladite expérience se précise de manière intéressante avec la variante cinq portes. La GT, débarquée sur nos terres nord-américaines il y a un an, a le bonheur de s'inspirer de l'européenne Hyundai i30 et vient remplacer de belle façon la trop « familiale » Hyundai Elantra Touring.

Et quand on dit de belle façon, on veut dire tant sur le plan « allure », avec un style moderne et tendance, que sur le plan « tenue de route ». D'une part, cette hatchback, contrairement à la berline, profite d'un dispositif d'ajustements à la direction qui, d'une commande au volant, fait varier la résistance de confort (parfait pour les manoeuvres en stationnement) à sport (requis sur l'autoroute).

D'autre part, sa suspension plus ferme, sa plateforme d'assemblage différente de la berline et ses dimensions d'un quart de mètre plus courtes (la GT a cependant l'avantage d'une carrosserie plus haute de 3,5 cm, pour un meilleur dégagement aux têtes) lui accordent une tenue de route plus dynamique.

L'ensemble est si réussi que l’Elantra GT a figuré parmi les trois finalistes aux prix de la Voiture canadienne de l'année 2013, entre la gagnante Honda Accord et... la Porsche Boxster.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéVoici la nouvelle Elantra… de la Corée
Hyundai devrait dévoiler la prochaine génération de son Elantra en novembre au Salon de l’auto de Los Angeles. Mais d’ici là, nous avons droit à tout un avant-goût de ce qui nous attend, puisque la marque asiatique vient de révéler la nouvelle version coréenne de son Elantra. À moins d’un …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires