Mercedes-Benz Classe GL 2013: Du nouveau !

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Si j'étais de mauvaise foi et affirmais que chez Mercedes-Benz on se tourne les pouces, vous ne me croiriez pas et vous auriez raison à 100 %. En effet, ce constructeur ne cesse de produire nouveau modèle après nouveau modèle. Au cours des six premiers mois de l'année, le constructeur de Stuttgart a concocté deux nouvelles versions de la SL en plus de moderniser les classes GLK et G. Et il a trouvé le temps de transformer le multisegment de la classe GL.

Il s'agit du plus gros VUS de la marque et celui-ci permet d'accommoder de six à sept occupants, selon la configuration choisie (la 7è place se transforme en console). Une chose est certaine, de la place, il y en a. Mais l'arrivée sur le marché de ce nouveau modèle, dévoilé au printemps 2012, ne se fera pas avant les premiers mois de 2013..En attendant, le modèle actuel continue d'être commercialisé et bien entendu, les changements à l’édition 2012, qui assure l’intérim, sont pratiquement inexistants.

Un choix s'impose

La version actuelle peut être commandée avec un V8 à essence de 4,6 litres produisant 362 chevaux. Par ailleurs, un moteur diésel est également proposé. Il s'agit du V6 turbo de 3,0 litres mais avec un couple de 400 lb-pi, ce qui est supérieur de 9 lb-pi comparativement au moteur à essence. Dans les deux cas, le rouage intégral 4MATIC est de série, tout comme la boite automatique à sept rapports.

Ce modèle est dérivé de la plateforme de la classe R et son habitabilité est vraiment impressionnante. Même les personnes assises sur la troisième rangée de sièges y trouveront leur compte. Bien entendu, comme il s'agit d'un produit Mercedes, la qualité de la finition et des matériaux est sans reproche. Quant à la planche de bord, elle commence à démontrer des signes de vieillesse en fait de design, mais c'est quand même fort acceptable. Par contre, certaines commandes peuvent sembler complexes au début et il faut prendre le temps de consulter le manuel du propriétaire avant de prendre la route. Par exemple, plusieurs personnes pestent contre le levier du régulateur de vitesse qu’elles ne cessent de confondre avec celui des clignotants. Par la suite, on s'y habitue assez facilement.

Malgré les dimensions plus que généreuses de ce modèle, le comportement routier est prévisible et sans surprise. S'il est vrai que le moteur diésel est un peu moins performant au chapitre des accélérations, c'est le choix recommandé en raison de sa consommation de carburant qui est nettement plus économique que celle du V8. Si quelques-uns d’entre vous ont des appréhensions quant à l'utilisation du système d'injection d’urée dans le tuyau d'échappement afin de neutraliser certains gaz nocifs, il n'y a aucune inquiétude à avoir puisqu'on a prévu que le plein de ce réservoir s'effectuera en même temps que les inspections mécaniques recommandées.

Finalement, le rouage intégral est efficace, et grâce à la sophistication et à la magie des commandes électroniques de traction, les risques de rester pris ou embourbé sont rarissimes.

La relève

Au cours de l'année 2013, le modèle de remplacement sera commercialisé. Il a été dévoilé au Salon de New York en avril dernier. En tout premier lieu, la plateforme utilisée est celle de la nouvelle classe ML qui a été modifiée à la fin de 2011. On bénéficie donc que d'une plateforme sacrément plus moderne et plus performante. La silhouette est sensiblement la même qu’avant, mais comme c'est maintenant la coutume chez Mercedes-Benz, les phares de jour sont des DEL placés en périphérie des feux de route. À l'avant, les modifications sont subtiles, mais quand même dignes de mention. C'est ainsi que les barres transversales de la calandre sont plus grosses, les phares antibrouillard circulaires sont remplacés par des phares de type à diodes électroluminescentes, tandis que la partie inférieure du bouclier avant arbore une bande de chrome. Les parois sont fortement sculptées afin de donner plus de caractère à la silhouette. En arrière, on retrouve des modifications plus subtiles faisant appel à des feux arrière plus gros et un diffuseur qui sert également de bouclier protecteur.

Dans l'habitacle, la planche de bord ressemble à celle utilisée dans la nouvelle Classe ML. C'est d’ailleurs en harmonie avec les autres modèles multisegments de la marque.

Sur la nouvelle génération du GL, le moteur 3,0 litres V6 turbodiésel sera de retour dans la GL350 BlueTec. On retrouvera aussi les versions GL450 et GL550 dont les V8 livreront 362 et 429 chevaux respectivement. Le rouage intégral 4MATIC est de retour et les capacités en hors route promettent d’être très relevées.

Déjà très imposant, le prochain GL le sera davantage puisqu’il prend quelques centimètres en longueur, en largeur et en hauteur.  Comme on est en droit de s’y attendre d’un véhicule qu’on appelle déjà le « Classe S » des VUS (la Classe S est la plus huppée des voitures chez Mercedes), le luxe et le confort ne feront pas défaut!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsMercedes-Benz GL350 2014, une évolution réussie
Lorsque la Mercedes-Benz GL de la première génération est apparue en 2007, elle était réussie dans l’ensemble, mais il lui manquait ce petit quelque chose qui démarque les Mercedes de la concurrence. Au fil des années, on a amélioré le produit à l’aide de multiples retouches et lorsque sa successeure …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires