Scion xD 2013: Comme une farce plate

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Les débuts de la marque Scion n’ont guère été glorieux, Toyota ayant à ce moment bien d’autres soucis que d’implanter une marque jeunesse à l’avenir hypothétique. Souvent retardée, Scion a fini par arriver au Canada à la fin de 2010, promettant mer et monde aux bienheureux qui auraient le privilège de s’en procurer une. Lorsque nous avons pu faire l’essai des trois premiers modèles offerts au pays (tC, xB et xD - la iQ n’est sur le marché que depuis quelques mois), il n’a fallu que quelques kilomètres pour se rendre à l’évidence. L’un était doué, l’autre moins et le troisième… bof. Le « bof », c’est le xD.

Si j’écoutais le moindrement ma maman, je cesserais immédiatement d’écrire ce texte. Car, dit-elle, quand on n’a rien de bien à dire, on se tait. Malheureusement pour maman et pour Scion, mon mandat est d’écrire deux pages sur le xD.

De la Yaris dans le nez
Ce joli petit hatchback, étroitement dérivé de la Yaris, a droit à une mécanique plus puissante. En effet, son 1,8 litre développe 128 chevaux et 125 livres-pied de couple ce qui, en principe, devrait en faire une voiture beaucoup plus rapide et agréable à conduire que sa génitrice. Ben, c’est pas le cas. Chaque accélération se traduit par des lamentations et supplications du moteur pour un relâchement de l’accélérateur. Même lorsqu’on a fini d’accélérer et que l’on conserve une vitesse de croisière, on a toujours l’impression que le moteur veut s’évader de la voiture. La faute va à la transmission automatique à quatre rapports qu’Henry Ford aurait refusée pour son Model T en 1908. La boîte manuelle est un peu meilleure et j’insiste sur le « un peu », malgré un embrayage et un levier de vitesses manquant cruellement de caractère.

Un des problèmes du xD est que les routes ne sont pas droites. Ce n’est pas sa faute, il est une victime. Pour aborder les courbes, ces lignes droites qui ont subi une mauvaise influence, le xD mise sur une direction. Une direction pas très précise et qui ne transmet que bien peu d’informations au conducteur. Les suspensions, ces choses sous la voiture qui ont le mandat de la supporter (un gros mandat, moi je la trouve insupportable), ont une vilaine tendance au sautillement au passage de la moindre bosse. En courbes, le xD s’accroche tout de même à la route mais oubliez toute prétention sportive. Ce n’est pourtant pas parce qu’elles ne tapent pas dur!

Poche +

Dès qu’on monte à bord du triste véhicule, on est surpris par la piètre qualité des plastiques. C’est à croire que Toyota, pardon Scion, a acheté les restes des années 70 de General Motors! L’assemblage, par contre, est réussi et il faut féliciter les travailleurs de la chaîne d’assemblage qui doivent sans doute rivaliser d’ingéniosité pour y parvenir. Le tableau de bord est passablement joli et on retrouve plusieurs espaces de rangement, dont deux coffres à gants, et plusieurs porte-gobelets. Malheureusement, le cadran principal, qui regroupe le compteur de vitesse et le compte-tours n’est pas facile à consulter. Les boutons du chauffage/climatiseur tombent sous la main tandis que ceux de l’appareil audio, eux, tomberaient sous mon poing si j’avais à m’en servir le moindrement souvent. Je les trouve trop complexes à comprendre et à manipuler en conduisant.

Au moins, les sièges avant sont très confortables. Cette dernière phrase a été écrite pour faire plaisir à maman. Parce que non, les sièges avant ne sont pas confortables. Ils manquent cruellement de support et y rester assis pour un long trajet requiert des capacités physiques que je ne possède pas. À l’arrière, c’est un peu mieux puisque l’assise se déplace sur environ six pouces (15 cm) et que le dossier s’incline jusqu’à dix degrés, ce qui permet d’adopter une position convenable. En passant, il faut être optimiste pour penser qu’un jour trois adultes, ou même des ados, accepteront de s’assoir sur cette banquette en même temps. Et ce, malgré les trois ceintures. Une fois abaissés, ces dossiers forment un fond plat avec le coffre. Coffre qui peut sembler grand à première vue, mais qui doit s’incliner royalement devant celui des Honda Fit, Nissan Versa et Chevrolet Sonic. Soulignons toutefois la présence de bacs de rangement fort utiles sous le plancher dudit coffre.

Un des xD essayés était doté de plusieurs accessoires facultatifs comme des roues de 18 pouces entourées de pneus plus « agressifs » cotés Z, une suspension plus sportive et un échappement à la sonorité plus « riche », bref des éléments qui ajoutent quelques milliers de dollars à la facture et rendent le journaliste grisonnant de 50 ans particulièrement irrité.

Qu’on s’entende : la Scion xD n’est pas une mauvaise voiture. Elle roule quand même bien et amène son propriétaire du point A au point B sans problème. Cependant, dans le contexte actuel, on retrouve des voitures mieux finies, plus agréables à conduire et moins chères. D’un autre côté, pour quelques dollars de plus, la xB est nettement plus intéressante, plus puissante et plus logeable. Si vous désirez une Yaris mais que le style de cette dernière vous rebute, la xD pourrait représenter une belle solution de rechange. Parce que c’est tout ce qu’elle est : belle.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesScion présente ses modèles 2014
D’entrée de jeu, on apprend que tous les modèles Scion 2014 disposent de série, d’un système audio à écran tactile de 6,1 pouces, de la radio AM/FM à lecteur de CD avec technologie HD, de la téléphonie mains libres, de la lecture musicale en continu par le biais de la …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires