Volkswagen Jetta, plus populaire que la Golf

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2005

Pendant que tout le monde s'interroge sur la date de lancement de la prochaine Golf, on semble oublier que la Jetta roule également sur ses derniers kilomètres. À vrai dire, la future Jetta devrait nous intéresser davantage que la Golf V puisqu'il se vend deux fois plus de Jetta que de Golf au pays. Mais alors pourquoi l'arrivée de la nouvelle Golf fait-elle autant jaser ? Simplement parce que cette dernière est offerte en Europe depuis au mois deux ans, et que nous sommes impatients de la voir débarquer chez nous ! Il faut avouer que nous sommes un peu las d'être si peu considérés par la haute direction de Volkswagen.

Force est d'admettre que Volkswagen joue à un jeu dangereux avec sa clientèle. D'où l'importance pour le constructeur allemand de ne pas commettre la même erreur avec la nouvelle Jetta 2006 dont le lancement est prévu au printemps ou à l'été 2005. Pour éviter d'irriter les acheteurs, mieux vaut ne pas trop en dévoiler pour ensuite les laisser poireauter. Bref, l'enjôlement a ses limites !

En attendant qu'on lève le voile sur la cinquième génération de la Jetta qui sera élaborée à partir de la plate-forme de la Golf V, le modèle 2005 nous revient pratiquement inchangé sur le plan esthétique mais prend soin d'épouser quelques changements techniques.

Diesel

Tandis que la plupart des constructeurs mettent des efforts à développer des motorisations hybrides visant à réduire la consommation d'essence, le groupe VW demeure fidèle à lui-même en affirmant haut et fort que l'avenir appartient à la diésélisation de ses modèles, ce qui permet de réduire d'environ 30 % la consommation de carburant. Au cours des derniers mois, la publicité entourant le lancement d'un Touareg à moteur V10 TDI et celui d'une Passat à moteur 2 litres TDI a relégué au second rang les modifications apportées au 1,9 litre TDI des Jetta et Golf.

Le nouveau système d'injecteurs-pompes du moteur TDI appelé en allemand "Pumpe Duse" utilise un injecteur individuel qui pulvérise à haute pression des gouttelettes de carburant dans chaque cylindre. Ainsi, le contrôle plus précis du cycle de l'injection a permis de réduire le bruit et la pollution associés au moteur diesel. De même, la puissance a fait un bond de 90 à 100 chevaux et le couple de 155 à 177 lb-pi. Jumelé à une boîte manuelle à 5 vitesses, ce moteur fort en couple permet des accélérations et des reprises surprenantes. Surtout qu'il est possible de consommer le diesel à la cuillère avec une cote de 5,5 litres aux 100 km, à condition de ne pas trop enfoncer l'accélérateur. En optant pour les bonnes options (pneus de 16 ou 17 pouces, sièges sport, volant à trois branches et gros boudin, suspension sport, système ESP) la Jetta TDI peut représenter le meilleur des deux mondes entre l'économie de carburant et la conduite sportive.

Par ailleurs, si vous ne voulez pas vous convertir au diesel, la Jetta peut être équipée d'un moteur 2 litres de 115 chevaux ou d'un 1,8 litre turbocompressé de 180 chevaux. Quant au VR6, seule la Golf GTi aura le privilège de lui ouvrir son capot en 2005. Si vous avez à choisir entre le 2 litres et le 1.8T, le choix est facile à condition d'avoir les moyens de débourser les quelque 2 000 $ que quémande le 1.8T, et ce, sans oublier sa consommation et ses coûts d'assurance plus élevés. Boulonné dans la Jetta, le 1.8T est de loin la motorisation la plus intéressante. Couplé de série à une boîte manuelle à 5 vitesses (GLS) ou à 6 vitesses (GLi), il ne faut pas sous-estimer le rendement de ce moteur lorsqu'il est jumelé à la boîte semi-automatique à 5 rapports Tiptronic.

L'habitacle

On le répète depuis des lustres mais le tableau de bord d'inspiration germanique de la Jetta est d'une grande sobriété. L'éclairage des instruments en rouge et bleu apporte une touche particulière qui est maintenant devenue la griffe des habitacles signés Volkswagen. Si l'ergonomie est quasi parfaite, les porte-verres rétractables vous laisseront échapper quelques jurons lorsque vous devrez nettoyer la console et le système audio tâchés de café...

Peu importe la version, les sièges sont fermes mais confortables. Si la position de conduite ne convient pas à tous les gabarits, il est aisé de trouver la sienne grâce aux multiples réglages du siège et au volant ajustable en hauteur et en profondeur.

Une familiale sportive

Le lancement de la Jetta familiale a coïncidé avec la recrudescence des modèles 5 portes. Lorsqu'elle est animée par le moteur 1.8T, la Jetta familiale est assurément la plus sportive de ses congénères avec un chrono de 7,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Dans les faits, sur une ligne droite et même dans les courbes, la Jetta peut faire la barbe à des familiales plus cossues comme la BMW 325i Touring et la Audi A4 Avant 1.8T. Par ailleurs, il ne faudrait pas croire que la Jetta est dépourvue de qualités pratiques à cause de sa conception vieillissante. Certes, les places arrière sont un peu juste pour les jambes et conviennent surtout à des gens de petite taille. Mais elle n'a pas à rougir face à des modèles plus jeunes, puisque le coffre de chargement est aussi vaste avec un volume de 1 500 litres lorsque le dossier de la banquette est rabattu.

Même si elle n'est pas la familiale la plus spacieuse offerte sur le marché, la Jetta offre un agrément de conduite hors du commun. Qui plus est, son prix de vente est raisonnable et respecte le budget des familles à revenu moyen.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires