Honda Civic Hybride, écolo, boulot, dodo

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2005

L'heure est à la préservation de l'environnement, tout le monde le sait. En fait, même les vedettes ont sauté sur l'occasion et se sont empressées de se faire voir au volant des toutes nouvelles voitures hybrides de dernière génération, profitant même du tapis rouge des Oscars pour s'afficher clairement. Et il suffit de se promener en Californie, où les verts pullulent pour se rendre compte de la hausse de popularité de ce genre de voiture qui partage ses rouages entre l'essence traditionnelle et l'électricité.

Bien que cette année, tout le monde n'en avait que pour Toyota avec sa Prius, c'est plutôt Honda qui détenait auparavant le haut du pavé dans ce domaine (même si l'expression peut paraître tirée par les cheveux en sachant que moins de 300 hybrides trouvaient preneur annuellement au Canada dans le passé).

À ce moment, Honda avait une longueur d'avance avec son Insight, un modèle deux places à l'allure hétéroclite qui est toujours offert cette année. Mais on soupçonne très fort qu'il s'agit de sa dernière. Car avouons-le, on ne s'achète pas une Insight pour les performances, mais surtout comme acte d'affirmation de nos convictions. Difficile d'éviter les jugements au volant de cette voiture à la forme d'une goutte inversée.

Heureusement, peu après, le manufacturier japonais a frappé plus fort en lançant un des premiers modèles réellement fonctionnels de voiture hybride avec sa Honda Civic.

Il faut d'abord préciser que la notion hybride implique à la fois l'essence traditionnelle et l'électricité, dans un mélange conçu à la fois pour réduire la consommation d'essence (j'ai maintenu une cote moyenne de 5,3 l aux 100 km avec la petite Honda), tout en ramenant à leur plus simple expression les émissions polluantes.

Un système complémentaire

Le principe du moteur hybride Honda est simple. À très bas régime, le moteur électrique prend charge de la poussée. Il permet donc d'amener l'accélération originale jusqu'à 3 500 tr/min environ. Un temps largement

suffisant pour que le moteur à essence se mette en marche et joue efficacement son rôle. La puissance ainsi exigée du moteur traditionnel étant moindre, puisque le véhicule est déjà en mouvement, on diminue considérablement la consommation d'essence.

Agissant aussi comme système complémentaire, le moteur électrique viendra ajouter un petit surplus de puissance quand le conducteur aura besoin d'un coup de pouce, lors des reprises par exemple. Bien entendu, ni le moteur à essence, ni le moteur électrique ne permettront de gagner de course puisque les deux, jumelés, dégagent environ 115 chevaux.

Autre détail non négligeable, la Honda Civic hybride est munie d'un mode écono, c'est-à-dire d'un système qui permet de couper complètement le fonctionnement du moteur à essence en position arrêtée. Dès l'arrêt complet du véhicule, le moteur à essence s'éteint et demeure ainsi aussi longtemps que vous appuyez sur la pédale de frein (ou l'embrayage pour le modèle manuel). Dès qu'elle est relâchée, un système d'allumage électronique redémarre le système à essence et vous permet de l'utiliser comme s'il avait toujours fonctionné.

On a toujours un peu de difficulté à s'adapter au silence complet lorsque la voiture est arrêtée, mais on s'habitue rapidement et on finit par apprécier cette fonction unique, qui en plus de diminuer la consommation évite l'émission de gaz polluants en ville.

Roule la hybride

Même si elle est loin d'être une bombe (0-100 km en 13 secondes environ), la hybride offre une conduite urbaine de haut niveau, et ses dimensions restreintes en font un véritable petit bijou à manoeuvrer. Surtout que, depuis peu, elle est offerte avec une transmission manuelle qui rend encore plus agréables les accélérations puisqu'elle permet une utilisation maximale du couple.

Les sièges en tissu soutiennent bien les passagers et le conducteur et l'ensemble de l'habitacle fournit amplement de dégagement pour les automobilistes de toute taille. L'extérieur reprend pour l'essentiel les lignes traditionnelles de la Civic, même s'il dispose tout de même d'une calandre un peu différente, et de grosses identifications du nom Hybride.

Sur autoroute, les accélérations et les reprises ne sont pas exceptionnelles, et dans certains cas suffisent à peine à répondre aux besoins. C'est plutôt en utilisation urbaine que la petite Civic est digne de mention.

Le freinage est un peu déroutant. La pression exercée par le moteur électrique agit comme un support au freinage, mais augmente du même coup la distance. Les freinages agressifs sont donc légèrement plus longs que la moyenne, et la voiture continue d'être ralentie pour quelques fractions de secondes, même après que l'on a relâché la pédale. C'est le prix à payer pour pouvoir recharger efficacement les batteries.

La Civic hybride est peut-être un peu moins performante que sa principale rivale en terme de technologie. Mais avouons-le, elle a au moins le mérite d'avoir l'allure d'une voiture normale, et un comportement qui s'en approche. Évidemment, si vous achetez une hybride pour la montrer aux autres, elle n'est peut-être pas le choix idéal. Mais si vous le faites par conviction profonde, elle mérite certainement votre attention.

Partager sur Facebook
Commentaires