Acura TL 2011: Élégance sportive

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2011

L’Acura TL s’est jointe à notre flotte d’essai à long terme sur six mois, et le choix du modèle à rouage intégral s’imposait de luimême en raison de sa supériorité marquée au niveau de l’adhérence. De plus, la présence de ce système baptisé SH-AWD (Super Handling All-Wheel-Drive) a pour effet d’éliminer presque complètement l’effet de couple dans le volant, qui est très présent sur la TL à traction avant en accélération franche.

Précisons également que notre TL était le modèle le plus équipé de la gamme, soit le SH-AWD Tech équipé de l’ensemble Technologie. Au programme : système de navigation assisté par satellite, caméra de recul, un système audio de 440 watts et à 10 haut-parleurs capable de lire des DVDAudio avec son ambiophonique, système de chauffage/climatisation automatique à deux zones, accès et démarrage sans clé, touches illuminées sur le volant et sièges en cuir perforé, entre autres. L’aspect le plus intéressant de ce modèle, c’est qu’une TL pleinement équipée soit proposée à un prix de 48 490 $, ce qui lui confère un rapport équipement/prix presque imbattable dans la catégorie des berlines sport, les rivales directes en provenance de BMW ou d’Audi étant beaucoup plus chères au départ en plus d’afficher des prix supérieurs pour les équipements offerts en option.

Au cours de nos six mois d’essai, la TL n’a connu aucun problème de nature mécanique ou électronique et son dossier de fiabilité est demeuré sans tache, ce qui est plutôt typique des véhicules de la marque Acura. Côté sécurité, la TL se mérite la note supérieure lors de tests de collision réalisés par l’IIHS (Insurance Institute for Highway Safety), dont les normes dépassent celles des organismes gouvernementaux canadiens et américains.

Pour ce qui est de la vie au quotidien, la TL souffre d’un défaut majeur, soit la très petite ouverture du coffre dont le seuil de chargement est élevé. Il suffit de jeter un coup d’oeil à la partie arrière de la TL pour constater que la ligne de découpe du couvercle du coffre donne en effet un certain style à la voiture au détriment de la considération pratique qu’est l’accès à l’espace cargo. Toujours au chapitre de la vie au quotidien, la TL exige du carburant super et notre consommation moyenne s’est chiffrée à 12 litres aux 100 kilomètres, ce qui est un peu élevé et qui s’explique partiellement par le fait que la boîte automatique ne compte que cinq rapports plutôt que les boîtes à six rapports que l’on trouve chez certaines rivales sans parler de la présence du rouage intégral qui a une incidence directe sur la consommation.

Quant au comportement routier, la TL à rouage intégral offre une bonne tenue de route et s’accroche bien à l’asphalte en virages, étant donné que le rouage transmet graduellement plus de couple aux roues extérieures, ce qui vient gommer le sous-virage qui est parfois caractéristique des voitures à traction intégrale. Toutefois, la fermeté des suspensions fait en sorte que les inégalités de la route sont parfois trop bien senties dans l’habitacle et la direction manque de précision au centre.

La présence de tous les équipements compris dans l’ensemble Technologie proposé en option a pour effet de rendre la vie à bord très agréable, et le système audio est plus que réussi. Par contre, il faut prendre le temps d’apprivoiser la myriade de boutons présents sur la console de même que sur le volant ainsi que les fonctions contrôlées par le système de télématique intégré.

Ce n’est pas la plus performante de la catégorie, mais la TL à rouage intégral présente un excellent rapport équipement/prix et une fiabilité sans reproche, ce qui lui permet de marquer plusieurs points.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires