Kia Sedona 2011: Envers et contre tous

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2011

Les temps changent ! C’est d’ailleurs on ne peut plus évident dans le secteur de l’automobile. Le marché fluctue au fil des tendances et des goûts du public. Il y a quelques décennies, c’était la rage des fourgonnettes. Toute entreprise qui n’en possédait pas dans sa gamme se dépêchait de combler cette lacune. De nos jours, c’est pratiquement le contraire alors qu’on tente de s’en départir puisque le marché de ces véhicules est en régression. Pourtant, chez Kia, on tient le fort avec la Sedona.

Les raisons qui militent à la faveur du maintien des fourgonnettes de la part de certains constructeurs tiennent davantage de l’espoir que de la réalité, alors que le marché des fourgonnettes a encore fléchi au cours des 12 derniers mois. Ford et GM ont abandonné le navire il y a quelques années maintenant, et il ne reste que Chrysler chez les Américains pour défendre la catégorie. Il faut admettre qu’il le fait avec succès.  Une partie des ventes provient de Volkswagen qui propose une version germanisée de la fourgonnette Chrysler. Pourtant, il y a encore de l’espoir, puisque les Honda Odyssey, Nissan Quest et Toyota Sienna ont toutes fait peau neuve pour 2011. Quant à la Sedona, elle s’accroche et elle nous revient inchangée.

Un p’tit air rétro

Force est d’admettre qu’avec toutes les nouveautés, notre fourgonnette d’origine coréenne a quasiment l’air de provenir d’une autre époque. Elle n’est pas laide, pas du tout, mais ses formes nous rappellent celles des modèles qui étaient offerts au début de la dernière décennie. Bref, les nostalgiques apprécieront. La version canadienne n’est commercialisée qu’en empattement long, tandis que le véhicule est également offert en empattement court aux États-Unis. C’est dommage qu’on n’ait pas décidé de faire de même au Canada. Plusieurs personnes n’apprécient pas tellement les véhicules trop longs, et la possibilité de commander une version plus courte, donc plus maniable en ville, est quelque chose qui aurait des chances de faire pencher les acheteurs en faveur de celle-ci. Il faut sans doute croire que la demande infinitésimale pour un tel modèle l’a reléguée aux oubliettes. Les gens ont parfois de curieux comportements : ils se plaignent que les fourgonnettes sont trop encombrantes, mais négligent la version plus agile.  

Si la silhouette fait un peu vieux jeu, l’habitacle est nettement plus moderne. L’élément principal est cette impressionnante console qui occupe beaucoup d’espace sur le tableau de bord aussi bien en largeur qu’en hauteur. À sa base, on retrouve le levier de vitesses permettant de contrôler la boîte automatique à cinq rapports.  La partie supérieure comprend les commandes du système audio tandis que celles de la climatisation sont immédiatement en dessous. Cette console comprend également des buses de ventilation orientables de chaque côté. Toujours au chapitre des informations, le conducteur ne pourra pas se plaindre de ne pas savoir à quelle vitesse il roule, car l’indicateur de vitesse est vraiment facile à consulter. À sa gauche, on retrouve le compte-tours et à sa droite sont placés la jauge d’essence et le thermomètre.

Toujours dans l’habitacle, il est important de souligner la multitude d’espaces de rangement que l’on a réussi à placer dans ce véhicule, que ce soit dans les portières ou dans les parois latérales arrière. On peut donc se déplacer en transportant tout (ou presque) avec soi. L’espace de chargement est bon une fois la troisième rangée de sièges remisée dans le plancher.

De plus, la finition est impeccable. D’ailleurs, selon plusieurs publications américaines, cette fourgonnette fait partie des véhicules proposant une excellente affaire, mais peu populaires. Dans ce cas, la Sedona est vraiment inconnue du public, car on en rencontre très peu sur nos routes. C’est bien simple, cette faiblesse des ventes s’explique en bonne partie par la vigueur des promotions proposées par la Dodge Grand Caravan qui est bradée à des prix hors compétition.  Puisque dans l’esprit des gens Kia rime avec bas prix, la pauvre Sedona est ignorée, car elle est généralement plus chère.

La sécurité

Compte tenu de la vocation familiale de cette catégorie de véhicules, la plupart des acheteurs s’intéressent à la sécurité proposée par un tel véhicule. Chez Kia, on est très fier de souligner que la Sedona a obtenu toutes sortes d’accolades à la suite de tests portant sur la sécurité en cas d’impact. Par contre, il est quelque peu désolant de constater que le système de stabilité latérale et l’antipatinage ne sont offerts de série que sur le modèle le plus huppé, du moins au moment d’écrire ces lignes.

Les ingénieurs ont choisi un moteur V6 de 3,8 litres de 244 chevaux pour propulser cette fourgonnette. C’est quand même impressionnant, car il s’agit de l’un des plus puissants de sa catégorie. Il est associé à une boîte automatique à cinq rapports qui accomplit du bon travail. Quant à la conduite, elle est correcte avec une tenue de route sans surprise pour autant que vous conduisiez en tenant compte des dimensions, du poids et du centre de gravité élevé propres à toute fourgonnette. En terminant, les chefs de famille qui désirent utiliser une remorque ou une tente-roulotte pour leurs vacances seront heureux d’apprendre que la capacité de remorquage est de 1 588 kg (3 500 lb).

Feu vert

Moteur bien adapté
Habitacle confortable
Garantie rassurante
Bonnes notes de sécurité
Tenue de route correcte

Feu rouge

Silhouette anonyme
Faible diffusion
Valeur de revente
Pneumatiques moyens

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires