La Pontiac GTO la plus chère au monde vendue pour 1,5 million $

La Pontiac GTO est une célèbre représentante de la belle époque des muscle cars et les collectionneurs sont toujours à la recherche des exemplaires les plus rares.

Le weekend dernier, le prestigieux encan de Mecum à Kissimmee, en Floride, a pulvérisé un record avec la vente d’une décapotable GTO Judge Ram Air IV 1970 pour 1,1 million $ américains. Ça donne tout près de 1,5 million $ canadiens avec le taux de change en vigueur actuellement.

Ce qu’il faut savoir, c’est que Pontiac a fabriqué un peu plus de 40 000 GTO pour l’année-modèle 1970, dont près de 4 000 unités de la version Judge. Du nombre, seulement 168 étaient des décapotables et 17 d’entre elles avaient la chance de renfermer un V8 Ram Air IV, capable de générer une puissance de 370 chevaux et un couple de 500 livres-pied. Sept possédaient une boîte de vitesses automatique, ce qui est le cas de la GTO vendue par Mecum.

Photo: Mecum

La voiture en question avait été construite originalement pour être exposée dans différents salons et, au fil des ans, elle a remporté plusieurs prix et concours d’élégance. Peinte dans un Orange orbite qui n’a été offert qu’en 1970, elle a profité d’une restauration complète ou presque en prenant le soin de retirer tous les panneaux de carrosserie.

L’équipement comprend une direction assistée, des freins avant assistés à disque, un volant de type Formule, des ceintures de sécurité sur mesure ainsi que des roues Rally II chaussées de pneus Firestone Wide Oval. Inutile d’en dire plus. On vous laisse admirer le tout dans la galerie de photos en haut de la page.

En passant, le véhicule le plus cher vendu au dernier encan de Mecum à Kissimmee a été une Ferrari F40 1992 avec une mise gagnante de 3 135 000 $ américains (environ 4 200 000 $ canadiens).

En vidéo : Parle-moi de ton char - la Pontiac GTO 1969

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Voitures anciennesVous souvenez-vous de la… Pontiac GTO 2004?
En lançant une nouvelle génération de GTO 40 ans après l’originale, Pontiac espérait insuffler une énergie sportive dans une gamme qui en avait bien besoin. Mais les temps avaient changé. Considérée mourante en 1956, la division de GM deviendra un mastodonte dans les années 60, dotée d’une belle aura de …
ActualitéPontiac GTO: Bob voulait la faire renaître
Il s’appelle Bob Lutz et il était vice-président de General-Motors, lorsque celle-ci fut sauvée de la faillite par les deniers publics, en 2009. M. Lutz, c’est aussi un homme de grande expérience considéré par ses pairs comme étant un guru de l’industrie automobile mondiale. Tout récemment, il déclarait qu’avant de …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires