Jeep Wrangler Rubicon 392 2022 : longue vie au V8!

Points forts
  • Sonorité exceptionnelle (V8)
  • Performances au rendez-vous
  • Capacités hors route impressionnantes
  • Toit à commande électrique Sky One-Touch convivial
Points faibles
  • Prix démesurément élevé
  • Consommation élevée
Évaluation complète

À sa gamme de moteurs fort étoffée, le Jeep Wrangler ajoute un V8 pour 2022. En fait, il était offert aux États-Unis depuis l’année dernière, mais le Canada en était privé. Voilà un revirement de situation qui fait bien notre bonheur!

Alors que Le Guide de l’auto participait à l’événement Easter Jeep Safari en Utah, nous avons mis à l’essai le Jeep Wrangler Unlimited Rubicon 392 2022.

6,4 L de pur bonheur

Après le V6 Pentastar de 3,6 L, le 2,0 L turbocompressé, l’EcoDiesel de 3,0 L et la version 4xe avec la technologie hybride rechaegeable, voilà que Jeep ajoute un V8 au catalogue déjà bien garni du Wrangler. Si, secrètement, on fantasmait tous à l’idée que les ingénieurs vissent la mécanique Hellcat sous le capot du Wrangler, on n’est pas non plus déçu d’y retrouver le V8 Hemi de 6,4 L. Après tout, ils auraient pu se contenter de lui greffer le plus petit des deux Hemi, soit celui de 5,7 L.

Photo: Germain Goyer

Le bloc Hemi de 6,4 L, identifié par l’appellation 392 correspondant à sa cylindrée en pouces cubes, développe 470 chevaux et autant de livres-pied. De quoi plaire aux amateurs de performance! Le tout est jumelé à une transmission automatique à huit rapports qui n’hésite jamais à rétrograder pour vous catapulter encore plus vite. Les accélérations sont franches et même impressionnantes. Sachant que le Wrangler n’a pas été conçu pour être un bolide de course, on est surpris.

Comme on s’en doute, cette version radicale du Wrangler procure un grand bonheur à vos oreilles. La sonorité du V8 est jouissive, particulièrement lorsque l’on appuie sur le bouton qui libère le système d’échappement. Salutations aux voisins!

Une allure assez sobre

Sur le plan esthétique, le Wrangler Rubicon 392 n’est pas plus ostentatoire que les autres moutures du Wrangler. Un œil averti remarquera les écussons 392 apposés sur le capot et ses pneus de 33 pouces montés sur des jantes de 17 pouces de même que ses sorties d’échappement modifiées.

Photo: Germain Goyer

À bord, on note une broderie « Rubicon 392 » sur le dossier des sièges avant. Le Jeep mis à l’essai était muni du toit à commande électrique Sky One-Touch. Il s’agit d’une hérésie pour les puristes, mais force est d’admettre que cette caractéristique s’avère fort conviviale.

Photo: Germain Goyer

Évidemment, personne n’a besoin d’un tel véhicule et j’invite les environnementalistes à cesser leur lecture avant le paragraphe portant sur la consommation de carburant. Or, à une ère au cours de laquelle les véhicules électriques se multiplient, Stellantis profite des dernières heures de gloire du moteur à essence – surtout à huit cylindres – qui est déjà presque devenu tabou. Si Jeep propose un Wrangler aussi radical à moteur V8, c’est pour la même raison que Ram offre un 1500 TRX. Parce que c’est encore possible. Mais aussi parce que c’est payant pour le constructeur.

Photo: Germain Goyer

Il demeure capable

Le fait que cette variante du Wrangler soit dotée d’un V8 n’enlève pas grand-chose à ses capacités hors route. Le Wrangler 392 Rubicon a été soulevé de deux pouces en usine en plus d’être muni d’amortisseurs FOX et d’un boîtier de transfert à deux rapports.

À partir de Moab en Utah, nous avons roulé jusqu’à Gateway au Colorado à son volant. Si nous avons opté pour la route pavée pour l’aller, nous avons choisi la Dolores Triangle Safari Route pour le retour. Sable, terre, boue et même de la neige étaient au rendez-vous sur cette route montagneuse. Sur cette portion du périple, nous n’avons croisé qu’un Toyota Tacoma. Apparemment, tous les véhicules ne peuvent y circuler sans craindre de rester coincés... Une chose est sûre, le Wrangler Rubicon 392 s’est montré vaillant et capable tout le long du trajet.

Photo: Germain Goyer

Une facture très salée

Le Jeep Wrangler 2022 est étiqueté à partir de 38 445 $. À ce prix, vous avez droit à une version Sport de base à boîte manuelle, à deux portes et à toit souple. Pour obtenir une copie du modèle dont il est ici question, il faut allonger pas moins de 101 445 $. C’est une somme colossale considérant que la version qui le précède dans le catalogue, l’Unlimited Sahara High Altitude, affichant un prix d’entrée de 62 735 $.

On le devine, le coût d’utilisation d’un Wrangler Unlimited Rubicon 392 est également élevé. Au terme de notre trajet de 350 kilomètres, l’ordinateur de bord indiquait une consommation moyenne de 14,5 L/100 km. En conduite urbaine, cette cote augmentera. Malheureusement, Ressources naturelles Canada n’a pas encore diffusé ses cotes officielles.

Malgré que le Jeep Wrangler Unlimited Rubicon 392 soit un glouton et que son prix dépasse le seuil psychologique des six chiffres, on lui prédit un succès commercial assez fort. Il faut dire que sa diffusion sera limitée pour le marché canadien. Un concessionnaire de la grande région de Montréal nous confiait n’avoir reçu qu’un seul exemplaire de cette version très prisée du Wrangler et qu’elle sera livrée à un client passionné de véhicules de performances. Il risque de faire des jaloux!

En vidéo: On a conduit le Jeep Magneto 2.0, un Wrangler électrique de 625 chevaux!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéJeep Graphic Studio : un nouveau moyen de personnaliser votre Jeep
Les amateurs de Jeep sont des passionnés et beaucoup aiment personnaliser leur véhicule. Voyant une demande grandissante, la compagnie annonce aujourd’hui une nouvelle solution : le Jeep Graphic Studio . Il s’agit en gros d’un magasin en ligne qui propose pour la première fois des éléments décoratifs officiellement créés et …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires