Honda HR-V - Le plus pratique des tout petits

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Les dernières années ont vu l’éclosion d’une multitude de souches de VUS dont les sous-compacts, ces utilitaires urbains basés sur des plates-formes de voitures de même gabarit. Ce sont essentiellement des véhicules plus hauts sur pattes, bien souvent offerts avec un rouage intégral, mais la raison principale de leur popularité, c’est qu’ils sont beaucoup plus tendances. Se procurer une Honda Fit n’est pas très glamour, un HR-V, beaucoup plus.

Introduit au Canada en 2015, le HR-V se positionne sous le très populaire CR-V et rivalise principalement avec le Mazda CX-3, le Hyundai Kona et le Subaru Crosstrek. Le HR-V s’est payé une petite chirurgie plastique l’an passé, rien de majeur, mais suffisant pour le mettre au goût du jour. La version Sport dispose d’un traitement plutôt intéressant avec, en tête d’affiche, des jantes de 17 pouces à deux tons de noir. Toutefois, on a un faible pour les couleurs de carrosserie plus vivantes, notamment Éclat d’orange métallisé.

Le dilemme dans le choix de la version demeure entier. On apprécie le niveau d’équipement ainsi que l’apparence rehaussée des versions Sport et Touring, mais leur prix nous force presque à recommander les livrées de base. À 32 000 $ pour un Honda HR-V Touring, c’est énormément d’argent.

Terminée, la boîte manuelle

Le plus abordable des HR-V se vend à un prix situé tout juste au-dessus des 23 000 $, par contre il faudra alors composer avec une déclinaison à traction relativement dégarni. Dans ces conditions, pourquoi ne pas opter pour une Fit, qui vous offrira davantage d’équipement à un prix moindre? Depuis l’année dernière, la boîte manuelle a été abandonnée, laissant toute la place à l’automatique à variation continue. Un avantage pour certains, alors que pour les autres, il s'agit d'une deuxième bonne raison de se tourner vers la Fit, elle qui offre toujours une boîte manuelle.

Toujours propulsé par le très compétent, mais peu exaltant, moteur quatre cylindres de 1,8 litre, le HR-V n’est pas le plus rapide au sprint du 0-100 km/h. Il lui faut 10,5 secondes environ, soit plus que beaucoup de ses concurrents, dont le Mazda3. Malgré quelques efforts supplémentaires en insonorisation, on entend toujours les grognements du moteur lorsque l’on enfonce l’accélérateur, la boîte CVT le forçant à s’époumoner. On affectionne toutefois son format compact qui le rend ultra agile en ville. Le stationner est un véritable charme d’autant plus que la vision tout autour demeure excellente, les angles morts étant pratiquement inexistants.

Le HR-V peut être équipé d’un système très intéressant, le Honda LaneWatch qui, lorsque vous activez le clignotant droit, affiche à travers l’écran du système multimédia les images de la caméra intégrée au rétroviseur extérieur. On peut ainsi voir ce qui se trouve à droite du véhicule, réduisant les risques de collision avec un autre véhicule, un piéton ou un cycliste.

Pour son aspect pratique

L’habitacle du HR-V déborde de simplicité et l’effet de luxe se fait davantage sentir dans le cas des versions plus cossues, mais souvenez-vous de leur prix. Honda a très certainement tenu compte du texte publié dans le Guide de l’auto 2018 dans le lequel on se plaignait de la commande tactile du volume de la radio qui, bien souvent, ne voulait pas collaborer. Depuis l’année passée, elle a été remplacée par un bouton rotatif physique et l’interface a été simplifiée. L’autre bonne nouvelle, la compatibilité avec Android Auto et Apple CarPlay est maintenant assurée.

La grande force du Honda HR-V, c’est son aspect utilitaire et l’espace qu’il offre à bord. Sa forme carrée jumelée à une ligne de toit qui demeure élevée à l’arrière permettent de maximiser le dégagement pour les passagers arrière tout en procurant une aire de rangement intéressante. Ajoutez un hayon de bonne dimension qui facilite le chargement de gros objets, et vous obtenez un véhicule qui offre 688 litres de chargement, 1 665 une fois les sièges rabattus. Le HR-V domine dans son segment, même par rapport au Hyundai Kona.

L’autre élément digne de mention, ce sont les sièges rabattables 60/40 « Magic Seats » à l’arrière, dont les assises peuvent se plier vers le haut et ainsi procurer un espace de rangement étonnamment spacieux pour les objets hauts. L’ingénierie, c’est la force de Honda, parfois malheureusement un peu trop au détriment de la passion.

Bref, le Honda HR-V brille par son aspect pratique, mais sa conduite n’est pas aussi engageante que celle d’un Mazda CX-3 ou d’un Hyundai Kona.

Feu vert

  • Excellente fiabilité
  • Le plus pratique du segment
  • Aménagement intérieur bien pensé
  • Plutôt économe en carburant

Feu rouge

  • Boîte CVT ennuyante
  • Versions mieux équipées chères
  • Puissance un peu juste
  • Moteur bruyant

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Questions des lecteursEn vidéo : Honda HR-V ou Subaru Crosstrek?
Parmi toute la gamme de modèles offerts dans la catégorie des véhicules utilitaires compacts, il peut être difficile de cibler quel modèle correspond le mieux à nos besoins. C’est le cas de Patrick, un lecteur du Guide de l’auto , qui hésite entre deux véhicules : le Honda HR-V et …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires