Chevrolet Colorado / GMC Canyon, tout sauf le prix !

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2010

Les camionnettes de format plus compact ont connu un bon succès dans les années 80 et 90. À une époque où il n'y avait pratiquement que des voitures sur nos routes, la mode des VUS n'ayant pas commencé, ces petites camionnettes représentaient une solution abordable et intéressante pour ceux qui désiraient un véhicule leur permettant de se démarquer un peu. Cependant, les VUS on fait leur apparition, accompagnés de la mode du « plus c'est gros, mieux c'est », ce qui a grandement affecté les ventes.

Mis à part GM avec son duo Canyon et Colorado, quelques constructeurs persistent toujours dans ce segment, notamment Ford avec son Ranger, ainsi que son frère jumeau le Mazda Série B. On peut aussi ajouter à la liste — même s'ils sont de taille intermédiaire — le Nissan Frontier, le Toyota Tacoma et le Dodge Dakota. On ne peut passer sous silence aussi l'arrivée du Suzuki Equator l'an passé, une camionnette basée entièrement sur le Nissan Frontier.

Au chapitre du style, le Canyon et le Colorado arborent des lignes sobres, s'apparentant à celle de leurs grands frères pleine grandeur, les GMC Sierra et Chevrolet Sierra. Le tout est fort joli, moderne et au goût du jour. Certains éléments, dont des ailes évasées, procurent un peu plus de prestance tout en donnant un style un peu plus macho. Quant à l'habitacle, il trahit un peu plus l'âge du véhicule, notamment dans l'intégration du système de sonorisation et du système de climatisation. Bref, on se sent réellement à bord d'une camionnette classique.

Trois moteurs, dont un V8

Introduits en 2004, le Canyon et le Colorado offrent peu de changements cette année, si ce n'est l'ajout de rideaux gonflables venant de série sur tous les modèles et la disponibilité d'une suspension sport sur certaines versions du Canyon. Néanmoins, ce duo demeure très compétitif en matière de technologie, et son style lui va toujours à ravir. Ce n'est pas le même constat pour certains rivaux.

Que vous optiez pour le Chevrolet ou le GMC, vous obtenez passablement les mêmes choses. Sans être aussi développée que celle des camionnettes pleine grandeur, la liste des versions est assez étoffée. Tout d'abord, trois cabines sont proposées : classique (2-3 passagers), allongée et multiplace, ces dernières vous permettant d'accommoder un peu plus de passagers. Vient ensuite le choix du rouage, deux ou quatre roues motrices, mais vous ne voudrez pas vous passer des quatre roues motrices, surtout en considérant nos hivers. Les versions deux roues motrices sont certes un peu plus abordables, mais elles sont très mal adaptées à notre contrée.

Sous le capot, c'est le quatre cylindres de 2,9 litres qui équipe de série pratiquement toutes les versions. Il génère une puissance de 185 chevaux pour un couple légèrement supérieur, soit 190 lb-pi. Tous les moteurs peuvent être mariés, selon la version, à une boîte manuelle à cinq rapports ou automatique à quatre rapports. Voilà qui pourra intéresser les amateurs de boîtes manuelles.

De série sur la plus imposante version du Canyon/Colorado, on retrouve un cinq cylindres de 3,7 litres développant 242 chevaux pour un couple équivalent. C'est en fait le même moteur que le Hummer H3. Finalement, GM propose en option un V8 de 5,3 litres, ce dernier déployant une puissance de 300 chevaux pour un couple de 320 lb-pi. Voilà un choix qu'il est difficile de justifier, car si vous obtenez un gain côté performance, vous avez très peu d'avantages au chapitre des capacités, tout en constatant une consommation beaucoup plus élevée. Avec ce moteur, le Canyon/Colorado dispose d'une capacité de remorquage de 2 721 kg (6 000 lb), alors qu'il en offre légèrement moins avec le cinq cylindres : 2 495 kg (5 500 lb).

Et le prix ?

Avec tous ces éléments, on pourrait croire que l'on obtient le compromis du siècle : les avantages d'une camionnette dans un format plus réduit et plus économique. Oui et… non ! Si les quelque 23 000 $ demandés pour un modèle de base peuvent sembler attrayants, sachez qu'il faudra compter plus de 33 000 $ pour un modèle multiplace quatre roues motrices équipé du cinq cylindres, alors que le prix pourra largement dépasser les 40 000 $ si vous êtes enthousiastes et que vous vous laissez séduire par le moteur V8...

Avec une telle fourchette de prix, plusieurs préfèrent se tourner vers un VUS ou même vers une camionnette pleine grandeur ce qui est tout à fait compréhensible. On a raté la cible à ce chapitre.

En somme, il s’agit d’un duo qui offre beaucoup, mais son positionnement et ses prix le rendent moins intéressant que certains concurrents. Cependant, le coût du carburant, s’il connaît une hausse significative, pourrait bien relancer un peu les ventes.

Feu vert

Style agréable
Bon choix de modèles et de moteurs
Bonne capacité
Conduite agréable

Feu rouge

Prix élevé
Consommation (moteur V8)
Faible diffusion

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires