Annus horribilis! Quelle année de fou!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2010

Il n’y a pas si longtemps, si quelqu’un avait osé annoncer que General Motors et Chrysler allaient être obligés d’avoir recours au désormais célèbre « Chapter 11 » de la loi américaine de la protection contre les créanciers, cette personne aurait été internée sur-le-champ. Après tout, GM n’a cédé son titre de numéro un mondial qu’en 2008 et a vendu plus de huit millions de véhicules au cours de cette année. Mais les erreurs du passé et le tsunami financier qui a frappé la planète ont eu raison de ces deux constructeurs qui ont été dans l’obligation de s’astreindre à une restructuration financière en profondeur. Avec pour résultat que les gouvernements canadien et américain, de même que les syndicats, sont devenus coactionnaires. Voilà qui ne concorde pas tellement avec les politiques de capitalisme libéral tant appréciées par nos voisins du sud, pour qui communisme et socialisme sont de même nature.

Mais il n’y a pas que les Américains qui ont été touchés. En fait, tous les constructeurs automobiles sans exception ont souffert de cette crise qui sévit toujours au moment d’écrire ces lignes. Pour vous donner une idée de l’ampleur de la crise, les ventes de véhicules en Amérique du Nord sont passées de 16 millions d’unités il y a deux ans à 10 millions cette année. Inutile d’en dire plus.

Mais il y a un rayon de soleil dans ce triste décor et c’est l’arrivée de Nadine Filion au sein de notre équipe. Au fil des ans, on nous avait souvent reproché l’absence d’un membre féminin dans notre groupe et c’est maintenant une affaire réglée. Nadine nous arrive avec un impressionnant curriculum incluant plusieurs titres de « Meilleure journaliste automobile au pays ». Nous pouvons nous féliciter de l’avoir parmi nous.

La situation économique, la sensibilisation du public pour des voitures moins énergivores et les intentions bien arrêtées du gouvernement des États-Unis d’imposer des normes plus restrictives en fait de consommation de carburant ont poussé les constructeurs à penser plus petit et plus vert. Cette année sera celle de l’arrivée de la Chevrolet Volt sur le marché, tandis que Toyota et Honda ont déjà dévoilé leurs voitures hybrides de la seconde génération. De leur côté, les constructeurs allemands proposent un plus grand nombre de modèles à moteur diesel en attendant de nous offrir des hybrides à leur tour.

Ceci m’amène à la voiture choisie pour notre page couverture. Il s’agit de la Scion iQ, une voiture concept qui illustre bien à notre avis l'importance sans cesse croissante des voitures de la classe B ou des sous-compactes. C’est également la première fois qu’une voiture japonaise illustre notre page couverture et il s’agit d’une voiture concept de marque Scion, une marque qui fera ses débuts en sol canadien en 2010, après s’être implantée sur le marché des États-Unis depuis quelques années. Enfin, la silhouette accrocheuse et sportive de cette petite voiture est la preuve qu’une automobile économique de petite cylindrée et de petit format peut être attrayante et excitante. Lors de leur arrivée sur notre marché, les Scion n’auront pas la tâche facile, car elles devront affronter plusieurs nouveaux modèles de même catégorie proposés par Chevrolet, Chrysler et VW pour ne nommer que les plus importants.

Comme c’est devenu une tradition par les années passées, nous vous proposons trois matchs comparatifs dans cet ouvrage. Le premier est d’ordre économique et pratique, car nous avons confronté les quatre véhicules les plus carrés du marché pour savoir laquelle de ces boîtes l’emporterait. Alain Morin a sorti ses pneus, son escabeau et ses boites de rangement pour tenter de les départager. La tradition du Guide de l’auto exige également que l’on organise un match de sportives. Cette fois encore, Marc Lachapelle a réuni une brochette de voitures de sport et les a regroupées à la piste de Sanair pour une évaluation fort exhaustive. En raison du climat économique, son choix s’est porté sur les voitures ne dépassant pas les 50 000 $. C’est plus réaliste que de comparer Ferrari, Lamborghini et autres.

Enfin, en cette période prônant l’écologie, nous avons regroupé les voitures les plus économiques en carburant et les plus écologiques afin de les départager. Cette fois, nous avons concentré notre essai sur la consommation de carburant en fonction des différentes conditions de conduite.

En plus de remercier toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin au Guide de l’auto 2010, je vous donne rendez-vous l’an prochain, alors que nous allons célébrer la 45e édition de cet ouvrage qui continue de jouir d'un grand support du public. Merci encore et à l’an prochain!

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires