L’entreprise québécoise Zeal Motor lance le Fat Truck

Une compagnie start-up située à Bromont lance une nouvelle ligne de véhicules commerciaux hors route, et a même reçu une assistance financière des gouvernements provinciaux et fédéraux.

Destiné à des fournisseurs d’énergie et des compagnies minières qui doivent accéder à des gazoducs, des tours de télécommunication et des lignes électriques dans des endroits difficilement atteignables, ou à des premiers répondants pour des endroits sinistrés, le Fat Truck peut affronter tout type de terrain, peu importe la saison, et d’avère aussi amphibie aux dires de Zeal Motor. Trois configurations du véhicule sont disponibles : le 2.8 C peut transporter jusqu’à huit passagers, le 2.8 P inclut une caisse de style pick-up et le 2.8 B dispose d’une benne inclinable.

Le Fat Truck à quatre roues motrices est équipé d’un trois cylindres turbodiesel de 1,7 litre provenant de Caterpillar, qui produit 40 chevaux et un couple de 92 livres-pied. On n’a pas encore annoncé de données de performance ou de capacités, autre qu’une charge utile fixée à 1 000 kilogrammes (2 200 lb).

Sur la liste d’options, on retrouve un climatiseur, des pare-broussaille, un treuil, un ensemble climat froid, un support de toit avec échelle, une lumière directionnelle avec télécommande, une caméra de recul, une trappe de toit et une radio avec connectivité Bluetooth.

Zeal Motor a été fondé par Maxim O’Shaugnessy, Benoit Marleau et Amine Khimjee, et son usine d’assemblage créera 15 emplois dans la région bromontoise au cours des deux prochaines années. Les premières unités du Fat Truck devraient quitter l’usine d’ici la fin de 2019.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesRezvani Tank : char d’assaut urbain
Puisque le marché est actuellement friand de véhicules utilitaires, on en voit apparaître pour tous les goûts. Et aux États-Unis, un tout petit constructeur a décidé de se lancer dans le lucratif segment des VUS de luxe. Fondé par Ferris Rezvani, la compagnie qui porte son nom de famille ne …
Commentaires