Confirmé, un véhicule hybride à moteur rotatif chez Mazda

L’électrification des véhicules est en branle chez plusieurs constructeurs depuis plusieurs années, mais étonnamment, la haute direction de Mazda n’a jamais voulu emboiter le pas, préférant miser sur l’optimisation de ses moteurs à combustion. Bref, ce n’était pas dans les priorités.

Vrai que ses récentes technologies SKYACTIV ont contribuées à réduire les émissions et la consommation de sa flotte globale, et Mazda s’apprête également à introduire sa nouvelle génération de motorisations SKYACTIV-X. Toutefois, l’électrification sous toutes ses formes représente l’avenir et le constructeur s’est fait pointer du doigt à maintes reprises pour son retard. C’est encore plus vrai au Québec, où Mazda connaît une histoire d’amour unique.

Il n’est pas étonnant de découvrir que le constructeur corrige le tir et annonce sa stratégie d’électrification. Vaut mieux tard que jamais. Mazda compte en effet commercialiser initialement ses véhicules électriques dans les régions les plus propices, celles qui génèrent leur électricité à partir de ressources propres ou qui imposent des lois zéro émission. Il faut comprendre que le volume de production risque d’être assez bas initialement, on visera donc les marchés de choix.

Le retour du moteur rotatif :

  • D’ici 2030, 95% des véhicules vendus par Mazda profiteront d’une forme d’électrification, les 5% restants seront 100% électriques. On veut réduire de 90% ses émissions par rapport aux niveaux de 2010.
  • Le premier modèle hybride arrivera dès l’an prochain, suivi en 2020 d’un premier modèle électrique et un hybride rechargeable pour 2021. Le type de véhicule n’a pas été précisé, mais le constructeur nous a fait savoir que puisque la tendance est aux VUS, il y a fort à parier qu’on se concentrera sur ces segments. Les premiers modèles seront conçus entièrement par Mazda, les futurs proviendront la nouvelle entente de Mazda et Toyota.
  • Deux véhicules 100% électriques seront bientôt offerts dont un qui, à l’instar de la Chevrolet Volt et de la BMW i3, sera muni d’un prolongateur d’autonomie afin de rehausser son aspect pratique. Le prolongateur d’autonomie utiliserait à la base le célèbre moteur rotatif de Mazda, reconnu pour son format compact et sa puissance de sortie élevée. Ce dernier sera placé à l’horizontale plutôt qu’à la verticale comme c’était le cas de son application à bord des modèle RX-7 et RX-8. De plus, le moteur rotatif pourra employer différents combustibles dont l’essence initialement, puis les biocarburants dans le futur.
Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesUne nouvelle Mazda MX-6 bientôt sur nos routes?
C’est fort possible selon la publication AutoGuide qui a découvert que Mazda avait récemment procédé à l’enregistrement du nom et de la marque MX-6 au Japon. On se souviendra que la Mazda MX-6 a été commercialisée de 1988 à 1997 et ce coupé deux portes partageait ses composantes mécaniques avec …
Commentaires