Volkswagen Tiguan 2017: Patience! Patience!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Il y a belle lurette que l’on attend la seconde génération du Tiguan. Alors que la plupart des modèles sont révisés ou transformés tous les trois ou quatre ans, ce VUS compact introduit en 2007 fait toujours partie de la gamme du constructeur allemand sans avoir subi de transformation majeure. Avec le dévoilement d’une nouvelle version dans le cadre du Salon de l’auto de Francfort en septembre 2015, plusieurs croyaient que c’était dorénavant chose faite, mais il faudra encore patienter, puisque l’on nous annonce que la relève n’arrivera sur notre marché que tard en 2017.

En attendant, Volkswagen continuera d’offrir l’actuel Tiguan avec peu de changements. Cela ne signifie pas qu’on doive l’ignorer pour autant, puisqu’il a d’intéressants atouts, tant au chapitre de l’équipement que du comportement routier. Par contre, surtout chez nos voisins américains, on lui reproche une taille plus petite que la moyenne.

Habitacle songé

Même s’il est sur le marché depuis quasiment une décennie, ce véhicule n’est pas désuet, bien au contraire. Nous en avons la preuve dans l’habitacle alors que la présentation de la planche de bord est pratique avec que ses multiples buses de ventilation, ses boutons de climatisation à la portée de la main et les diverses commandes placées sur les rayons du volant. En plus, les deux principaux cadrans indicateurs sont de consultation facile et très élégants grâce à la bande en aluminium brossé qui les encercle.

S’il faut trouver à redire, c’est essentiellement au sujet de l’écran d’affichage qui est nettement trop petit avec ses 6,33 pouces, alors que la plupart des modèles concurrents offrent des écrans plus grands. Sur une note plus positive, le système audio Fender est optionnel tandis qu’il est possible d’intégrer Apple CarPlay et Android Auto au système d’infodivertissement.

La qualité de la finition est supérieure à la moyenne, pareillement pour le confort des sièges qui fournissent d’ailleurs un excellent support latéral et permettent de trouver une bonne position de conduite sans trop de tâtonnements. Comme dans la plupart des produits de cette marque, nombreuses sont les personnes qui affirment que ces sièges sont trop fermes initialement, néanmoins, au fil des kilomètres, elles se surprennent à vanter leur confort!

Les places arrière pourraient être plus spacieuses, mais à moins d’avoir une anatomie hors normes, on s’y sent quand même à l’aise. Par contre, le coffre à bagages n’est pas excessivement grand. En fait, il est à peine plus grand que celui d’une Golf, autant avec les dossiers de la banquette arrière relevés qu’abaissés. Parlant de cette banquette, soulignons qu’elle est de type60/40, que son assise est coulissante de quelques centimètres et que son dossier possède même une ouverture pour passer les skis. Et mentionnons aussi que le dossier du siège avant se replie vers l’avant afin de faciliter le transport d’objets longs.

Conduite de précision

Ce que les propriétaires de véhicule Volkswagen apprécient le plus, c’est l’impression de contrôle que l’on ressent à leur volant. Le Tiguan ne fait pas exception alors que la direction est précise, la tenue en virage rassurante tandis que le rapport confort/tenue de route de la suspension est à mentionner. En fait, il s’agit d’un des VUS compacts les plus sportifs, avec le MazdaCX-5.

Le 2,0 litres turbocompressé produit 200 chevaux et un couple de 207 livres-pied. C’est suffisant pour livrer des performances correctes avec un temps de moins de 10 secondes pour boucler le 0-100 km/h, cependant, plusieurs modèles de cette catégorie font mieux. Toutes les versions sont livrées uniquement avec la boîte automatique Tiptronic à six rapports associée au rouage intégral 4MOTION. Ce dernier est totalement transparent et se fait apprécier sur les routes à faible adhérence ou encore dans la neige. De plus, il n’alourdit pas inutilement le véhicule. La version de base est offerte avec les roues avant motrices mais la boîte manuelle n’est plus offerte.

Quant à la prochaine génération, la version nord-américaine sera construite sur la nouvelle plateforme MQB du conglomérat Volkswagen. Elle aura un empattement plus long, sera dotée des dernières technologies en fait de sécurité active et passive et offrira sans doute un choix plus élaboré de moteurs. Cela permettra de répondre aux désirs des acheteurs américains et rendra ce VUS plus concurrentiel par rapport aux ténors de cette catégorie. La silhouette demeurera plus ou moins similaire, mais sera modernisée. Souhaitons à ce futur Tiguan de conserver son dynamisme sur la route.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsVolkswagen Tiguan 2018 : sept passagers, trois versions, un moteur
À une époque où 68% des nouveaux véhicules vendus au Canada sont des camionnettes et des VUS, il est facile de comprendre pourquoi les constructeurs mettent autant d’efforts dans le développement d’utilitaires sport de tout acabit. Volkswagen n’a jamais été un joueur important en la matière, mais compte bien rattraper …
Commentaires